• Alain Larchier évoque devant une classe de lycée les convictions non-violentes qui l’amènent à refuser d’effectuer un service militaire pendant la guerre d’indépendance algérienne

     

    Photo d'archive d'Alain Larchier

     

    Alain LARCHIER, né en 1939 refuse d’effectuer son service militaire lorsque son sursis prend fin, à l’automne 1961. Soutenu par l’Action Civique Non Violente, il est arrêté,  rapidement emprisonné à Montluc et condamné. Il ne recouvre la liberté qu’après la fin de la guerre d’Algérie. Il doit attendre 1966 pour bénéficier d’une amnistie.

    Alain Larchier évoque devant une classe de lycée les convictions non-violentes qui l’amènent à refuser d’effectuer un service militaire pendant la guerre d’indépendance algérienne, malgré les lourdes peines encourues.

    SOURCE : http://grandensemble-media.fr/temoins/alain-larchier/ 

     


     

    « Reviens, Jean Moulin, ils sont devenus fous furieux !La France va octroyer une carte du combattant aux militaires en Algérie après 1962 (précisions) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Lundi 28 Mai à 20:42

    Un homme courageux, car c'était dangereux à cette époque, et condamné puisque considéré comme une désertion...

    1
    Dimanche 27 Mai à 09:12
    J'ai été impressionné par la maturité des élèves de ce lycée de Lyon - par la clarté des réponses apportées aussi - cela devrait inspirer ceux qui continuent à ne pas se saisir de ce qui était en jeu au temps de la guerre d'Algérie.
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter