• 58 % des Français d’accord avec l’appel à la rébellion ? Un article de Jacques CROS Habitant de Béziers

     

    58 % des Français d’accord avec l’appel

    à la rébellion ?

    58 % des Français d’accord avec l’appel  à la rébellion ? Un article de Jacques CROS  Habitant de Béziers

    Un article de Jacques CROS

    Habitant de Béziers

     

    SOURCE : http://cessenon.centerblog.net/ 

    Je crois qu’il faut analyser  sérieusement ce sondage et y répondre. Nous avions perçu avec les réactions de divers internautes qui refusaient de prendre en compte ce qui est nécessaire à notre sécurité. Nous avions estimé que les invectives populistes que nous avions enregistrées ne nous mettaient pas à l’abri des menaces d’actes terroristes.

    Nous avions pourtant tenté d’analyser ce qui générait les dérives auxquelles nous assistons. Il s’agit bien d’actes de déséquilibrés produits par une société en pleine décomposition. Que ces individus se réclament du djihadisme n’enlève rien à notre analyse et on n’assurera pas notre sécurité sans une prise en compte de cette donnée, à savoir que le monde est devenu irrationnel.

    Au passage on notera que les élus de l’extrême droite n’ont pas plus résolu le problème que les autres. A Béziers par exemple ça a des proportions inquiétantes. Et le maire rêve de l’intervention de l’armée pour assurer l’ordre. C’est tout simplement du domaine du fantasme.

    La dégradation de la situation socio-économique, aggravée par le Covid-19 est insupportable. Ici aussi l’appel à une subversion militaire a été reçu comme une solution à la crise que nous subissons. Eh bien nous considérons que ce n’est pas ce qui est adapté pour sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes englués.

    A la non-satisfaction des besoins recensés s’ajouteraient les manquements à la démocratie qui caractérisent une forme de dictature militaire telle que ce vers quoi on nous propose de nous engager. Des dispositions qui viendraient rendre encore plus insupportable ce que nous vivons déjà.

    Que peut-on alors ? On n’a pas le choix hors d’offrir une perspective révolutionnaire pour se dégager de tous les miasmes auxquels nous sommes confrontés. Ce n’est sûrement pas la voie de la facilité mais il faut accepter l’idée qu’il n’y en a pas d’autre et qu’il nous faut élaborer une stratégie qui comble les lacunes en la matière.

    C’est l’alternative que nous avons à développer. Et c’est bien la carence d’un tel projet qui alimente le courant fascisant qui gagne les consciences et qui se traduit par les résultats du sondage…

    Jacques CROS

    58 % des Français d’accord avec l’appel  à la rébellion ? Un article de Jacques CROS  Habitant de Béziers

    Alors cher Jacques Cros je vais compléter ton analyse par un autre sondage :

    Le duo Macron/Le Pen est voué à l’échec

    70% des Français ne veulent pas d’un deuxième tour en 2022 avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Alors que l’actuel président mise tout sur un duel avec Marine Le Pen pour avoir une chance d’être réélu, les électeurs ne se résignent pas. Ils sont une large majorité à vouloir déjouer ce plan. D’ailleurs, en 2016, un an avant l’élection de 2017, les médias annonçaient que le match était plié : Sarkozy, Le Pen, Hollande devaient s’affronter !

    Ce pronostic sondagier a été défait. Pour autant, tout est fait depuis 2017, pour que l’extrême-droite soit présente au 2ème tour en 2022. 

    Loi sécurité globale, laïcité utilisée contre une religion, immigration désignée comme coupable du terrorisme… L’offensive des macronistes pour placer les questions sécuritaire et identitaire au centre du débat servent une seule candidate : celle de l’extrême-droite.

    La dérive est grave et aboutit désormais, à ce que des militaires, certains à la retraite, d’autres en active, signent ouvertement un appel à déclencher une “guerre civile”.

    Dès les premiers mois de son mandat, Macron s’est inspiré de l’extrême droite sur l’accueil des migrants avec la loi “Asile et immigration”, offrant une tribune au Rassemblement National qui s’en est pris au vivre-ensemble et à un “humanitarisme qui tue l’humanisme”, selon le député d’extrême-droite Gilbert Collard.

    Ont suivi les répressions violentes des gilets jaunes et des mouvements sociaux, les milliers d’images de violences policières contre les manifestants et les journalistes de terrain, entravant la liberté de manifester et d’informer dans notre pays. Se faisant, le pouvoir a repris de nombreux mots de la droite la plus radicale, parlant de “hordes de casseurs” et se posant en défenseur de l’ordre face aux “black blocs ».

    Enfin, en menant depuis des mois une offensive dangereuse sur les questions identitaires, discriminant les citoyens de confession musulmane, les macronistes ont fait sauter les dernières digues protégeant la République et ont construit, pièce par pièce, un boulevard à l’extrême-droite.

    Tu as raison cher Jacques CROS, à Béziers tu as le maire le plus extrémiste, nostalgique de l’Algérie française, du colonialisme et de l’OAS, rappelons-nous qu’en 2015 il a remplacé la rue du 19-Mars-1962 par le nom du putschiste Hélie Denoix de Saint Marc… En effet il aime bien les putschistes ce maire…  voici d’ailleurs une interview de Ménard sur la chaine la plus extrémiste de France CNEWS :

    "Cette espèce de petits salopards" :

    Robert Ménard s'emporte

    chez Laurence Ferrari

    Des propos qui ont pu surprendre. Ce jeudi 29 avril, sur CNEWS, Laurence Ferrari a rapporté à Robert Ménard un sondage selon lequel 49% des Français seraient favorables à une intervention de l'armée, sans qu'on ne donne l'ordre, pour rétablir l'ordre et la sécurité. Face à la journaliste, le maire de Béziers, souvent invité sur la chaîne, a estimé que si cela arrivait, ce serait "un coup d'état". Et d'analyser la situation actuelle : "Ça veut dire que les Français n'en peuvent plus."

    Celui qui a récemment été 'mouché' par la députée LREM Coralie Dubost n'a pas été surpris du résultat de ce sondage. Si bien qu'il s'est emporté alors qu'il poussait un coup de gueule. "Ça ne me choquerait pas du tout si on envoyait l'armée dans les banlieues pour nous débarrasser de cette espèce de petits salopards de dealers qui nous pourrissent la vie," a-t-il expliqué. Et que la femme de Renaud Capuçon ne lui fasse remarquer que "l'armée ouvre le feu". De son côté, Robert Ménard a estimé qu'elle faisait "son boulot".

    Robert Ménard a ensuite rappelé le récent assassinat d'une policière, à Rambouillet. "Vous avez vu les policiers, comment ils sont malmenés ? Vous avez vu comment ils sont en danger ? Il y en a qui sont morts. (…) On va attendre la mort de d’autres policiers ?" s'est-il insurgé face à Laurence Ferrari. Et de conclure : "Si on n’est pas capables de mobiliser la police pour faire ça, qu’on mobilise l’armée." Des propos qui ont vivement fait réagir sur les réseaux sociaux.

    58 % des Français d’accord avec l’appel  à la rébellion ? Un article de Jacques CROS  Habitant de Béziers

    Pour voir la vidéo de l’interview de Ménard cliquez sur le lien ci-dessous :

    https://fr.news.yahoo.com/video-esp%C3%A8ce-petits-salopards-robert-132331815.html

    58 % des Français d’accord avec l’appel  à la rébellion ? Un article de Jacques CROS  Habitant de Béziers

     

     

     

    « Le président Macron à une part de responsabilité concernant la lettre des généraux : un texte séditieux *** Les lettres de Jean-François Gavoury et de Jean-Philippe Ould AoudiaLe véritable danger, c’est eux »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Avril à 10:07

    La situation au niveau de la sécurité des biens et des personnes est préoccupante en France et à Béziers, une des villes les plus touchées par la crise socio-économique. Mais ce ne sont ni les invectives populistes ni les appels à la sédition et à la guerre civile qui régleront quoi que ce soit.

    Ménard, Le Pen, Macrons... surfent sur les dangers que nous courrons, non pas pour les écarter mais avec des objectifs politiciens.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :