• Benjamin Stora à Constantine : «Il ne faut pas lâcher le fil de la vérité histographique…»

    Benjamin Stora à Constantine : «Il ne faut pas lâcher le fil de la vérité histographique…»

    Benjamin Stora à Constantine : «Il ne faut pas lâcher le fil de la vérité histographique…»

     

    J’ai toujours été frappé par la méconnaissance du nationalisme algérien en France, ce qui ne facilite nullement une prise de conscience concernant les massacres commis», a relevé, hier à Constantine, Benjamin Stora,  historien, professeur des universités et président du conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

    Depuis  la salle de conférences de l’université des sciences islamiques Emir Abdelkader, où il a participé à la troisième et dernière journée du colloque international sur les massacres coloniaux, l’éminent historien, natif de Constantine, a axé son intervention sur les mécanismes de fabrication de l’oubli des massacres commis, entre mai et juin 1945, dans l’Est algérien par les autorités françaises.

    D’emblée, il a précisé que les «gaullistes et les communistes, les deux principales formations politiques qui exerçaient un pouvoir politique en France, imputaient certaines exactions au PPA, évacuant l’origine et la cause de la guerre, mettant davantage l’accent sur les violences des colonisés lesquels ne faisaient en fait que se défendre et défendre leur pays». Pour le conférencier, il y avait une constance en France à l’époque : «La méconnaissance profonde du nationalisme algérien», affirmant, à cet effet, que les travaux de recherche et d’exploration au sujet  des événements du 8 Mai 1945 en Algérie sont vite frappés de suspicion et les accusations deviennent légion.

    «Le travail est difficile en France, il l’est même davantage ces dernières années. On soupçonne vite le chercheur et l’historien de vouloir chercher la repentance ou carrément faire dans la propagande», a-t-il soutenu. L’historien a relevé, toutefois, le rôle émérite de la jeune génération, à savoir les enfants et les petits-enfants des Algériens issus de l’immigration pour arracher une reconnaissance par la France des massacres du 8 Mai 1945. «C’est par la reconnaissance du 17 Octobre 1961 qu’interviendra celle du 8 Mai», a précisé Benjamin Stora.

    Il a estimé, enfin, que même s’il est beaucoup plus difficile aujourd’hui en France de rétablir la vérité sur les massacres commis par l’armée française, «il ne faut surtout pas lâcher le fil de la vérité histographique entre historiens algériens et français».

    Benjamin Stora à Constantine : «Il ne faut pas lâcher le fil de la vérité histographique…»

    Gilles Manceron, historien et vice-président de la Ligue française des droits de l’homme, a abondé dans le même sens dans son intervention, à travers laquelle il a appelé à «faire un travail de vérité et d’histoire» au sujet des crimes et des exactions perpétrés par les troupes de l’armée française contre les civils algériens.

    Pour lui, il s’agit de rétablir la vérité, toute la vérité, déplorant qu’il ait fallu attendre 2005 pour qu’un début de reconnaissance des massacres du 8 Mai intervienne du côté des autorités françaises, bien que celle-ci «laisse à désirer». «De sérieux obstacles persistent en France quant à une réelle reconnaissance des massacres du 8 Mai 1945 dans le Constantinois et de ses suites», a-t-il relevé. Il est regrettable que ces interventions d’envergure se soient déroulées devant une assistance peu nombreuse.
     

    Lydia Rahmani

    SOURCE : http://www.elwatan.com/hebdo/histoire/benjamin-stora-a-constantine-il-ne-faut-pas-lacher-le-fil-de-la-verite-histographique-09-05-2015

    « DEMAIN 10 MAI DERNIER JOUR POUR L'INSCRIPTION OBLIGATOIRE AFIN D'ASSISTER A : l'Hôtel de Ville de Paris, 12 mai 2015 : colloque "La nostalgie de l'Algérie française et de l'OAS"Baudrières (Saône-et-Loire) La place du 19-Mars-1962 a été inaugurée »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :