• Cette jeune femme vous adresse un PETIT APPEL :

     

    Cette jeune femme vous adresse

    un PETIT APPEL :

     

    SOURCE : https://www.facebook.com/angelica.catellaggi 

    J’ai été sollicitée il y a peu par un monsieur qui a retrouvé cette plaque militaire dans le port d’Ajaccio lors d’une plongée.

    Cette jeune femme vous adresse  un PETIT APPEL :

    Après renseignements (je remercie Monsieur Pioli au passage), cette plaque d’identité est règlementaire et a été mise en service pendant la guerre d’Algérie. Elle se portait autour du coup alors que la précédente se portait au poignet. La date inscrite « 1943 » n’a aucun rapport avec la seconde guerre mondiale. Peut-être une date de naissance…
    Les autres inscriptions mentionnées ne correspondent pas aux matricules.

    La personne qui me l’a confié voulait la remettre à son propriétaire, ou alors à sa descendance. Au niveau de l’ONACVG nous n’avons pas plus d’informations donc je lance cet appel on ne sait jamais !!! Merci de bien vouloir relayer, ça peut toujours faire plaisir à une famille. Nom : ALBERTINI François.

     

    Un commentaire

     

    Céline Garcia Mejan Il s'agit en fait de :
    n° matricule est composé de 2 chiffres indiquant la classe -2 chiffres indiquant le département -le n° d'ordre d'enregistrement.
    La classe correspond à l'année du recensement, le département est celui du recensement.
    = il a donc été recensé en 1943 ;)
    Et département 20 pour la Corse
    Vous savez donc d'où il vient en gros. Il devrait être recensé dans les archives militaires avec toutes les infos sur la plaque :)

    Vous avez 2 organismes à contacter si ce n'est fait : ECPAD et le registre de "morts pour la France" mis à jour par le Ministère de la Défense (SGA)

    Peut être prendre contact avec le 10ème RIM pour les archives ou pour qu'ils vous orientent vers le bon service.

    article de presse

    Cette jeune femme vous adresse  un PETIT APPEL :

     

    « Pierre Escande a présenté son livre à la médiathèque de Murviel-lès-BéziersChalon-sur-saône : Une histoire sans fin... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter