• Colère - Solidarité, compassion et tristesse

    Colère

    Colère

    Colère

    Après Paris, Nice, Berlin et Londres, voilà que trois villes de la Catalogne Sud, Barcelone, Cambrils, et Alcanar sont frappées par des attentats terroristes faisant quatorze morts dans la capitale catalane et des dizaines de vies brisées.

    La revendication immédiate par Daech prouve que ces actes barbares ont été prémédités, à l’instar de celui qui a plongé il y a quelques jours Ouagadougou dans le deuil et la stupeur, et de ceux qui tous tous les jours ensanglantent des villes en Irak, Lybie, Mali...

    Nous ne cacherons pas notre colère contre ces crimes odieux justifiés sous des motifs religieux totalement aberrants.

    Nous ne cacherons pas notre aversion pour ces fanatiques qui les ont perpétrés et qu’aucune frustration ne peut excuser.

    Nous ne cacherons pas notre répugnance pour ceux qui, se réclamant de Daech ou d’autres obédiences djihadistes, procèdent, via des réseaux sociaux ou des prêches délirants, au lavage de cerveau d’individus pour les transformer en criminels.

    Ne nous cachons pas la vérité, ces attentats font peur tant ils sont imprévisibles et peuvent se produire partout et à tout moment. L’Europe est la cible depuis bientôt trois ans d’une vague d’attentats qui ont fait en France près de 250 morts, et ce n’est pas près de s’arrêter. A l’évidence, le combat militaire mené contre Daech ne saurait suffire à éradiquer la menace qui plane désormais sur tous les peuples du monde. En tout cas, dans l’immédiat, aucun cadeau ne doit être fait aux extrémistes de l’obscurantisme et de l’antihumanisme.

    Craignons aussi que des réactions de haines et de division, but ultime de ces assassins, ne se répandent ciblant telle ou telle catégorie de la population.

    N’acceptons pas que les autorités publiques réagissent par une surenchère de mesures liberticides sous lesquelles nous croulons déjà. Nous avons la preuve que les opérations du type Sentinelles, les déploiements policiers, les interdictions de toutes sortes, n’empêchent pas les attentats. Les spécialistes le répètent, c’est le renseignement, les enquêtes judiciaires, le contre-espionnage et la coopération européenne en ces domaines qui sont seuls efficaces dans la lutte contre le terrorisme. 

    Prenons le temps de reprendre nos esprits, nous allons réfléchir, réagir mais en l’instant au-delà de notre colère, nous voulons exprimer notre solidarité, notre compassion et notre tristesse.

    Rédigé le 24/08/2017

    Roger Hillel

    Solidarité, compassion et tristesse

    Colère

    Après les attentats et les évènements liés au terrorisme qui ont eu lieu en Catalogne sud, nous sommes touchés en plein cœur par ces actes barbares inacceptables, nous sommes tristes et en colère, mais nous sommes solidaires et nous compatissons avec les victimes et leurs familles, avec les citoyens et les autorités de Catalogne. Au delà des nécessaires mesures immédiates de sécurité, de prévention, de contrôle; au delà des indispensables interventions policières et judiciaires, seule la liberté et la démocratie finiront par avoir la peau du terrorisme et triompheront de lui. Les vraies démocratie et liberté, celles qui permettent à chacun de croire ou d’être athée, de pratiquer sa religion, de s’habiller comme il souhaite, de ne faire aucune différence entre le masculin et le féminin, d’aimer librement la ou les personnes de son choix mais aussi celles qui permettent de vivre dignement, de subvenir à ses besoins et à ceux de ses proches, de se nourrir, de se soigner, de se loger, de vivre dans son pays d’origine si on le souhaite...Nous sommes tous Catalans, Barcelonais, Cambrilencs, et citoyens du monde.

    Au moment de ces tragiques évènements, j’étais en vacances à Cambrils auprès de ma famille. Voici le petit mot que j’ai envoyé par l’intermédiaire de la Casa de la Generalitat à Perpignan à Carles Puigdemont Président, à Carme Forcadell présidente du Parlement, à Ada Colau maire de Barcelone: «Tocat en plen cor per aquests actes terroristes bàrbars inacceptables, vull expressar la meva tristesa, la meva solidaritat i compassió amb les víctimes i els seus familiars, amb els ciutadans i les autoritats de Barcelona, Cambrils i de Catalunya»

    Traduction du catalan au français :

    "Touché au cœur de ces actes terroristes barbares inacceptables, je veux exprimer ma tristesse, ma solidarité et ma compassion pour les victimes et leurs proches, avec les citoyens et les autorités de Barcelone, de Cambrils et de Catalogne"

    Rédigé le 24/08/2017

    Nicolas Garcia 

    « Honte à Ménard !!!En 2012 j'avais fait un rêve... Alors je me suis souvenu... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter