• Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

     

    Hier je vous ai parlé des multiples condamnations de Jean-Marie Le Pen, car son « torchon » qui sort le 1er mars nous apprend rien on sait tout, visitez mon blog il n’y a pas moins de 30 articles concernant le tortionnaire de la bataille d’Alger, alors aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… (en rapport ou non). Bonne lecture…


    Jean-Marie Le Pen a déposé un livre consacré à ses mémoires qui paraîtra au mois de mars. De quoi s’agit-il ? Pas de mea culpa à délivrer, ni de remords, ni de regrets, rien de tout ça. Il bombe le torse, comme à son habitude, de rancœur, de haine qu’il éprouve envers tous les Algériens. «Fils de la nation» est le titre du premier tome, à paraître aux éditions Miller, dévoilé en exclusivité par le journal Le Parisien. Ce monsieur, dans la partie réservée à la colonisation, nie qu’il y a eu torture en Algérie : «On a parlé de torture. On a flétri ceux qui l’avaient pratiquée. Il serait bon de définir le mot. Qu’est-ce que la torture ? Où commence-t-elle ? Où finit-elle ? Tordre un bras, est-ce torturer ? Et mettre la tête dans un seau d’eau (…) Oui, l’armée française a bien pratiqué la question pour obtenir des informations durant la bataille d’Alger, mais les moyens qu’elle y employa furent les moins violents possible» (sic). Il ne s’embarrasse pas d’épithètes doucereux, ni de formulations bien enveloppées, un éléphant dans un magasin de porcelaine, il reprend les termes de ses responsables d’alors, pour justifier l’injustifiable et pour rendre humain l’inhumain. C’étaient les ordres et en bon soldat il fallait les exécuter, un point c’est tout. Questionnez Louisette Ighilahriz, Djamila Boupacha, sur ce qu’elles ont subi et ceux qui les ont torturées. Posez la question à bien des militants et militantes détenus dans les différents lieux de détention à Alger et ailleurs. Ils vous répondront : «Nous avons été traités comme des animaux». Par quel instrument Le Pen a-t-il fait du bien aux Algériens, en les accablant de sévices avilissants. Il les a tous utilisés. Tous pratiqués. Tous testés. Il s’avère que la torture, qui a été systématisée durant la guerre d’Algérie, n’a pas été celle qu’on croyait. Le Pen a été un bon samaritain qui recevait les ordres de ses supérieurs et les appliquait. Quant aux Algériens, ils se souviendront, tant que durera la vie, de Le Pen et des tortures qu’il leur a fait subir…

    Mais Jean-Marie Le Pen c’est aussi chaque 1er mai en France la fête de Jeanne d’Arc, alors l’info que je vais vous faire part ne lui fera pas forcément plaisir…

    Commémoration de la fête de Jeanne d'Arc le 1er mai 2017 Jean-Marie Le Pen apporte son soutien à sa fille, il faut dire que c’était avant son éviction du FN…

    Eh Jean-Marie !!!  tu l’aimes bien celle-ci

     de Jeanne d’Arc ?

    Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

    Jeanne d’Arc incarnée par une métisse. Enquête ouverte après des insultes racistes

    La jeune femme qui doit incarner Jeanne d’Arc lors des fêtes Johanniques en 2018 a été victime d’insultes racistes sur les réseaux sociaux dès l’annonce de sa participation. Le procureur de la République d’Orléans a ouvert une enquête préliminaire pour « incitation et provocation à la haine raciale ».

    La future Jeanne d’Arc des fêtes Johanniques d’Orléans, Mathilde Edey Gamassou, a été la cible d’injures racistes sur les réseaux sociaux dès que son identité a été révélée lundi 19 février. Face à ce déferlement de propos insultants, le procureur de la République d’Orléans a ouvert une enquête préliminaire pour « incitation et provocation à la haine raciale », révèle France Bleu ce vendredi 23 février.

    Deux comptes Twitter aux propos racistes sont visés par la procédure. L’identité des utilisateurs de ces comptes va devoir être trouvée par les enquêteurs pour que les poursuites aient lieu.

    La jeune femme avait reçu mercredi 21 février le soutien de Marlène Schiappa sur Twitter. « La haine raciste de la fachosphère n’a pas sa place dans la République française », a écrit la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

    Le maire d’Orléans Olivier Carré a lui aussi utilisé les réseaux sociaux pour venir à la défense de celle qui défilera dans les rues de la ville avec ses deux pages le 8 mai prochain. L’élu a en effet estimé que Mathilde Edey Gamassou avait tout pour endosser le costume de Jeanne d’Arc puisqu’elle « évoque son courage, sa foi et sa vision ».

    Dans le domaine des condamnations

    des membres de la fachosphère nous relevons

    celles-ci :

    Association anti-islam: condamnée en appel pour un discours islamophobe

    Photo : elle ne mérite qu'une capture d'écran la Tasin

    Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

    Christine Tasin, présidente de l'association anti-islam Résistance républicaine, le 16 septembre 2010 à Dijon

    afp.com - JEFF PACHOUD © 2018 AFP

    La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation de Christine Tasin, présidente de l'association anti-islam Résistance républicaine, à 1.500 euros d'amende pour des propos islamophobes tenus après l'assassinat d'un policier et de sa femme par un jihadiste à Magnanville.

    La cour a confirmé la condamnation prononcée par le tribunal correctionnel en mars 2017.

    Après l'attaque perpétrée en juin 2016 dans cette ville des Yvelines au nom du groupe jihadiste État islamique (EI), Mme Tasin avait tenu un discours lors d'une manifestation organisée au Trocadéro à Paris par le micro-parti identitaire SIEL (Souveraineté, Indépendance et Libertés), ensuite diffusé dans une vidéo sur internet.

    Cette enseignante à la retraite y répétait à plusieurs reprises "islam assassin", religion qui à ses yeux est "la soumission à la parole du Prophète, parole de mort, parole de haine", "assassin de notre civilisation, de nos modes de vie".

    Le tribunal correctionnel de Paris avait estimé que ces propos présentaient les musulmans comme une communauté qui "dans sa globalité" serait "toute entière dédiée à la conquête par les moyens les plus violents et les plus barbares des terres dites +de guerre+". De quoi susciter "nécessairement un vif sentiment de rejet, voire de haine, à l'encontre de cette communauté prise dans son ensemble", "sentiment attisé de surcroît par le contexte tragique" de l'attentat de Magnanville.

    Christine Tasin avait en outre été condamnée à verser 1.000 euros de dommages et intérêts à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), qui avait signalé les faits au parquet, et à verser la même somme à la Ligue des droits de l'Homme (LDH).

    Christine Tasin avait déjà été condamnée pour provocation à la haine envers les musulmans.

    En 2010, son mouvement avait voulu organiser un apéritif "saucisson-pinard" républicain, dans le quartier populaire de la Goutte d'or à Paris, "contre l'offensive islamiste".

    AFP  © 2018 AFP

    SOURCE : http://information.tv5monde.com/en-continu/association-anti-islam-condamnee-en-appel-pour-un-discours-islamophobe-222157 

    France : Le Front National s’attaque

     à l’Algérie

    Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

    La décision du Conseil constitutionnel Français d’étendre le droit à des pensions aux victimes d’actes de violence pendant la guerre de libération algérienne à l’ensemble des personnes qui résidaient alors dans le pays, quelle que soit leur nationalité, a fait réagir le parti de l’extrême droite française, le Front National (FN). 

    En effet, le député, vice-président du FN et compagnon de sa présidente Marine Le Pen, M. Louis Aliot, dans une question écrite adressée au ministre français des armées Mardi le 20 février, a même accusé l’Algérie de détenir des otages français en citant une interview du défunt président algérien Houari Boumediène : « Le 26 janvier 1971, le président de la République algérienne reconnaît dans le journal L’Éclair que son État détient un grand nombre d’otages français. Il (Houari Boumediène, NDLR) indique en outre dans cette même interview : « pour obtenir la libération de ces otages, il faudra y mettre le prix » » a t-il écrit.

    M. Louis Aliot qualifie ladite décision du Conseil Constitutionnel d’une «nouvelle blessure sur des plaies encore béantes, puisqu’il s’agit pour eux d’indemniser leurs propres bourreaux.». Il revendique dans sa question écrite « le principe de réciprocité » et se demande si l’Etat Algérien va «indemniser les blessés et les ayants droits des disparus et des morts à compter du 5 juillet 1962 ?».

    Le vice-président du Front National a argumenté sa question sur les présumés disparus et victimes françaises de la guerre de libération algérienne :« À ce jour, selon certains experts et les services de l’État, les disparus civils peuvent être estimés jusqu’à près de 3 000 citoyens français dont près de 2 300 après la signature des accords d’Évian.».

    M. Louis Aliot souhaite savoir quels moyens le Gouvernement français compte mettre en œuvre pour qu’il en soit ainsi. Sachant que la décision du Conseil constitutionnel s’étend aux ayants droits des victimes et des blessés non français, il lui demande également d’indiquer à la représentation nationale, l’estimation du coût sur le budget de l’État de cette décision.

     

    Sonia Krimi députée LREM

    d'origine franco-tunisienne

    « Tous les étrangers ne sont pas

     des terroristes »

    Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, la députée LREM Sonia Krimi a estimé que les conditions d'accueil des étrangers en France étaient "dans une impasse". Elle a par ailleurs regretté que "les centres de rétention soient indignes de notre République".

     

    Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

    Enfin je terminerai par ce petit communiqué :

    La visite officielle d’Emmanuel Macron

     en Algérie reportée au mois d’avril

    Aujourd’hui je vous apporte (en vrac) toutes une série d’infos glanées sur le Web… Bonne lecture !!!

    Bain de foule pour Emmanuel Macron lors de sa dernière visite en Algérie. D. R. 

    Par Karim B. – La visite officielle de trois jours que devait effectuer le président français dans notre pays ce mois de février a été reportée au mois d’avril pour un problème d’emploi du temps, a appris Algeriepatriotique de sources informées.

    Emmanuel Macron, qui avait fait un voyage éclair à Alger en décembre dernier, devrait revenir avec de nombreux projets dans ses bagages, selon des sources concordantes. Il n’est pas exclu qu’il annonce la restitution définitive des crânes des résistants algériens détenus au Musée de l’Homme à Paris. Ahmed Ouyahia avait évoqué cette question lors de son passage à Paris, à la même période.

    Sur le plan économique, le nouveau locataire de l’Elysée compte bien faire avancer les dossiers en suspens. Un premier dégel a eu lieu lors de sa rencontre avec les responsables algériens le 6 décembre dernier. D’importantes annonces devraient être faites lors de la prochaine visite de Macron, affirme-t-on. Il serait question notamment d’une revigoration du rôle des banques françaises implantées en Algérie, qui devront accompagner les investisseurs français dans les domaines du montage automobile, de l’industrie pharmaceutique et de l’agriculture, entre autres.

    La récente et courte visite d’Emmanuel Macron à Alger avait suscité de nombreux commentaires, suite à ses déclarations qui font fi du protocole et des convenances diplomatiques. Il avait rabroué des journalistes et des jeunes Algériens qui l’interrogeaient sur les crimes commis par la France coloniale en Algérie, appelant ses interlocuteurs algériens à ne pas «regarder dans le rétroviseur» et à plutôt se «concentrer sur l’avenir».

    K. B. 

    SOURCE : https://www.algeriepatriotique.com/2018/02/22/visite-officielle-demmanuel-macron-algerie-reportee-mois-davril/ 

    « Ces anciens d'Algérie qui n'ont pas tout ditQue de mystères… »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Février à 20:25

    Nous suivrons attentivement la visite du chef de l'état en Algérie ! Il faut espérer un dialogue sans langue de bois, et une reconnaissance mutuelle évidemment.

    L'Algérie fait partie de la francophonie, un atout pour nos industriels. Beaucoup de parts de marché ont déjà été prises par les Tchèques et les Italiens quand nous avions  des gouvernements post-coloniaux condescendants. Les Chinois arrivent...Et pourtant les Algériens ont toujours souhaité travailler avec nous...

    N'oublions pas que l'Algérie est la première puissance du Maghreb et la quatrième du continent africain. Difficile à digérer pour les Ménard, Alliot et consorts !

    28 janv. 2018 - L'Algérie occupe la première place parmi les pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) dans l'indice du développement durable pour l'année 2017. Ainsi, l'Algérie est arrivée à la 64ème place mondiale et à la première place dans la région MENA dans l'indice de développement durable ...

    Et oui !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter