• ANTRAIGUES-SUR-VOLANE Sur France 2, dimanche soir, 23 octobre 2016 passez 98 minutes avec Jean Ferrat

    ANTRAIGUES-SUR-VOLANE

    Sur France 2, dimanche soir, 23 octobre 2016 passez

     98 minutes avec Jean Ferrat

    Jean Ferrat dans sa maison d’Antraigues en mars 2006. Ci-dessous, le jour de son enterrement pour l’hommage public sur la place de la Résistance.

    Dimanche soir, le magazine “Un jour, un destin”, présenté par Laurent Delahousse, retracera le parcours singulier d’un homme inoubliable, un personnage qui a marqué son temps. Jean le révolté, le compagnon de route, le rebelle qui s’était rangé du côté des pauvres, des ouvriers, « des exploités ». C’est ce thème qui a été choisi par le journaliste Alexis de La Fontaine pour rendre hommage et rappeler aux jeunes générations qui fut Jean Ferrat. Pas seulement l’artiste mais aussi l’homme de conviction, l’homme de gauche, capable tout autant de remettre en cause dans une chanson, “Le bilan”, les dérives soviétiques que de se faire le porte-parole de la révolution cubaine.

    De la censure à Antraigues

    Ce documentaire d’une très grande qualité débute par sa fameuse chanson “Nuit et brouillard”. “Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers”. L’occasion d’évoquer cette souffrance intérieure sur laquelle il ne s’était jamais exprimé publiquement avant la sortie de cette chanson en 1964, la déportation de son père Macha à Auschwitz.

    Jean Ferrat c’était aussi évidemment le militant communiste qui n’a jamais pris sa carte au parti pour garder son indépendance, sa liberté de parole. À travers des images d’archives, de courts extraits de chansons, on revit toute une époque, Fidel Castro, mai 68, la censure de la télévision française d’alors qui le prive d’antenne, ses fameux galas au palais des Sports à Paris en 1972 où il fait le plein durant trois semaines, son premier amour Christine Sèvres qui deviendra aussi une profonde déchirure. Mais aussi ses derniers engagements en faveur de José Bové, son indignation contre la montée du Front national…

    Une grosse partie du documentaire fera la part belle à son Ardèche, Antraigues-sur-Volane, ses amis, les parties de boules, le banquet républicain, sa rencontre en 1971 avec une Ardéchoise en panne de voiture, Colette, qui deviendra plus tard sa deuxième épouse. Ses nièces, sa fille adoptive Véronique Estel, ses amis François Perrin, Francesca Solleville, Bernard Ranchon témoigneront de ce que fut Jean Ferrat. Un grand homme que personne n’oubliera. Et un hymne à jamais gravé dans le cœur des Ardéchois : “Pourtant que la montagne est belle”…

    SOURCE : http://www.ledauphine.com/ardeche/2016/10/19/sur-france-2-dimanche-soir-passez-98-minutes-avec-jean-ferrat 

     


    JEAN FERRAT La Paix Sur Terre par Francis-Albert

    « Rue "Cdt de Saint Marc" Béziers - Audience TA Montpellier 18-X-2016 *** Jean-François GAVOURY nous informeBenjamin Stora : " La gauche doit défendre les minorités et cesser de se cacher derrière un universalisme abstrait " »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter