• Colonialisme et guerre d’Algérie : Repentance ! Non ! supprimez ce mot à connotation religieuse employé par la droite extrême, par l’extrême droite et toute la clique appelée la fachosphère

    Colonialisme et guerre d’Algérie : Repentance ! Non ! supprimez ce mot à connotation religieuse employé par la droite extrême, par l’extrême droite et toute la clique appelée la fachosphère.

    Colonialisme et guerre d’Algérie : Repentance ? Non ! supprimez ce mot à connotation religieuse employé par la droite extrême, par l’extrême droite et toute la clique appelée la fachosphère. Reconnaissance et condamnation officielle ! Oui ! mais même la gauche au pouvoir rechigne à le faire vraiment.

    Pour  la grande guerre de 14-18 on écrivait déjà  « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels. » C’était déjà une guerre coloniale de grande ampleur…

    En ces années anniversaires, les médias racontent « comment » a eu lieu la Première Guerre mondiale (dix millions de morts), mais jamais pourquoi. «Morts pour la patrie», proclament tous nos monuments officiels. Mensonge ! 14-18, c’était déjà une guerre du fric. Non seulement chez les «méchants» (Allemagne, Autriche), mais aussi chez les «gentils" (France, Angleterre, Belgique…), le véritable enjeu était : quelle puissance dominera le monde et contrôlera ses richesses ?

    Concernant le colonialisme et la guerre d’Algérie, depuis quelques années, nous assistons à des manifestations de semblant de reconnaissance de la part de nos gouvernants ?? Sont-elles sincères ou stratégiques ??

    Ce qu’il faut comprendre ce sont les raisons qui ont motivé ces crimes, au nom de quelle idéologie avons-nous perpétré ces massacres, ces injustices, ces horreurs ??

    Les hommes quel qu’ils soient ont toujours eu besoin, quelle que soit leur nation, de s’approprier les richesses d’autrui. Nous avons connu les invasions, les croisades, les guerres en Europe et même aujourd’hui au Moyen Orient et en Afrique !!

    Toutes ces actions, agissements, n’ont eu pour but que l’accroissement des richesses pour une caste dominante dirigeante, mais pas le peuple qui souvent dans ces moments là est victime, souffre des conditions qui lui sont imposées (famines destructions, travail forcé, blessures et morts). Que nous soyons envahisseurs ou envahis ce sont toujours les innocents, les femmes et les enfants qui sont victimes, mais pas les profiteurs.

    Si des excuses doivent être présentées, alors que ceux qui en ont profité le fassent mais pas au nom d’un peuple qui n’en est pour rien !!

    Les grandes invasions à l’époque féodale perpétrées au nom d’une religion, les expéditions à la découverte des continents n’ont été orchestrées que pour piller les richesses du sol et du sous-sol, l’esclavage et l’exploitation du peuple des pays occupés.

    Il faut une sacrée dose d’hypocrisie pour engager tout un peuple à s’excuser d’avoir colonisé un pays quand ce n’est qu’une minorité qui a exploité en profitant des sous-sols (or, pierres précieuses, pétrole, gaz, uranium etc.), sans parler de la main-d’œuvre utilisée en esclavage.

    Que ces colonialistes s’excusent serait une bonne chose mais je suis certain qui si l’occasion leur était donnée ils recommenceraient, la duplicité ne les gêne absolument pas. La Lybie, l’Irak et tous les autres pays du Moyen Orient ainsi que l’Afrique en font les frais.

    Ces manifestations de semblant de reconnaissances ne sont que des salamalecs visant à donner une autre image d’un système capitaliste dont sa seule raison d’être c’est l’exploitation des peuples.

    Quand un Président de la Vème république se déplace dans l’un de ces pays, c’est en représentant de commerce qu’il y va. Ce VRP, tout frais payés, plaide les bienfaits des patrons français espérant décrocher quelques marchés ou quelques crédits qui financeront l’enrichissement personnel de certains politiciens malhonnêtes ou couvrira les frais des campagnes électorales !! .

    Alors dans ces conditions, c‘est le principe même du colonialisme du capitalisme qu’il faut condamner c’est faire le procès des décideurs, mais parler de repentance d’un peuple à l’égard d’un autre quand les décisions sont prises par une minorité d’exploiteurs c’est un abus de pouvoir, c’est une tromperie, c’est une lâcheté, c’est un abus de confiance.

    On ne se repent pas on reconnait

     et on condamne

    En particulier pendant la Guerre de Libération de l’Algérie, la France a une terrible responsabilité qu’elle n’a toujours pas reconnue, ni donc condamnée :
    -  Ce sont des crimes d’état  : du 8 Mai 1945 à Sétif / Guelma / Khératta les massacres qui ont fait plus de 40.000 victimes, du 17 octobre 1961 au Pont Saint Michel à Paris où plusieurs centaines d’Algériens ont été massacrés, noyés dans la Seine, assassinés par la police, du 8 février 1962 au Métro Charonne à Paris où 9 militants pacifiques ont été assassinés par le Police
    -  Ce sont des crimes de le Guerre  : avec l’utilisation des gaz VX et Sarin  avec l’utilisation du napalm (600 à 800 villages ont été rasés : des Oradour-sur-Glane algériens !!!)
    -  Ce sont des crimes contre l’humanité : le colonialisme, l’institutionnalisation de la torture, les viols, les exécutions sommaires (corvées de bois, "crevettes Bigeard"…), les essais nucléaires du Sahara, les camps d’internements (pudiquement appelés camps de regroupements qui ont fait des centaines de milliers de morts)….

    En reconnaissant et en condamnant d’une façon officielle : la parole de la France dans ce domaine aurait un autre poids en ayant des gestes symboliques nécessaires de reconnaissance et de condamnation de ces crimes commis au nom de notre pays.

    « Emmanuel Macron clarifie ses propos sur la colonisation *** La Colonisation, une histoire de France qu’on ne peut plus dissimuler *** M. Xavier Driencourt représente la France en AlgérieLa Savoie a-t-elle été colonisée ? Et au fait, c'est quoi la colonisation ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter