• BEZIERS, NOUS Y ETIONS : Et voilà qu’un petit homme, à la mèche évocatrice, prétend nous faire revenir 50 ans en arrière

    BEZIERS, NOUS Y ETIONS

    Pour information, ce message émanant de Bernard Deschamps, ancien député du Gard. 

    L’image ci-dessous permet de mieux apprécier la référence faite par l’auteur de ce compte rendu à l’homme à la petite mèche : 

     

     

    Une rue du 19 mars 1962 (date de l’arrêt des combats en Algérie) dans ce quartier neuf de Béziers, était un symbole de paix et de modernité. De la page définitivement tournée du colonialisme oppresseur. D’un monde enfin plus égalitaire composé de Peuples qui se respectent, coopèrent et s’enrichissent mutuellement. Et voilà qu’un petit homme, à la mèche évocatrice, prétend nous faire revenir 50 ans en arrière en débaptisant cette rue pour lui donner le nom d’un tortionnaire qui a plongé les mains dans le sang algérien ! 

      

    La journée du 14 mars 2015 était à cette image : à une extrémité de l’avenue, un « quarteron » de nostalgiques de « l’Algérie française » (ils avaient en fait, comme  à l’occasion de notre colloque de 2012 à Nîmes, rameuté de Nice à Perpignan), bérets rouges ou verts des putschistes de 1961 et 1962 vissés sur leur crâne étroit, harangué par le petit homme à la mèche, sur fond de musiques militaires. 

      

    De l’autre, séparé par des barrières métalliques et un cordon de gendarmes, le Peuple. Dans sa diversité. Au-dessus duquel flottaient les drapeaux de cette diversité : PCF, NPA, CGT, Ensemble, Cimade, CNT*... Mais également des drapeaux algérien et français, mêlant fraternellement le rouge, le vert, le blanc et le bleu. Environ un millier de participants, selon les organisateurs. Le Peuple qui, malgré la mansuétude dont bénéficient les thèses racistes et xénophobes dans les médias dominants, ne se laisse pas abuser. Le Peuple meurtri, choqué par les relents de haine de ceux qui n’acceptent pas que l’Algérie soit indépendante. Un mot concernant le Préfet de l’Hérault, représentant de la République dans le département qui n’a pas cru devoir faire annuler la délibération du conseil municipal de Béziers qui ignore une date historique votée par le Parlement pour lui préférer le nom d’un comploteur contre la Nation. Il fait partie de ces fonctionnaires dont l’histoire retiendra le nom. 

      

    Le Peuple. Qui, sans haine, criait son indignation que les haut-parleurs municipaux tentaient de couvrir avec la vieille rengaine coloniale : « C’est nous les Africains qui revenons de loin ». Le Peuple et un certain nombre d’élus et de responsables d’associations, parmi lesquels nous avons reconnu : Jean-François Gavoury (dont le père, le Commissaire Gavoury fut assassiné par l’OAS, Président national de l’Association pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS); Jean-Philippe Ould Aoudia (fils d’un des six inspecteurs des centres sociaux assassinés à Alger le 15 mars 1962); Raymond Cubells (France-Algérie et MT de la Paix, initiateur de la contre-manifestation); Aimé Couquet (Conseiller municipal PCF de Béziers); Denaja Sébastien (Député PS); Claude Zemmour (Vice-président PS du Conseil régional); Michel Passet (Secrétaire départemental du PCF); Hussein Bourgi, (Secrétaire départemental du PS); Philippe Poutou (NPA); Jean-Michel Du Plaa (Conseiller général PS); les Maires communistes de Murviel-lès-Béziers et de Vendres; Anne Gaudron (Ligue des Droits de l’Homme), Paul Barbazange (Membre du conseil national du PCF). Notre association France-El Djazaïr était représentée par Oucine Benchouyeb (Président), Ali Tourki (Vice-président), Monique Ortega (ancienne Présidente), Bernard Deschamps (ancien Président-fondateur), Sadock Gharbi (membre du CA), Nicole Ziani et Pierre Boutan. 

      

    Bernard DESCHAMPS   

    14 mars 2015, 22h.45 

     

    * SIGNATAIRES

    -Les Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis contre la Guerre (4acg)
    •Association Nationale pour la Protection de la Mémoire des Victimes de l’OAS (ANPROMEVO)
    •Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis (ANPNPA)
    •Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons, Memorial 98, Au nom de la mémoire
    •Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)
    •Sortir du colonialisme
    •Comité Vérité et Justice pour Charonne
    •Les Amis de Tirésias
    Nous, organisations locales de Béziers :
    •Le collectif biterrois de l’Appel des 100 et du Mouvement de la paix
    •Association Biterroise France Algérie (ABFA)
    •Réseau Citoyen Solidaire de Béziers RCSB, composé de :
    •l’Association Biterroise contre le Racisme, ABCR
    •La CIMADE
    •l’Association France Palestine Solidarité, AFPS
    •Boycott, Désinvestissement, Sanction, BDS France Béziers
    •La Ligue des Droits de l’Homme, LDH
    •ATTAC
    •Osez Le Féminisme, OLF34 Section Béziers
    •UCH Jean MOULIN
    •Comité Humanitaire Biterrois, CHB
    •CAPJPO Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche Orient
    Les partis politiques :
    •Parti communiste
    •le Mouvement des Jeunes Communistes
    •Ensemble
    •Parti Socialiste
    •Europe Ecologie les Verts
    •Parti de Gauche
     

    Les syndicats :
    •Fédération Syndicale Unitaires, FSU, enseignants
    •Le Syndicat National de l’Enseignement Secondaire, SNES
    •Solidaires
    •CGT
     

      

    Raymond Cubells et Oucine Benchouyeb

    Bernard Deschamps, Ali Tourki et Oucine Benchouyeb

    Nicole Ziani

    « Il y a 53 ans, jour pour jour, les criminels de l'OAS assassinaient les six inspecteurs des centres sociaux éducatifs. Souvenons-nous de ces six hommes courageux, généreux et d'honneur "Face au maire fasciste de Béziers, de l’irresponsabilité au sursaut républicain" Communiqué de l'ANPROMEVO *** Pétition : près de 3800 signataires ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :