• Covid-19 : des associations portent plaintes après le dîner qui a réuni dix personnes autour d’Emmanuel Macron mercredi soir

     

     

    Covid-19 : des associations portent plaintes après le dîner qui a réuni dix personnes autour d’Emmanuel Macron mercredi soir

    Les plaintes reprochent aux gouvernants de ne pas respecter les mesures sanitaires qu'ils ont eux-mêmes décrétées.

    Le palais présidentiel de l'Elysée à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

    Le palais présidentiel de l'Elysée à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

     

    Deux associations ont déposé deux plaintes vendredi 18 décembre pour mise en danger de la vie d’autrui, après le dîner qui a réuni dix personnes autour d’Emmanuel Macron mercredi soir à l’Élysée, indique leur avocat dans un communiqué. Il s’agit de l’association Victimes coronavirus France et de l’association de commerçants Les Pendus.

     

    Le couvre-feu a été "violé"

    Maître Fabrice Di Vizio explique qu’une plainte a été déposée auprès du procureur de la République de Paris contre X "pouvant être l’ensemble des participants du dîner à l’exception d’Emmanuel Macron et de Jean Castex", ainsi qu’une plainte contre Jean Castex devant la Cour de justice de la République. L’avocat indique que "les gouvernants ont été dix à avoir participé, ce 16 décembre, à un long dîner sur des sujets ne revêtant pas de caractère d’urgence, violant ainsi le couvre-feu en vigueur depuis la veille. Ce fait s’avère d’autant plus grave que le président de la République a été testé positif au Covid le lendemain." 

    "Si les mesures prises par le gouvernement" pour limiter la propagation du coronavirus "ont un sens pour la majorité des Français, elles devraient avoir un sens pour les conseillers ministériels, pour les ministres eux-mêmes et pour les parlementaires", a expliqué Fabrice Di Vizio à franceinfo. "Cela intervient à un pire moment", poursuit-il.

    "Comment voulez-vous susciter l'adhésion des populations, lorsque vous-mêmes vous ne semblez pas convaincus des mesures ?"

    Maître Fabrice Di Vizio 

    à franceinfo

    "Je ne reproche pas à ces gens de s'être réunis, ils ont le droit de se réunir dans le cadre prévu par les textes qu'ils ont eux-mêmes adoptés", précise l'avocat. 

    Fabrice Di Vizio a déjà déposé ces derniers mois, au nom de plusieurs clients, des plaintes auprès de la Cour de justice de la République (CJR), pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire par plusieurs ministres ou anciens ministres, ainsi qu’auprès du parquet de Paris. Certaines de ces plaintes ont été jugées recevables. Le 7 juillet dernier, une information judiciaire a été ouverte pour "abstention de combattre un sinistre" par la CJR. Elle vise notamment l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et son successeur Olivier Véran. Parallèlement, le parquet de Paris a ouvert en novembre quatre informations judiciaires pour examiner les responsabilités de l’administration, après l'ouverture d'une enquête en juin.

    Pas plus de 6 adultes à table et tout le monde chez soi dès 20h00. La règle est intangible pour tous.

    Covid-19 : des associations portent plainte après le dîner qui a réuni dix personnes autour d’Emmanuel Macron mercredi soir

    Pour vous ! 

    Mais pas pour eux ! 

     

    La presse nous en baille de belles, (c'est révélé par le point) : 

    "Un dîner politique s’est tenu à l’Elysée mercredi soir autour d’Emmanuel Macron, au sujet de la préparation des élections régionales". 

    Et donc pas une réunion de travail pour organiser la lutte contre la pandémie  

    Etaient présents outre Monsieur et Madame locataires (2) et le petit personnel : 

    ·       le premier ministre, Jean Castex,(3)  

    ·       le président de l’Assemblée nationale,Richard Ferrand,  

    ·       le président du MoDem (4),François Bayrou,  

    ·       le délégué général de LRM(5),Stanislas Guerini, (6)  

    ·       les conseillers politiques d’Emmanuel Macron (+x), 

    ·       Thierry Solère et Stéphane Séjourné (8), 

    ·       le président du groupe LRM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, (9) 

    ·       celui du groupe Modem, Patrick Mignola, (10) 

    ·       et le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler. (11)

    Ce qui veut dire, les faits étant publiquement établis, quels PV d'infractions et quelles sanctions vont-ils être établis ?  

    Outre l'amende, vu l'exemplarité, cela exige à minima un rappel à la loi. 

    Le Monde nous précise pour adoucir le courrous qui ne manquera pas de traverser les citées populaires :  

    « Les règles de distanciation ont été respectées », rapporte un participant, qui assure que le chef de l’Etat ne présentait alors « aucun » symptôme. Les personnes présentes ne sont pas pour autant considérées comme cas contacts, assure-t-on au sommet de l’Etat, « car il y avait de la distance et les masques entre les plats ». « Sauf peut-être les voisins de table », précise un conseiller. 

    Questions subsidiaires mais aux réponses attendues :  

       Comme il s'agissait d'un dîner, ce jour d'après la mise en place du couvre-feu, ont-il passé la nuit à l'Elysée ou chacun a-t-il regagné subrepticement et frauduleusement sa chaumière ? 

    ·       Le diner n'étant pas professionnel, lorsqu'ils ont regagné leur pénates, le préfet de police avait-il reçu des consignes de la part du tireur pointeur de Beauvau pour que ses cogneurs aillent regarder ailleurs ?

    La République devant être irréprochable et exemplaire, nous avons le droit de savoir.  

     

    « Les irresponsables de la RépubliqueMES VŒUX »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Décembre 2020 à 09:41

    Encore heureux Macron n'a pas eu besoin d'être hospitalisé, parce qu'avec la suppression de lits qui se poursuit peut-être n'en aurait-on pas trouvé de disponible pour le recevoir !

    Nous visons vraiment un temps déraisonnable et comme dit le poème "On avait mis les morts à table / ... / Moi si j'y tenais mal mon rôle / C'était de n'y comprendre rien"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :