• Des harkis en renfort

     

     

    Des harkis en renfort

    Des harkis en renfort

    SOURCE : http://cessenon2.centerblog.net/129-des-harkis-en-renfort?fbclid=IwAR3rZQOBkhNIT3lscd8BqxfnH0Y76bmuQfezy87p8QHsW13u0r9g2FZYcbQ 

    Des harkis il y en a de toutes sortes. Depuis celui qui s’est engagé pour nourrir sa famille jusqu’à celui dont les convictions personnelles l’avaient amené à prendre parti pour la puissance occupante. Il y avait d’autres variantes, ceux qui voulaient se venger de ce qu’avaient pu leur faire subir, à eux ou à leurs familles, les militants du FLN et ceux qui torturés par l’armée française n’avaient plus qu’en intégrant une harka que cette possibilité d’échapper à la mort (corvée de bois ou représailles de l’ALN s’ils avaient livré des informations).

    Situation fort complexe et délicate. Alors certains de ces harkis se sont mobilisés et ont lancé une pétition contre Benjamin Stora, accusé selon eux de défendre le point de vue du FLN dans le travail de mémoire auquel il a accepté de collaborer.

    Ceux-là, que l’on retrouve dans l’association Coalition nationale des harkis sont sur les positions des nostalgériques d’origine européenne tels Jean Sévillia dont nous avons parlé. Ils récusent l’impartialité de Benjamin Stora pour le travail mémoriel qui lui a été confié.

    Et ça tape à bras raccourcis sur l’historien qui fait pourtant autorité sur le sujet. Oui mais il ne se positionne pas sur le refus de prendre acte de ce qu’ont été les drames du colonialisme et de la guerre menée pour tenter de le perpétuer.

    Ces gens qui, Européens ou Maghrébins, considéraient que l’Algérie française était une bonne chose ne veulent pas tenir compte des exigences qui frappaient à la porte de l’histoire. Ils n’acceptent pas l’apaisement auquel nous sommes conviés. Ils rabâchent toujours leur haine de ceux qui ont lutté pour l’indépendance de l’Algérie et pour la dignité des Algériens.

    Ils ruminent leur désaccord avec la recherche de la vérité nécessaire à la réconciliation. Ils font un procès sans fondement de Benjamin Stora et du travail qu’il a fourni et de celui qu’il peut produire.

    Naturellement eux-mêmes sont objectifs et particulièrement à même d’examiner sereinement le passé et d’en tirer les conséquences pour le présent. Peut-être sont-ils candidats à une nouvelle expédition militaire qui permettrait à la France de reconquérir ce qu’elle a perdu en 1962 sous l’effet de la lâcheté de nos dirigeants de l’époque ?

    Ouf, j’ai 80 ans, ils ne m’enrôleront pas cette fois !

    Jacques Cros

     

    « Entretien L’hommage de Djamila Boupacha à Gisèle Halimi : «Ce n’était pas seulement mon avocate, c’était ma sœur !»Taisez-vous… les va-t-en-guerre et laissez parler Jaurès »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :