• Ces franco-israéliens qui participent au massacre à Gaza

    Ces franco-israéliens

    qui participent au massacre

    à Gaza

    Ces franco-israéliens  qui participent au massacre  à Gaza

    Une information qui est bien évidemment passée sous silence par les médias mainstream est la participation de ressortissants franco-israéliens durant les opérations militaires menées par Israël ce qui rentre en totale opposition avec les règles nationales et internationales en vigueur, comme le rappelle José Fort, journaliste, internationaliste et ancien chef du service monde pour le journal l’Humanité.

    Le journaliste affirme que des témoins soulignent le travail de qualité de ces soldats :

    « Les français se montrent particulièrement efficaces lors des ratissages et les arrestations. »

    Ces agissements tombent sous le coup de la loi et devraient alerter les juges anti-terroristes qui sont pourtant si prompts à s’affairer lorsqu’il s’agit de la lutte contre le terrorisme en Syrie. Les mêmes lois devraient s’appliquer pour tous dès lors qu’un français part combattre pour une armée étrangère.

    José Fort interpelle les médias, les élites dirigeantes et la justice anti-terroriste quant à  « l’étrange silence sur ce sujet ».

    Il y a quelques jours, une auditrice de France Inter avait d’ailleurs été censurée lorsqu’elle avait voulu aborder la question.

    Israël : Cela s’est passé en 2017 un soldat

    franco-israélien qui avait tué un Palestinien

    condamné à 18 mois de prison

    JUSTICE Elor Azaria est le premier soldat israélien à être condamné pour homicide depuis plus de dix ans selon la presse...

    Ces franco-israéliens  qui participent au massacre  à Gaza

    Le sergent Elor Azaria, 20 ans, encourt 20 ans de prison. — Heidi Levine/AP

    Israël : Un soldat franco-israélien qui avait tué un Palestinien condamné à 18 mois de prison

    Un tribunal militaire israélien a condamné ce mardi à 18 mois de prison ferme un soldat accusé d’avoir achevé un assaillant palestinien, point d’orgue d’un procès qui a divisé le pays et déçu les défenseurs des droits.

    La direction palestinienne, sans illusion avant le procès, s’est quand même indignée de la « légèreté » de la peine, « feu vert » donné selon elle aux « crimes des soldats » israéliens contre les Palestiniens.

    Une manifestation de soutien

    Elor Azaria, qui a aussi la nationalité française, est le premier soldat israélien à être condamné pour homicide depuis plus de dix ans selon la presse.

    Le soldat et ses proches n’ont pas bronché à l’énoncé de la peine. Une fois la cour retirée, la famille a entonné l’hymne israélien autour du sergent de 21 ans, entré une heure plus tôt sous les applaudissements, les mains libres et arborant un large sourire crispé.

    A l’extérieur, des dizaines de personnes, étroitement surveillées par les policiers après des heurts lors d’une précédente audience, ont manifesté leur soutien au soldat, brandissant des pancartes proclamant : « On ne laisse pas tomber les combattants » ou « Mort aux terroristes ».

    Un assaillant blessé et au sol

    Membre d’une unité paramédicale, le soldat a été filmé le 24 mars 2016 par un militant propalestinien d’une ONG israélienne alors qu’il tirait une balle dans la tête d’Abdel Fattah al-Sharif à Hébron, en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par  .

    Le Palestinien venait d’attaquer des soldats au couteau. Atteint par balles, il gisait au sol, apparemment hors d’état de nuire. La vidéo s’était propagée sur les réseaux sociaux.

    Immédiatement arrêté après et depuis assigné à sa base, Elor Azaria plaidait non coupable. Il pensait que le Palestinien dissimulait sous ses vêtements une ceinture d’explosifs, ont plaidé ses avocats. La cour a rejeté le plaidoyer.

    Appel

    Il a donc été condamné à 18 mois de prison ferme assortis d’une peine de 18 mois avec sursis. Il est dégradé et redevient simple soldat. Il doit entrer en prison le 5 mars. Les avocats de la défense ont annoncé leur intention de faire appel.

    « Est-ce que c’était un animal pour qu’on le tue de la sorte, de cette manière barbare. Ce n’était pas un animal. C’était un être humain, tout comme » Elor Azaria, a dit à l’AFP le père du Palestinien, Yousri al-Sharif.

    Comme Nour Odeh, beaucoup d’internautes notaient qu’Israël punissait bien plus lourdement les jeunes lanceurs de pierres palestiniens qu’Elor Azaria.

    SOURCE : Israël: Un soldat franco-israélien qui avait tué un Palestinien condamné à 18 mois de prison (20minutes.fr) 

    Le député LFI Thomas Portes veut traduire

    en justice les soldats israéliens ayant la

    nationalité française

    Ces franco-israéliens  qui participent au massacre  à Gaza

    Le député Thomas PortesLou BENOIST / AFP

    Le député estime qu'il est inacceptable que des citoyens français participent aux opérations de l’armée israélienne qu'il qualifie de "crimes de guerre"

    Le député de La France Insoumise, Thomas Portes, a appelé samedi à traduire en justice les soldats israéliens qui combattent actuellement les terroristes du Hamas dans la bande de Gaza, ayant également la nationalité la nationalité française. Dans un communiqué, le député a affirmé qu'"au regard des crimes de guerre commis par l’armée israélienne, aussi bien à Gaza qu’en Cisjordanie, il est inacceptable que des citoyens français y participent."

    Thomas Portes reprend une enquête réalisée par Europe 1, qui révèle que 4.185 soldats de nationalité française sont actuellement mobilisés au sein de l’armée israélienne sur le front à Gaza. "Alors que l’ONU, par la voix de plusieurs de ses rapporteurs spéciaux, alerte sur les risques génocidaires, que plus de 17.000 personnes Palestiniens ont été tués, la présence de citoyens de nationalité française déshonore la France", soutient le député.

    "Je demande au ministre de la Justice que les personnes de nationalité française (y compris les binationaux) coupables de crimes de guerre soient traduites devant la justice française", a-t-il lancé.

    Ces soldats étrangers qui combattent à

    Ghaza, quid du droit international ? 

     

    « Faire ressembler Gaza à AuschwitzLa visite de Tebboune en France renvoyée aux calendes grecques »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :