• 300 000 SDF en France : honte du quinquennat Macron

     

     

    300 000 SDF en France : honte

    du quinquennat Macron

    300 000 SDF en France : honte du quinquennat Macron

     

    La fondation Abbé Pierre a sorti ce samedi 14 novembre un chiffre glaçant : 300 000. C’est le nombre de nos concitoyens et concitoyennes sans domicile fixe dans notre pays. Trois cent mille personnes… Emmanuel Macron pérorait qu’il n’y aurait : « plus personne à la rue d’ici la fin d’année 2017 ». Le nombre de sans abris a doublé depuis 2012. Interdiction des expulsions sans relogement ? Réquisition des bâtiments vides ? Le gouvernement n’a rien fait. Pire, il a baissé les APL faisant basculer des milliers de Français sous le seuil de pauvreté. 300 000 personnes à la rue. Une honte de plus pour le quinquennat Macron.

    La terrible réalité statistique

    C’est Christophe Robert, le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, dans les colonnes du JDD, qui a lâché ce chiffre glaçant : 300 000 sans domiciles fixes. En France. Dans la 7ème puissance mondiale. Alors que les dividendes explosent depuis le début du quinquennat suite à la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF) et l’instauration d’un prélèvement forfaitaire (PFU ou «Flat Tax») sur les revenus du capital.

    La fondation Abbé Pierre a comptabilisé 185 000 personnes en centres d’hébergement, 100000 dans les lieux d’accueil pour demandeurs d’asile et 16 000 personnes dans les bidonvilles. S’y ajoutent les sans-abri, plus difficiles à quantifier. Ils seraient 27 000, selon le recensement de la population de 2016. Des décomptes ont aussi été effectués lors des Nuits de la solidarité dans les grandes villes de France (3 600 à Paris, 1 600 à Montpellier, 1 000 à Rennes…).

    Une honte absolue pour le gouvernement

    Le 27 juillet 2017, Emmanuel Macron pérorait : « La première bataille, c’est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus. C’est une question de dignité, c’est une question d’humanité et d’efficacité là aussi ». C’est une question de dignité et d’humanité, dont semble peu pourvu le Président de la République quand il s’agit de tenir ses promesses. Emmanuel Macron se soucie-t-il de nos concitoyens et concitoyennes à la rue ? Ce poids l’empêche-t-il de dormir et de se regarder dans une glace ? Il est permis d’en douter.

    Qu’a fait ce gouvernement pour lutter contre ce fléau inacceptable dans la septième puissance économique mondiale ? Rien. Pire. Emmanuel Macron a baissé les APL au début du quinquennat. Faisant ainsi basculer des milliers de Français sous le seuil de pauvreté. Interdiction des expulsions sans relogement ? Réquisition des bâtiments vides ? Revalorisation des APL? Garantir le droit effectif à l’hébergement ? Le gouvernement refuse tout. Et ajoute une honte de plus à son triste bilan. Une honte absolue.

    Par Pierre Joigneaux.

     

    300 000 SDF en France : honte du quinquennat Macron

     

     

     

     

    « «Choisir entre manger ou se chauffer» : le nouveau rapport choc sur l’explosion de la pauvreté dans le paysANGERS ET SON ARBRE DE LA LAÏCITE »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Novembre à 11:20

    Eh oui, les déclarations d'intention se heurtent dans leur application à la logique du système qui est celle du profit que Macron est parfaitement incapable de renier. Aussi les difficultés s'aggravent et il n'y a aucun espoir d'en sortir sans rupture avec ce mode de fonctionnement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :