• Commémoration du 8 mai 1945 à Brest *** Comme PARIS la municipalité de BREST demande à l’Etat de reconnaître les massacres du 8 mai 45 en Algérie

     

    Comme PARIS la municipalité

    de BREST demande à l’Etat

    de reconnaître les massacres

    du 8 mai 45 en Algérie

    BREST Ils se retrouvent 55 ans après la guerre d'Algérie ***

    C'était le 3 août 2014 : La mairie de Brest transformée en aquarium géant !

    Pour fêter les 10 millions de visiteurs à Océanopolis, (clic sur le lien bleu pour accès au site) la façade de la mairie de Brest s’est « transformée » en aquarium géant

    Samedi 20 juin 2015, par Michel Berthelemy

    On se souvient qu’à l’occasion du rassemblement du 8 mai 2015 à Brest, un Collectif d’associations s’était constitué pour demander à l’Etat la reconnaissance officielle des massacres du 8 mai 45 en Algérie.  

    Ce Collectif rassemble l’Université européenne de la Paix, la Ligue des Droits de l’Homme, l’association France-Algérie et la 4ACG.
    Au cours de ce rassemblement, le représentant de la 4ACG avait pris la parole pour expliquer la démarche et signaler que le Collectif avait demandé au conseil municipal de voter un vœu pour la reconnaissance par l’État des massacres du 8 mai 45 en Algérie et l’ouverture des archives relatives à ces événements.

    Nous venons d’apprendre que lors de sa séance du 11 juin 2015, le Conseil municipal de Brest a adopté ce vœu à l’unanimité des votants. Le Collectif souhaite, tout comme la 4ACG, qu’à la suite de Paris et de Brest, d’autres collectivités prennent la même initiative.

     

    « 110e anniversaire de la naissance de Jean-Paul Sartre et ses obsèques le 19 avril 1980A Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) on se croirait presque à Béziers »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :