• BEZIERS : " Non au changement de nom de la rue du 19 mars 1962 " Un article de Jacques Cros

    BEZIERS : " Non au changement de nom de la rue du 19 mars 1962 " Un article de Jacques Cros


     
     

    Non au changement de nom

     

    de la rue du 19 Mars 1962

    Comme nous l'espérions la réunion initiée par Raymond Cubells du Mouvement de la Paix le jeudi 19 février 2015 a connu une forte participation. Nous étions en effet un peu plus de trente présents.

    Diverses associations, syndicats, partis politiques étaient représentées : France/Algérie, LDH, BDS, ABCR, FSU, GGT, FGR-FP, PCF, MJCF, PS, Ensemble ... Il s'agissait donc de définir les modalités de notre opposition aux dispositions envisagées par le maire de Béziers de débaptiser une rue portant le nom du 19 mars 1962 pour lui donner celui d'un officier putschiste.

    Un tour de table a permis de dénoncer une opération qui s'inscrit dans une campagne qui vise à réhabiliter une idéologie colonialiste que l'histoire a jugée et condamnée. La république avait mis fin à la guerre d'Algérie par la signature des accords d'Evian. Une page était tournée qui n'avait d'ailleurs que trop durée !

    Ménard exploite ses résultats électoraux pour tenter de faire passer des idées fascisantes. C'est ainsi qu'il va, en compagnie du député de la circonscription, se recueillir sur la stèle qui rend hommage à quatre assassins de l'OAS condamnés par la justice et exécutés. Il tient, sur l'empire colonial, un discours qui n'a plus cours et sur lequel le peuple français s'est clairement prononcé par voie de référendum.

    Que faire ? Au terme des échanges il a été convenu d'appeler les Biterrois à participer au rassemblement décidé au plan national par diverses organisations (ANPROMEVO, Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons, ANPNPA, 4ACG, Sortir du Colonialisme, MRAP, Justice et Vérité pour Charonne...) le 14 mars 2015, dans la rue du 19 mars 1962, à 14 h.

    Un communiqué devait être rédigé et diffusé. Nul doute qu'il sera bien reçu par tous ceux qui ont souffert du colonialisme, notamment par les anciens d'Algérie, même si pour l'heure la FNACA n'est pas partie prenante de l'initiative.

    Jacques CROS

     

    « PSU et guerre d'Algérie, témoignage d'Hubert Rouaud Le cinéaste Alexandre Arcady écrit à Roger Hanin »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :