• 6 octobre 2018 (11 h 00) Cimetière du Père Lachaise : Cérémonie 7e anniversaire de la stèle de Paris aux victimes de l'OAS

    Communiqué

     de M. Jean-François Gavoury 

    Président de l’Association nationale

    pour la protection de la mémoire des victimes

    de l’OAS

     

    11 septembre 2018

    Chère Madame,

    Cher Monsieur,

    Il y a près de sept ans, le jeudi 6 octobre 2011, le maire de Paris, M. Bertrand Delanoë, inaugurait, au cimetière du Père Lachaise, en bordure de la 88e division, à l’angle de l’avenue circulaire et de l’avenue Aguado, une stèle destinée à rendre hommage à des victimes de la guerre d’Algérie restées dans l’oubli, celles de l’OAS.

    Le samedi 6 octobre 2018, l’événement constitué par ce premier acte officiel de reconnaissance des victimes d’une organisation terroriste responsable en 1961 et 1962 de milliers de morts en Algérie et en France, sera commémoré sur le site même où il s’est déroulé.

    Il en a été ainsi en 2013, 2015, 2016 et 2017, car les 6 octobre 2012 et 2014, ce sont les maires d’Alençon (Orne) et du Touvet (Isère) qui ont accueilli les représentants des familles et associations de victimes de l’OAS en dévoilant à leur tour, à ces dates d’anniversaire devenues symboliques, des plaques en leur souvenir.

    De manière que la date du 6 octobre continue à s’installer et à prendre toute sa place dans le calendrier des manifestations d’associations d’anciens combattants et victimes de guerre, je propose aux membres d’honneur et adhérents de Paris et d’Île-de-France de l’ANPROMEVO ainsi qu’aux correspondants et amis de l’association de se réunir le samedi 6 octobre prochain à 11 h 00, au cimetière du Père-Lachaise (rendez-vous fixé à l’entrée située rue des Rondeaux 75020 Paris - Métro Gambetta).

    Il s’agira, comme à l’accoutumée, d’une cérémonie avec prises de parole précédant un dépôt de gerbes et une minute de silence en hommage tant à nos Morts qu’à nos victimes survivantes : au nom respectivement des Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons et de l’Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS, M. Jean-Philippe Ould Aoudia et moi-même devrions y intervenir, ainsi que toute personne qui en aura exprimé le souhait à réception du présent courriel.

    Les participants désireux de déjeuner au restaurant (voisin) Le Ramus (4 avenue du Père Lachaise) voudront bien me le faire savoir d’ici au 28 septembre afin que puisse y être réservé le nombre de couverts voulu.

    Enfin, il est précisé, à l’intention de l’ensemble des adhérents de l’ANPROMEVO qu’ils devraient recevoir leur bulletin d’information "spécial assemblée générale 2018" au cours de la troisième décade de septembre.

    Recevez, chère Madame, cher Monsieur, l’expression de mes sentiments bien sincèrement les meilleurs.

    Jean-François Gavoury

    Président de l’Association nationale

    pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS

    6 octobre 2018 (11 h 00) Cimetière du Père Lachaise : Cérémonie 7e anniversaire de la stèle de Paris aux victimes de l'OAS

    Rappelons-nous que le 6 octobre 2011 fut pour les Républicains, les anti colonialistes, les anti extrémistes, les anti racistes… une date d’espoir, une date de paix, une date historique… J'étais présent ce jour-là et pour les très nombreux amis qui sont venus me rejoindre sur mon blog ou sur ma page Facebook je présente la vidéo de la cérémonie d'inauguration.

    Michel Dandelot

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

     

    « Paris aujourd’hui relève la tête en disant que l’OAS était une organisation idéologiquement criminelle et, dans ses actes, barbare. » Bertrand Delanoë, maire de Paris, le 6 octobre 2011.

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

     

     

    « Quand les luttes paysanne et ouvrière convergeaient au Larzac *** La guerre d'Algérie et les conflits sociaux, notamment, ont rapproché leurs combatsPour la jeunesse d'Algérie et de France il faut des actes concrets de réconciliation »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter