• Concernant la politique française (la réforme des retraites et tout le reste) ou la politique étrangère (l’opération Barkhane) Macron ment…

     

    Concernant la politique française (la réforme des retraites et tout le reste) ou la politique étrangère (l’opération Barkhane) Macron ment… Si les 4500 soldats français étaient rapatriés puisque les peuples du Sahel ne veulent plus d’eux, les sommes vertigineuses dépensées pour alimenter cette troupe indésirable permettraient de payer (sans difficultés) pour toujours les retraites !!!

    Concernant la politique française (la réforme des retraites et tout le reste) ou la politique étrangère (l’opération Barkhane) Macron ment…

    Emmanuel Macron annonce l'envoi de 220 militaires français supplémentaires au Sahel

     Au total, 220 militaires français vont venir grossir les rangs au Sahel où se trouvent déjà 4.500 hommes.

    Les troupes françaises se renforcent au Sahel. Le président français Emmanuel Macron a annoncé lundi l'envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force militaire française Barkhane. Lancée en 2014, l'opération militaire vise à combattre les jihadistes dans la région.

    Le Royaume-Uni, l'Estonie et le Danemark participent à l'opération Barkhane aux côtés de la France. 

    "J'ai décidé d'engager des capacités de combats supplémentaires, 220 militaires viendront renforcer les troupes de Barkhane" (qui compte déjà 4.500 hommes), a déclaré le président français à l'issue d'un sommet avec les présidents des pays du G5 Sahel à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

    Cela Macron ne risque pas de nous le dire :

    Mali : les masses attaquent l’impérialisme français

    Concernant la politique française (la réforme des retraites et tout le reste) ou la politique étrangère (l’opération Barkhane) Macron ment…

    Au Mali, l’armée française se rend complice de massacres dans le Nord et le Centre du pays, qui tuent chaque semaine de nombreuses personnes innocentes. Koulongo, Guiré, Ogossagou… ces massacres arrivent avec la responsabilité directe de l’armée française, stationnée partout dans le contexte de l’opération impérialiste Barkhane.

    L’Etat français exploite et pille l’Afrique, il est un des plus grands ennemis des peuples africains. Au Mali, les impérialistes agitent leur pantin Ibrahim Boubacar Keïta, le président, et son armée réactionnaire. Sous la “pacification” française, les bandes armées mercenaires et les massacres se sont décuplés, avec la complicité de l’armée d’occupation. Depuis 2013, en 7 ans, la France n’a fait que renforcer son emprise sur le pays et grappiller du terrain dans l’exploitation de l’Afrique.

    Les maliens se soulèvent et disent qu’ils en ont assez : à Bamako, on brûle des drapeaux français contre l’impérialisme et on compare Macron à Hitler. Les maliens se soulèvent contre leurs oppresseurs : les impérialistes français et les bourgeois maliens qui leur lèchent les bottes. Le journal Le Monde rapporte cette parole d’un malien opposé à l’intervention française : « Ce n’est pas contre le peuple français que nous sommes en colère, mais contre la politique de son Etat ». Ce qu’il faut, c’est l’union des peuples et du prolétariat international contre leur ennemi commun... l’impérialisme français et son Etat criminel et colonial, pour mettre fin à toutes les opérations militaires, et écraser l’impérialisme dans le monde entier. 

     

    « En première ligne Emmanuel Macron, commandant en chef de la guerre au SahelJe m’interroge… »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :