• Algérie du possible, la révolution d’Yves Mathieu

    Algérie du possible de Viviane Candas

     en salles le 7 décembre 2016

    Algérie du possible, la révolution  d’Yves Mathieu

    Algérie du possible, la révolution

     d’Yves Mathieu

    « C’est un panorama passionnant, plein de fièvres et de doutes, sur la guerre et l’après-guerre d’Algérie que bien peu de Français (et d’Algériens) connaissent, un hommage émouvant à un homme qui a donné sa vie pour ce pays…Il est essentiel à la connaissance de l’histoire de l’Algérie contemporaine. »

    Benjamin STORA 

    En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d’Yves MATHIEU, né à Annaba, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN.
    À l’Indépendance de l’Algérie, il rédige les Décrets de Mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed BEN BELLA.
    La vie d’Yves MATHIEU est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu’on appelait alors « Le Phare du Tiers Monde ». La réalisatrice, qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966.

    Biographie de  Viviane Cadas la fille d’Yves Mathieu

    Algérie du possible, la révolution  d’Yves Mathieu

    Viviane Candas étudie l’art à Aix et le théâtre à Paris, puis réalise des films, portraits, documentaires ou expérimentaux, avant sa rencontre avec Paulo Branco qui produit ses premiers longs métrages de fiction.

    En 1995, elle réalise un moyen métrage sur la naissance du cubisme, L’Estaque ou Cézanne, la voie de la modernité. En 2003, le thème du désir anime Les Baigneuses, on le retrouve mûri en 2007 dans Suzanne, alors que Le Voile brûlé, en 2013, explore la violence qu’il provoque.

    Elle a publié deux romans et touché au théâtre, mais le cinéma reste sa pratique artistique privilégiée.

    En 2015, elle achève Algérie du possible, la révolution d’Yves Mathieu, sur son père.

    Algérie du possible, la révolution  d’Yves Mathieu

     Algérie du possible, la révolution  d’Yves Mathieu

    L'Association des Pieds Noirs Progressistes communique :

    « L’Algérie du possible », un film à ne pas rater

    « Ce film est un panorama passionnant sur la guerre et l’après-guerre d’Algérie, un hommage émouvant à un homme qui a donné sa vie pour ce pays. Il est essentiel à la connaissance de l’Algérie contemporaine. » (Benjamin Stora)

    L’homme, c’est Yves Mathieu, pied-noir anticolonialiste engagé dans le FLN, avocat puis conseiller de Ahmed Ben Bella à l’indépendance. La réalisatrice, Viviane Candas sa fille, revient sur son parcours militant et sur les conditions de son décès en 1966.
    Avant de sortir en salle le 7 décembre, le film a été donné en avant-première à Alger et le sera bientôt à Marseille, dans le cadre des 4èmes Rencontres Internationales des Cinémas Arabes de Marseille (AFLAM):

    Jeudi 1er décembre à 20h à La Villa Méditerranée (en face du MUCEM)

    La projection sera suivie d’un débat présenté par Akram Belkaïd (Le Quotidien d’Oran, Le Monde Diplomatique), en présence de la réalisatrice.

    La bande annonce du film :
    https://www.youtube.com/watch?v=YM9WwTLyXF0&feature=youtu.be

    Le dossier de presse : 

    https://drive.google.com/file/d/0B9bwu3J0bFYSczlmOHlTZlJscGc/view

    « Marcel Bigeard, le militaire tortionnaire vu comme un résistantPaul Tourenne: le dernier des Frères Jacques est mort : c'était toute notre enfance et adolescence »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter