• C'était il y a deux ans : Roger Hanin, l'inoubliable interprète de "Navarro" décédait

    Roger Hanin, l'inoubliable interprète de "Navarro" est décédé *** Notre vidéo : Lorsque Roger Hanin a traité Le Pen de nazi

    C'était il y a deux ans : Roger Hanin l'inoubliable interprète de "Navarro" décédait

    L'acteur français et beau-frère par alliance de François Mitterrand, Roger Hanin est décédé à l'âge de 89 ans, annonçait son entourage le mercredi matin 11 février 2015.

    Roger Hanin était une "gueule" du petit écran et du 7ème Art. L'acteur français a incarné le célèbre inspecteur Navarro dont les enquêtes ont fasciné les familles françaises durant 25 ans.
    Né en Algérie en 1925, Roger Hanin - qui se disait 100% kasher sur le plan génétique - a commencé le cinéma dans les années 1950 avec Le Chemin de Damas de Max Glass. Boulimique de films, il enchaîne les tournages. Il se fait surnommer le "gorille" après avoir joué dans le film de Maurice Labro, Le Gorille a mordu l'archevêque (1962). Sa carrière explose dans les années 1980 avec Le Grand Pardon ou Le Coup de Sirocco de son ami Alexandre Arcady. C'est d'ailleurs le réalisateur qui a annoncé le décès de son acteur fétiche. 
    Le commissaire Navaro fut le héros des foyers français de 1989 à 2007 sur TF1. Avec sa réplique culte "Navarro, j'écoute", l'inspecteur parisien réalisait des records d'audience,  10 millions de téléspectateurs suivaient le programme dans les années 1990.

    Le 14 novembre 1983, Habib Grimzi était assassiné

    par défenestration dans le train Bordeaux-Vintimille

     

    Le 14 novembre 1983, Habib Grimzi, un touriste algérien de 26 ans, était  assassiné par défenestration dans le train Bordeaux-Vintimille, après avoir été roué de coups par trois aspirants légionnaires. Suite à ce crime raciste,  le film "Train d'enfer" a été réalisé en 1985 et après un débat Roger Hanin avait insulté Le Pen. 

     

    LE BILLET de Gilles Debernardi du Dauphiné Libéré

    Roger Hanin, retour à Bab el-Oued

     

    C'était il y a un an  : Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger *** Le billet de Gilles Debernardi

     

    Dans les basses fosses d’internet, les corbeaux croassent déjà : « Le beau-frère de Mitterrand s’est fait enterrer chez Bouteflika ! ». Une volée d’injures accable l’homme qui choisit de revenir définitivement à sa terre natale. Pour les imbéciles, ce geste ultime de fidélité à soi-même devient ainsi une trahison.

    Saint-Exupéry, là-dessus, avait pourtant dit l’essentiel : « D’où suis-je ? Je suis de mon enfance. Je suis de mon enfance comme d’un pays. » Roger Hanin a grandi sous le soleil d’Alger, sans cuillère en argent dans la bouche. Un bonheur à jamais perdu, avec les petits copains de Bab el-Oued… Il fut Français, et comment, de la naissance à la mort ! En 1962, le drapeau qui flotte sur la Casbah a changé de couleur. Pas lui, traînant avec tant d’autres “pieds-noirs” la déchirure de l’exil.

    Sa volonté de reposer là-bas, dans le cimetière juif auprès de son père, suscite l’émotion et le respect. Autant que l’hommage croisé rendu au défunt par la France et l’Algérie.

    On y voit un joli pied de nez adressé aux fanatiques qui voudraient nous imposer leur guerre de religion. La fraternité, même à titre posthume, ça fait du bien ! Converti au catholicisme en se mariant, l’atypique comédien se déclarait ironiquement « 100 % casher sur le plan génétique ». Fils de communiste, petit-fils de rabbin… au diable les étiquettes ! Y compris dans sa démesure méditerranéenne, Roger Hanin débordait d’humanité. Jusqu’au dernier message qui passe sur sa tombe : le grand pardon.

    Par GILLES DEBERNARDI |

    SOURCE : http://www.ledauphine.com/religion-et-croyance/2015/02/13/roger-hanin-retour-a-bab-el-oued

    MISE A JOUR : Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger *** Le billet de Gilles Debernardi

     GILLES DEBERNARDI |

    MISE A JOUR : Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger *** Le billet de Gilles Debernardi

    Vous avez raison lorsque vous écrivez :

    "Dans les basses fosses d’internet, les corbeaux croassent déjà : « Le beau-frère de Mitterrand s’est fait enterrer chez Bouteflika ! ». Une volée d’injures accable l’homme qui choisit de revenir définitivement à sa terre natale. Pour les imbéciles, ce geste ultime de fidélité à soi-même devient ainsi une trahison".

    Vous avez raison Gilles Debernardi, j'en ai vu et lu des corbeaux croasser... Certains s'en prennent à Midi Libre l'inondant de commentaires nauséabonds que ce dernier jette à la Poubelle de l'Histoire. J'en ai vu un autre débaptiser une rue du 19 mars 1962 pour la baptiser par le nom d'un putschiste anti républicain. J'en ai vu d'autres honorer chaque année des criminels et terroristes de l'OAS.

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    Amer Booughrab, un ami d'enfance de Roger Hanin, qui partage sa vie entre l'Algérie et la Savoie, dans l'est de la France, crie sa rage contre les ultras de l'Algérie française.

    "Je voudrais dire à tout le monde que Roger Hanin n'a pas été chassé du pays par les Algériens. C'est l'OAS (Organisation de l'Armée secrète) qui a chassé les pieds-noirs dans le but de vider l'Algérie de ses cadres et de la voir s'écrouler après l'indépendance", fulmine-t-il.

    ****************************************************************

    La dernière volonté de Roger Hanin de se faire inhumer dans cette terre de l'Algérie indépendante est, en effet, une formidable gifle que viennent de prendre les revanchards extrémistes héritiers de l'organisation criminelle OAS.

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    L'article de La Dépêche

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis

    à Alger

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    Funérailles de Roger Hanin à Alger Farouk Batiche  /  AFP

    SOURCE : http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/13/2048812-l-acteur-francais-roger-hanin-inhume-a-alger.html

    "Il aimait l'Algérie" et réciproquement : une cinquantaine d'amis d'enfance de Roger Hanin ont applaudi lorsque le cercueil de l'acteur français est arrivé au cimetière d'Alger pour y reposer à toujours.

    Septuagénaires ou octogénaires, ces Algérois se sont rassemblés vendredi matin 13 février 2015 devant le cimetière israélite Saint-Eugène, entouré d'immeubles de style européen, en contrebas de l'imposante cathédrale Notre-Dame d'Afrique.

     

    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses amis à Alger

    La Basilique Notre-Dame d'Afrique à Alger (Photo ajoutée)

    Mais comme l'ecs ont dû suivre la cérémonie à distance après avoir applaudi avec émotion l'entrée du cercueil, arrivé peu avant en avion de Paris.

    "Je suis au bord des larmes parce qu'on ne m'a pas laissé assister à l'enterrement de mon ami", s'émeut Mahieddine Bentir.

    Cet ancien artiste décorateur ne tarit pas d'éloges sur Roger Hanin, décédé mercredi à 89 ans, qui "a aimé l'Algérie" et "est revenu à sa terre".

    "Il venait souvent se recueillir au cimetière sur la tombe de son père", désormais située à quelques mètres de la sienne, se souvient-il.

    Sa décision de reposer dans la ville où il est né en 1925 "est un choix politique, en harmonie avec ses convictions car il a toujours milité pour les meilleures relations entre la France et l'Algérie", témoigne Mahieddine Bentir.

    Selon lui, l'acteur avait "épousé la cause algérienne" pendant la guerre d'indépendance, dont les plaies restent à vif plus de cinquante ans après.

    Amer Booughrab, qui partage sa vie entre l'Algérie et la Savoie, dans l'est de la France, crie sa rage contre les ultras de l'Algérie française.

    "Je voudrais dire à tout le monde que Roger Hanin n'a pas été chassé du pays par les Algériens. C'est l'OAS (Organisation de l'Armée secrète) qui a chassé les pieds-noirs dans le but de vider l'Algérie de ses cadres et de la voir s'écrouler après l'indépendance", fulmine-t-il.

    "Flic comme toi" 

    Comme lui, El Hadj Boualem a sympathisé avec l'acteur lorsque, adolescents, ils habitaient et jouaient rue Marengo, dans la basse Casbah d'Alger.

    Cet ancien commissaire de police a revu son ami en 1970. Il se souvient de la confidence faite alors sous forme d'allusion par Roger Hanin. "Je vais devenir flic comme toi et je serai un commissaire méchant", lui avait-il soufflé, sans dévoiler le lancement de la série télévisée "Navarro" qui le rendra célèbre.

    Mais pour Sid Ali Sakhri, Roger Hanin ne doit pas être "réduit à Navarro". Il était aussi un "grand écrivain", affirme ce libraire, en faisant allusion aux livres de souvenirs dans lesquels l'auteur faisait revivre l'Alger de son enfance.

    Egalement présent devant le cimetière, un quadragénaire né après l'indépendance se félicite surtout de voir autant de kippas en ce vendredi jour de prière musulmane à Alger.

    "Je n'en ai jamais vu autant. C'est formidable", applaudit-il.

    Avec son cimetière israélite et chrétien, sa cathédrale et son ancienne synagogue, le quartier Saint-Eugène, devenu Bologhine, pourrait devenir le symbole d'une cohabitation religieuse unique en Algérie.

    "C'est un projet du gouvernement", précise à l'AFP un représentant de la petite communauté juive à Alger, dont au moins deux membres ont été assassinés par les islamistes dans les années 1990.

    Autrefois l'une des plus nombreuses d'Afrique du nord, la communauté juive d'Algérie ne compte plus qu'environ 300 membres, qui pratiquent leur foi dans la plus grande discrétion.


    Roger Hanin applaudi une dernière fois par ses... par ladepechefr

     

    « Gabriel Mifsud (vidéo à la fin) explique aux élèves sa position d'instituteur Français d'Algérie, engagé dans une solidarité sociale auprès des Algérien.nes pendant la guerre d'Algérie.Une vieille connaissance de notre blog renvoyée en correctionnelle mais ici la maire d'Aix-en-Provence nous intéresse pour de nombreuses autres raisons »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter