• Coup de chaud chez les papys étoilés

    Coup de chaud chez les papys étoilés

    Coup de chaud

     chez les papys étoilés

    Ces généraux retraités sont atteints de fièvre factieuse

       La crise des gilets jaunes a filé un petit coup de jeune à un quarteron de généraux à la retraite, qui ont profité de cortèges pour se hausser du képi. Ainsi, les généraux Villiers, Tauzin et Piquemal ont entrepris – chacun de leur côté – un petit tour de piste médiatique pour voir si, d’aventure, le pays aurait besoin de leurs services…

       Pierre de Villiers, ex-chef d’état-major des armées, qui a démissionné en juillet 2017 après s’être fait étriller par Macron, a paradé sur France 5 et sur France Culture. Officiellement, il faisait la promo de son livre, insolemment titré « Qu’est-ce qu’un chef ? ».

     

    Viens, pu-putsch !

     

       En vérité, le général cinq étoiles se sent pousser des ailes depuis qu’un gilet jaune a réclamé à la télé sa nomination à Matignon. « Quand la crise arrive, c’est là qu’on voit le chef », a lancé le général en bombant le torse dans l’émission «  C dans l’air ». Avant d’assurer que des milliers de « personnes qui cherchent quelque chose de stable » venaient à sa rencontre lors de ses séances de dédicace, et qu’il avait « une attente » des foules à son endroit. En avant, marche !

       Plus direct, son collègue de division Didier Tauzin joue avec le feu. Entre deux interviews à la presse russe, ce trois-étoiles – mis en cause pour son rôle dans les opérations de l’armée française au Rwanda – a lancé, le 6 décembre, une étonnante proclamation sur Facebook. Dans cette vidéo, il avertit Macron et ses alliés : «  Nous sommes quelques officiers généraux tout-à-fait disposés à venir vous apprendre à faire de la politique. Eventuellement à prendre votre place si vous voulez partir, ce que je pense, vous allez faire bientôt. » Les premières notes du « Chant des partisans» ont clos l’allocution. En attendant «  Général, nous voilà ! » ?

       Le général Piquemal s’est lui aussi, un peu agité. Cet ancien patron de la Légion, radié des cadres en 2016 pour avoir participé à une manifestation d’ultradroite contre les immigrés de Calais, se trouvait sur les Champs-Elysées le 8 décembre. Il a harangué ses troupes avec des propos fleuris contre « l’islamisation » et « l’immigration », avant de se dérober courageusement devant le micro tendu par France Culture. Ce qu’on appelle un « défilé » militaire.

       Certains nostalgiques d’un pouvoir kaki lorgnant aussi du côté du très conservateur Bruno Dary, ancien gouverneur militaire de Paris et ex-patron du service d’ordre de la Manif pour tous. Mais ce militaire d’élite, soucieux de ne pas perdre son poste honorifique de président de la Flamme – l’organisme semi-officiel qui gère toutes les cérémonies à l’Arc de Triomphe -, reste obstinément aux abris.

    Parader en grand uniforme, c’est quand même le plus important.

    H.L.

     

    Si vous le souhaitez, en cliquant sur le lien ci-dessous vous pouvez entendre l’un de ces officiers ambitieux et fanatiques :(Désolé pour la mauvaise qualité de l'image mais le son est bon écoutez cela confirme ce qui est écrit plus haut)

    https://www.facebook.com/didiertauzinofficiel/videos/506437446534351/

     

     

    « Hommage et compassion pour les Strasbourgeois si durement touchés avant Noël mais deux mots importants : «Pas d’amalgame»Le capitalisme doit être détruit Jean Ziegler »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 17:57

    En 1958 il me semble que c'est dans Le Canard Enchaîné qu'on avait pu lire "Si on n'avait pas eu le Général, on risquait d'avoir un général".En 2018 on a donc une panoplie fournie de traîneurs de sabres !  C'est que le contexte fait naître des vocations. Oui évidemment la démocratie... ce n'est pas leur fort à ces gens là mais que voulez-vous ma bonne dame il faut ce qu'il faut. A droite, droite, et en avant... marche !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :