• Béziers : Robert Ménard affiche la mise à mort de Midi Libre

    Béziers : Robert Ménard affiche la mise à mort de Midi Libre

    La liberté de la presse est l'un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui repose sur la liberté d'opinion et la liberté d'expression. Ainsi, l'article 11 de la Déclaration française des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dispose : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté. Mais Ménard, le diabolique maire de Béziers lui, s’en moque… alors cela est un avertissement si l’extrême-droite arrive un jour au Pouvoir en France… la Presse sera muselée et bien d’autres libertés supprimées… Nous ne serons plus dans un système démocratique mais dans un pays totalitaire… 

    Béziers : Robert Ménard affiche

     la mise à mort de Midi Libre

    Béziers : Robert Ménard affiche la mise à mort de Midi Libre

    Le patron de Midi Libre est attaqué par le maire de Béziers. Photo D.R

    Les grandes affiches ont été placardées sur les panneaux publicitaires de la ville le premier jour de la féria de Béziers : le maire, Robert Ménard (tendance FN) a lancé publiquement la mise à mort du quotidien régional Midi Libre, tel un torero achevant une corrida dans l’arène.

    L’élu qui a le mordant nauséabond a choisi une image plus forte encore, laissant entendre que les journalistes sont des chiens. Plus qu’une provocation médiatique, c’est quasiment une atteinte à la sacro-sainte liberté de la presse qui est portée contre Midi Libre et le groupe des Journaux du Midi-La Dépêche du Midi, visant incontestablement son patron, Jean-Michel Baylet, ministre du gouvernement de François Hollande.

    C’est un peu comme si le maire (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin lançait une campagne d’affichage ciblant Bernard Tapie, le nouveau boss du groupe de presse La Provence…

    Relations exécrables

    Cette effrayante affiche qu’on ne peut pas manquer dans les rues de la sous-préfecture de l’Hérault choque le moindre observateur. Elle confirme que les relations entre Robert Ménard et les journalistes de Midi Libre sont de plus en plus exécrables et le mot paraît faible.

    Il est bien loin le temps où le maire de Béziers présidait aux destinées du club de la presse de Montpellier et de Reporters sans frontières. À une époque où il ne méprisait pas les journalistes qui essayent de remplir leur mission impartialement, en toute indépendance. Sans être traités comme des chiens.

    Condamnation du Club de la presse

    « Le Club de la presse Languedoc-Roussillon aurait préféré ne pas avoir, une fois encore, à réagir aux agissements indignes de Robert Ménard.

    Toutefois, face aux attaques répétées du maire de Béziers contre notre profession, nous tenons à rappeler que la liberté de la presse est inscrite dans la Constitution française.

    Les journalistes sont seuls juges des propos et des faits qu’ils choisissent de retranscrire et n’ont aucune obligation de rapporter des paroles qui leur sembleraient haineuses ou plus simplement, en l’espèce, sans intérêt informatif, comme ce fut le cas après les différents rassemblements ayant eu lieu partout en France après les odieux attentats perpétrés à Nice.

    C’est pour cette raison que le maire de Béziers aurait mis en place une campagne d’affichage mettant en cause l’honnêteté professionnelle des journalistes de Midi Libre.

    Ce n’est pas la première fois que l’ancien secrétaire de Reporters sans frontières utilise l’argent des contribuables biterrois aux fins de servir son image, et non ses administrés.

    Nous condamnons la campagne de dénigrement lancée par Monsieur Ménard à l’encontre de nos confrères et consœurs journalistes de Midi Libre, qui méritent le respect pour leur travail quotidien ».

    La réaction

     du Mouvement des Jeunes socialistes de l’Hérault.

    « Que Robert Ménard, maire de Béziers, utilise les panneaux publicitaires de la ville pour mener une campagne violente contre un journal aussi implanté localement que Midi Libre est une ignominie, doublée d’une atteinte grave à la démocratie.
    Cette campagne, plus que d’être violente, révèle les ressorts bien connus du discours de l’extrême droite : démagogie, populisme, division, haine. Dans les temps troubles que nous vivons, où notre démocratie républicaine est attaquée en son coeur – ses valeurs -, notre rôle à tous, et particulièrement aux élus du peuple, est de ne rien céder sur ce terrain, d’abord culturel.

    La liberté de la presse est une condition sine qua non de la démocratie. Elle a été remise en cause durement par le même qui était censé la défendre il y a quelques années de cela, avec RSF.
    Dénier aux organismes de presse le droit de s’organiser comme ils l’entendent, librement, est inacceptable. Surtout quand cela émane de responsables politiques élus qui ont la charge précisément de garantir cette liberté essentielle.
    Robert Ménard, qui n’en est qu’à sa énième provocation, ne doit pas nous indifférer. Malgré l’immondicité de ses réactions, campagnes et propos, et leur récurrence, il nous faut plus que jamais ne rien lâcher et ne pas baisser les bras.
    Aussi facile à dire que dur à solutionner, l’enjeu est tout simplement la République. Saura-t-elle vaincre les idées nauséabondes de cette extrême-droite sans limites ? Nous ferons tout pour. Béziers tout comme la France le méritent ».

    On ignore pour l’heure si le groupe de presse de Jean-Michel Baylet envisage de donner une suite judiciaire à cette campagne d’affichage qui entache l’image du quotidien régional.


    SOURCE :
     http://infos-h24.fr/2016/08/16/beziers-robert-menard-affiche-mise-a-mort-de-midi-libre/#0eLp14kFetBjjT6H.99

     

    Message de la Directrice générale

     de l'UNESCO, Irina Bokova, à l'occasion

    de la Journée mondiale

     de la liberté de la presse.

     

    « Hommage à Georges Séguy le plus jeune déporté résistant de FranceQuand d’anciens terroristes pavoisaient sur Internet *** Grâce à cet article le Site ADIMAD est devenu inaccessible »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter