• Ce soir deux rendez-vous 18 janvier 2022 à 18h *** Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

     

    c'était le 18 janvier dernier

    une émission devait être diffusée en direct

    mais la covid nous a empêché de la voir

    ALORS AUJOURD'hui la voici en différé

      Ce soir deux rendez-vous  18 janvier 2022 à 18h *** Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

      Ce soir deux rendez-vous  18 janvier 2022 à 18h *** Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

    18 janvier 2022 à 18h

    Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

     

    L’association Josette et Maurice Audin (AJMA) organise son Assemblée Générale comme annoncé le 18 janvier à 18h, avec pour commencer le débat entre Benjamin Stora et Amar Mohand Amer. Mais les règles qui viennent de nous être communiquées par la Mairie de Paris interdisent d’y tenir cette session comme prévu : elle aura lieu en distanciel.

    Rencontre animée par Gilles Manceron.

    Association Josette & Maurice Audin

    Créée dans la foulée de l’inauguration d’une place Maurice Audin à Paris en 2004, l’Association « Maurice Audin » est devenue « Association Josette et Maurice Audin » en 2019.

    Ses objectifs :

    • Faire vivre la mémoire de Josette et Maurice Audin et leur combat pour l’indépendance de l’Algérie, agir pour faire la clarté sur les circonstances de la mort de Maurice Audin, assassiné en 1957 par des militaires français.
    • Favoriser la coopération entre scientifiques français et algériens, notamment par l’organisation du Prix de mathématiques Maurice Audin. Agir pour le développement de l’amitié entre peuples algériens et français.
    • Agir pour l’ouverture des archives ayant trait à la guerre d’Algérie et pour la vérité sur les disparus de cette guerre du fait des forces de l’ordre françaises. Lutter contre l’utilisation de la torture dans le monde.
    •  

     

      Ce soir deux rendez-vous  18 janvier 2022 à 18h *** Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

      Ce soir deux rendez-vous  18 janvier 2022 à 18h *** Diffusion en direct de l'Assemblée Générale de l’AJMA

    En archives et avec l’éclairage d’historiens, une passionnante traversée de l’Algérie coloniale sous Vichy, où persécutions des juifs et discriminations systémiques envers la majorité musulmane encouragent la lutte pour l’indépendance, à voir mardi 18 janvier à 22:30 sur ARTE. 


      DOCUMENTAIRE

    22:30

    L'Algérie sous Vichy

    Juin 1940 : après la débâcle, suivie par l'exode en métropole, l'Algérie française, épargnée par les bombardements et l'Occupation, ne s'en rallie pas moins avec ferveur, de l'été 1940 à 1943, à la révolution nationale du maréchal Pétain. Renforcement de l'ordre colonial et de la puissance de l'Église, exaltation de l'Empire et mise au pas des populations "indigènes"… : les Européens plébiscitent les orientations politiques de Vichy. Animés d'un profond antisémitisme, nombre d'entre eux approuvent l'abrogation du décret Crémieux qui, en 1870, avait accordé aux juifs d'Algérie la citoyenneté française, contribuant alors à diviser juifs et musulmans "pour mieux régner". Ce zèle à anticiper les injonctions allemandes vise aussi à signifier aux 7 millions de musulmans (90 % de la population) qu'ils ne doivent en rien espérer cette citoyenneté. Dénoncée par des leaders comme Ferhat Abbas ou Messali Hadj, cette "égalité par le bas" entraîne, à rebours des attentes de l'autorité coloniale, un mouvement de solidarité entre deux communautés désormais unies dans la misère. Exclus du jour au lendemain de la fonction publique et de l'école, humiliés et spoliés de leurs biens, les juifs seront aussi internés dans des camps. À l'automne 1942, les persécutions vont se poursuivre, malgré le débarquement en Afrique du Nord. Car l'amiral Darlan puis, après son assassinat le 24 décembre, son successeur le général Giraud, professent en leitmotiv : "Les juifs à l'échoppe, les musulmans à la charrue." Histoire méconnue En archives, dont certaines en couleur, ce passionnant documentaire, inspiré par le livre de Jacques Attali L'année des dupes – Alger 1943 (éd. Fayard, 2019), éclaire, avec des historiens dont Benjamin Stora − lequel y évoque le passé douloureux de sa famille −, un pan méconnu de l'Algérie française pendant la Seconde Guerre mondiale. Un sombre épisode qui, au passage, bat en brèche toute tentative fallacieuse de distinction entre juifs français et étrangers sous Vichy. Convoquant Albert Camus ou encore Jacques Derrida, qui portera les stigmates de cette période après son exclusion de l'école française à l'âge de 10 ans, le film montre aussi combien la violence des persécutions contre les juifs a anéanti la promesse coloniale de "civilisation" en Algérie et attisé le feu naissant de la lutte nationaliste vers l'indépendance. Dès le 10 février 1943, Ferhat Abbas publiait ainsi le Manifeste du peuple algérien, réclamant l'abolition de la colonisation et la liberté et l'égalité pour tous les habitants.

    Juin 1940 : après la débâcle, suivie par l’exode en métropole, l’Algérie française, épargnée par les bombardements et l’Occupation, ne s’en rallie pas moins avec ferveur, de l’été 1940 à 1943, à la révolution nationale du maréchal Pétain.

    Renforcement de l'ordre colonial et de la puissance de l’Église, exaltation de l'Empire et mise au pas des populations "indigènes"… : les Européens plébiscitent les orientations politiques de Vichy. Animés d'un profond antisémitisme, nombre d’entre eux approuvent l’abrogation du décret Crémieux qui, en 1870, avait accordé aux juifs d'Algérie la citoyenneté française, contribuant alors à diviser juifs et musulmans "pour mieux régner".

    Ce zèle à anticiper les injonctions allemandes vise aussi à signifier aux 7 millions de musulmans (90 % de la population) qu’ils ne doivent en rien espérer cette citoyenneté. Dénoncée par des leaders comme Ferhat Abbas ou Messali Hadj, cette "égalité par le bas" entraîne, à rebours des attentes de l’autorité coloniale, un mouvement de solidarité entre deux communautés désormais unies dans la misère. Exclus du jour au lendemain de la fonction publique et de l’école, humiliés et spoliés de leurs biens, les juifs seront aussi internés dans des camps.

    À l’automne 1942, les persécutions vont se poursuivre, malgré le débarquement en Afrique du Nord. Car l’amiral Darlan puis, après son assassinat le 24 décembre, son successeur le général Giraud, professent en leitmotiv : "Les juifs à l’échoppe, les musulmans à la charrue."

    Histoire méconnue

    En archives, dont certaines en couleur, ce passionnant documentaire, inspiré par le livre de Jacques Attali L’année des dupes – Alger 1943 (éd. Fayard, 2019), éclaire, avec des historiens dont Benjamin Stora − lequel y évoque le passé douloureux de sa famille −, un pan méconnu de l’Algérie française pendant la Seconde Guerre mondiale. Un sombre épisode qui, au passage, bat en brèche toute tentative fallacieuse de distinction entre juifs français et étrangers sous Vichy.

    Convoquant Albert Camus ou encore Jacques Derrida, qui portera les stigmates de cette période après son exclusion de l’école française à l’âge de 10 ans, le film montre aussi combien la violence des persécutions contre les juifs a anéanti la promesse coloniale de "civilisation" en Algérie et attisé le feu naissant de la lutte nationaliste vers l’indépendance. Dès le 10 février 1943, Ferhat Abbas publiait ainsi le Manifeste du peuple algérien, réclamant l’abolition de la colonisation et la liberté et l’égalité pour tous les habitants.

    Mais vous pouvez visualiser ce documentaire dans son tégralité, dès maintenant, en cliquant sur le lien ci-dessous : 

     

    https://www.arte.tv/fr/videos/098131-000-A/l-algerie-sous-vichy/

     

    « Guerre d’Algérie : Emmanuel Macron marche sur les braises de la mémoireLes 21 et 22 janvier la BnF et l'Institut du monde arabe accueillent un colloque historique, « Oppositions intellectuelles à la colonisation et à la guerre d’Algérie ». »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Mardi 18 Janvier à 10:27

    Sur les Juifs d'Afrique du Nord je vous invite à lire un article ancien d e mon blog. Il date de 2008.

    Lien http://cessenon.centerblog.net/4881599-Regard-sur-les-Juifs-d-Afrique-du-Nord 

     

    1
    Ponsot danièle
    Mardi 18 Janvier à 09:48

    Bien sûr, je serai devant ma TV!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :