• Dans combien de temps les rebelles aux lois de la République seront-ils condamnés ?

     Dans combien de temps les rebelles aux lois de la République seront-ils condamnés ?

     

     

    Le 18 mars 1962, les accords d'Evian (Haute-Savoie) étaient signés au célèbre hôtel du Parc, sur les rives du lac Léman. Ils mettaient fin à huit ans de guerre et ouvraient la voie à l'indépendance de l'Algérie. Dans ce reportage de France3, Rehda Malek, négociateur du FLN algérien, se souvient d'une rencontre qui a duré treize jours au lieu des trois prévus.

    En décembre 2012, cinquante ans après - et dix ans après l'Assemblée nationale - le Sénat adoptait une loi instaurant le 19 mars, date du cessez-le-feu, comme "Journée nationale à la mémoire des victimes de la guerre en Algérie". Une date que la ville de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a célébrée en 2013.

    Mais certains élus - tels Christian Estrosi, maire UMP de Nice (Alpes-Maritimes) et maintenant Robert Ménard le nouveau maire de Béziers qui est plus extrémiste que l’extrême droite - ou associations y sont opposés. Pourquoi ? parce qu'ils considèrent que des massacres ont continué après le 19 mars 1962. Notamment de harkis, ces combattants musulmans engagés au côté des Français. Ils étaient 200.000 pendant la guerre d'Algérie, dont 100.000 ont été massacrés par le FLN.

    Sauf que c’est occulter l’OAS : La chute rappelle le désastre

    de l’esprit colonial

    Les accords d'Évian, sont le résultat de la lutte menée par un peuple qui paya un lourd tribut et l’avènement de ces accords signés le 18 mars 1962 à Évian-les-Bains (Haute-Savoie) entre les représentants de la France et le  Front de libération nationale (FLN) mettront fin à 132 ans d’occupation, de spoliation, d’asservissement et de crimes qui marqueront et laisseront des séquelles parmi la société algérienne.  La lutte du peuple algérien a été un exemple pour tous les peuples épris de liberté, et ce n’est qu’en 1999 sous la présidence de  Jacques Chirac que la France reconnaitra enfin que c’était une guerre. Cependant, si la France a reconnu la guerre, seuls ont été également reconnus les actes individuels commis par les militaires, alors que la répression contre les Algériens, tels que la torture, les exécutions, les crimes, les assassinats, la politique de la terre brûlée pratiqués par les militaires au nom de l'État français ne le seront  jamais. Le prisme de l’idéologie raciste des nostalgiques déforme le passé et donc notre jugement sur l’histoire de la guerre d’Algérie. Tous les chiffres et les données connus à ce jour, montrent qu’entre le 19 mars et le 5 juillet  1962, l’OAS a massacré des milliers de  civils. Le 19 mars 1962 commémoration  qui rappelle que cette date, fut le début d’une période sanglante  qui n’a rien à voir avec un «cessez-le-feu» ou la fin d’une guerre. Les enjeux du débat d’aujourd’hui dépassent largement ceux d’une simple page controversée de notre histoire, Pour rappel, le texte connu comme les « accords » d'Évian était avant tout  un accord de cessez-le-feu, dont l'application sera fixée au lendemain 19 mars 1962 à midi. Mais après la promulgation du cessez-le-feu en Algérie, les criminels de l’OAS non seulement  massacraient sans distinction mais semaient la terreur parmi les civils et les innocents. Pour rappel, le texte se présentait en 93 feuillets, signés par Louis Joxe, Robert Buron et Jean de Broglie, et par Belkacem Krim qui a également tenu à parapher les 92 feuillets précédents. Cette déclaration générale constitue le résumé et le préambule des textes détaillés des accords, contresignés respectivement par MM. Belkacem Krim et Louis Joxe à Evian, le 18 mars 1962, qui sera le prélude d’une période sombre mais qui finalement débouchera sur l’indépendance du pays le 3 juillet 1962.

    « En Israël, des « refuzniks » refusent d’être complicesIsraël se retire de la bande de Gaza après avoir assassiné près de 2000 innocents... mais ils continueront à bombarder... et tous les 3-4 ans ils remettent ça... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :