• Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée le samedi 20 novembre 2021

     

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée

     le samedi 20 novembre 2021

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée  le samedi 20 novembre 2021

    Le jour où il aurait eu 100 ans le tirailleur sénégalais a donné son nom à une nouvelle rue d’Albertville.

    Le jeudi 15 août 2019, lors de la commémoration du 75e anniversaire du débarquement de Provence, le président Emmanuel Macron demandait aux maires de France de faire vivre par le nom de rues, de places, de monuments, la mémoire des combattants africains venus se battre pour aider la France à se libérer. Travaillant avec le photographe et réalisateur Julien Masson, auteur d’un livre «Mémoire en marche, sur les traces des tirailleurs sénégalais de 1939-1945» les élèves du lycée Jean Moulin ont appris sur cette partie de notre histoire et proposé « Alioune Fall » pour porter le nom de cette nouvelle voie, ce que le conseil municipal a entériné lors de sa séance du 11 février.

    En présence d’élus, de Rodolphe Tosi, héros de la Résistance et du public, Julien Masson explique, avec émotion, qui était Alioune Fall : comme plus de 300 000 africains il fut incorporé dans le Corps des Tirailleurs Sénégalais, engagé volontaire, Alioune Fall a participé au débarquement sur l’Ile d’Elbe puis, le 17 août 1944, à 5h du matin, au débarquement de Provence, et à la libération de Toulon le 25 août. Poursuivant les combats le long du Rhône puis jusqu’en Alsace, son régiment fait alors l’objet du « blanchiment des troupes », où les soldats noirs sont retirés des troupes et cantonnés à l’arrière, Alioune Fall se voit alors affecté au recrutement de jeunes plus accoutumés au froid, en Savoie et en Haute-Savoie. Vers la fin de son intervention, Julien Masson témoigne de la considération d’Alioune Fall en le citant « Dans l’administration française il y avait des salauds mais le peuple français est un peuple formidable, il est très accueillant et tout ce que nous avons fait pour le peuple français il le mérite ».

    Faut-il débaptiser certaines rues ?

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée  le samedi 20 novembre 2021

    Avant l’inauguration de la rue Alioune Fall, l’Université Populaire invitait à une réflexion sur la décision de débaptiser, ou non, certaines rues, notamment la rue Bugeaud à Albertville, comme l’ont fait d’autres villes.

    La guide conférencière Pascale Dubois a rappelé l’histoire de Thomas Robert Bugeaud, né à Limoges, engagé à l'âge de 20 ans dans les grenadiers de la Garde impériale, gravissant un à un les échelons de l’armée, caporal à Austerlitz, sous-lieutenant dans les campagnes de Prusse et de Pologne, capitaine au second siège de Saragosse, lieutenant-colonel après la bataille d'Ordal puis colonel. C’est avec l'armée des Alpes, qu’il remporte la bataille de l'Hôpital, le 28 juin 1815, sur les Autrichiens. Après quelques années de retrait sur ses terres il réintègre l’armée et en représailles, lors de l'attaque d'une barricade, rue Transnonain, en 1834, ses soldats pénètrent dans une maison et tuent 12 innocents, hommes, femmes, vieillards, enfants, Bugeaud deviendra « le boucher de la rue Transnonain ». Nommé en 1841 gouverneur de l’Algérie, il y pratique la politique de la terre brûlée, cherchant à affamer ses opposants.

    Alimentés par les réflexions de Jean-Claude Bouvier, professeur, auteur de « Les noms des rues disent la ville » et de Dominique Borne, historien, les débats furent relativement courts opposant 2 options, celle de débaptiser de manière apaisée et marquer une rupture avec ces tragédies du passé, notamment colonial, a celle de conserver et expliquer, utiliser la pédagogie plutôt que l’effacement, laissant la place à une 3e voie, suggérée par Dominique Borne : apposer la mention « colonel », se référant ainsi à la période non contestée de la vie de Bugeaud.

    La question est posée d'en d'autres villes

    France-Algérie : l’avenue Bugeaud à Paris

    va-t-elle être débaptisée ?

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée  le samedi 20 novembre 2021

    La plaque de l’avenue Bugeaud, dans le XVIe arrondissement de Paris. DR 

    Laurence Patrice, adjointe à la maire de Paris en charge de la mémoire et du monde combattant, se dit « favorable à étudier le cas du maréchal », conquérant controversé de l’Algérie.

    Et si l’avenue Bugeaud était effacée des cartes parisiennes ? Laurence Patrice, adjointe à la maire de Paris en charge de la mémoire et du monde combattant (PC), a confié au Monde Afrique être « favorable à l’idée d’étudier précisément le cas du maréchal Bugeaud » et éventuellement débaptiser l’artère du XVIarrondissement qui porte son nom. Général lors de la conquête coloniale, le militaire est tenu pour responsable du massacre de milliers d’Algériens.

    Depuis la mort de George Floyd – un Afro-Américain étouffé par un policier blanc aux Etats-Unis le 25 mai 2020 à Minneapolis –, l’avenue parisienne est devenue un symbole pour les partisans d’une décolonisation de l’espace public. Sur les réseaux sociaux ou les plateaux de télévision, historiens, membres de la diaspora algérienne et journalistes ont été nombreux à rappeler que le maréchal était à leurs yeux un « assassin » et un « boucher ».

    Partisan d’« une guerre acharnée » contre la rébellion menée par l’émir Abd El-Kader, Thomas Robert Bugeaud s’efforça de soumettre « les Arabes » en affamant les villageois, en brûlant leurs récoltes ou en les enfumant « comme des renards » dans des grottes… Il fut nommé gouverneur général de l’Algérie en 1840.

    « Près de 500 adresses sur cette voie »

    Pour en finir avec ce qu’ils considèrent comme une « honte », ses détracteurs ont demandé à la maire de Paris, Anne Hidalgo, que ce « bourreau » ne soit plus honoré par la ville. « Ces réactions ont permis de faire connaître ce personnage et cette période, souligne Laurence Patrice. Si une rue devait être débaptisée, ce serait elle. La dimension symbolique est importante. »

    Surtout en cette période où Emmanuel Macron cherche à apaiser les mémoires avec l’Algérie. Le président français s’est dit, en juin, opposé aux déboulonnages de statues, mais l’ancienne porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, avait reconnu des exceptions comme l’avenue Bugeaud pour laquelle il était permis de se « poser la question ».

     

    Albertville: Julien Masson rend hommage

     à Alioune Fall

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée  le samedi 20 novembre 2021

    Lors de l’inauguration de la rue qui porte le nom du tirailleur sénégalais, Julien Masson, photographe, documentariste, a rappelé qui était Alioune Fall. 

    Travaillant avec le photographe et réalisateur Julien Masson, auteur d’un livre « Mémoire en marche, sur les traces des tirailleurs sénégalais de 1939-1945 » les élèves du lycée Jean Moulin ont appris sur cette partie de notre histoire et proposé « Alioune Fall » pour porter le nom d’une rue d’Albertville, ce que le conseil municipal a entériné, le 11 février, pour la nouvelle voie qui relie la ville au quartier olympique.

    L’inauguration de la rue Alioune Fall a eu lieu le samedi matin 20 novembre, en présence d’élus, de Rodolphe Tosi, héros de la Résistance, du sous-préfet, de lycéens et de quelques habitants.

    Avant que les lycéens ne dévoilent la plaque, Julien Masson a retracé, avec émotion, la vie d’Alioune Fall : comme plus de 300 000 africains il fut incorporé dans le Corps des Tirailleurs Sénégalais, engagé volontaire, Alioune Fall a participé au débarquement sur l’Ile d’Elbe puis, le 17 août 1944, à 5h du matin, au débarquement de Provence, et à la libération de Toulon le 25 août. Poursuivant les combats le long du Rhône puis jusqu’en Alsace, son régiment fait alors l’objet du « blanchiment des troupes », où les soldats noirs sont retirés des troupes et cantonnés à l’arrière, Alioune Fall se voit alors affecté au recrutement de jeunes plus accoutumés au froid, en Savoie et en Haute-Savoie. Vers la fin de son intervention, Julien Masson témoigne de la considération d’Alioune Fall en le citant « Dans l’administration française il y avait des salauds mais le peuple français est un peuple formidable, il est très accueillant et tout ce que nous avons fait pour le peuple français il le mérite  ».

     

    IMPORTANT : Ne mettez le son de cette dernière vidéo lorsque vous serez prêts à la regarder car elle démarre automatiquement... Et, bien sûr remettez-là à son point de départ. MERCI !  

    Alioune Fall n'est plus un anonyme

    pour les Albertvillois

    Albertville: la rue Alioune Fall inaugurée  le samedi 20 novembre 2021

    « La bataille toponymique de Robert Ménard héraut des thèses d’extrême droite"Touggourt" un court-métrage de 13 mn 09'' inspiré de l’histoire vraie d’Alexandre Grémeaux »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :