• Congrès départemental de la FNACA le 6 septembre 2014 à Saint-André-de-l'Eure (Un discours remarquable… mais est-il approuvé par les instances nationales ?)

    Discours du 6 septembre 2014

     par la conseillère générale Andrée Oger 

    "Mes chers Camarades, 

    Je crois pouvoir utiliser cette formule car je suis de votre génération, celle qu’on a envoyée « maintenir la paix » en Afrique du Nord, élégant moyen de ne pas dire « faire la guerre » là-bas. 

    Comme si on pouvait, par la force, empêcher un peuple d’obtenir son indépendance ! 

    Quel a été le résultat ? des milliers de morts, des souffrances insoutenables de part et d’autre, un pays dévasté, des rancœurs difficilement surmontables. 

    Un vrai gâchis ! 

    On vous a demandé des sacrifices incroyables, on a exigé de vous de participer à une guerre inutile et meurtrière qui soulevait la réprobation de nombreux pays et de nombreux français. Je me souviens des journaux de l’époque, censurés : une bonne partie de la première page avec des blancs à la place d’articles révélant des choses que nous ne devions pas savoir ! 

    Mais c’est le passé et si nous devons vous rendre hommage, il faudrait surtout que les gouvernants tirent des leçons de ce passé. 

    Or que voyons-nous ? Partout dans le monde, plus que jamais , il y a la guerre et nous nous octroyons le droit d’aller faire les gendarmes sur toute la planète.

    Au lieu de prôner la négociation, la diplomatie, on arme ceux-là pour combattre ceux-ci avant de s’apercevoir que les premiers étaient aussi dangereux que les seconds. Mais on a vendu des armes ! 

    Car c’est bien nous les occidentaux qui avons armé ces djihadistes pour qu’ils renversent les gouvernants qui ne nous plaisaient pas, ces djihadistes qui se révèlent aujourd’hui les pires extrémistes qui soient. 

    C’est ainsi qu’on est intervenu en Afghanistan. 

    Grâce à Chirac la France n’est pas allé en Irak mais nous voilà en Libye, au Mali, en Centrafrique. 

    On veut aller en Ukraine et nous menaçons au travers de l’OTAN, la Russie. 

    Arrêtons, arrêtons toutes ces guerres ! 

    Nous avons bien d’autres choses à faire : utilisons plutôt tous nos moyens pour lutter contre la maladie ! Pensons à la fièvre ébola par exemple où les malades et les soignants, en Afrique, manquent de tout! Pensons au cancer ! 

    Nos moyens devraient servir aussi pour intervenir en cas de grandes catastrophes naturelles, inondations, tremblements de terre etc… dans de grandes actions de solidarité. 

    La France serait alors en accord avec sa devise Liberté Egalité et Fraternité, elle pourrait jouer un grand rôle pour le maintien des valeurs qui sont les nôtres. Nous ne sommes pas un grand pays par notre taille ni par notre nombre de population. Restons un grand pays par le respect de nos valeurs humanistes qui ont fait notre renommée. 

    Voilà ce qui me semblait important de dire en ce jour de commémoration."

    Andrée OGER, conseillère générale,
    Saint-André, le 6 septembre 2014

    SOURCE :  http://andree-oger-pour-deputee.over-blog.com/article-fnaca-discours-du-6-septembre-a-saint-andre-124503064.html 

     

    « Maurice Audin : à quand la vérité ? : Lettre ouverte à Pierre de VilliersGeneviève de Fontenay s’explique sur son lapsus : "Vive l'Algérie algérienne ! Ce qui se passe est complètement hallucinant" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :