• ECOEURANT : TOUS "LES VA-T-EN GUERRE" SONT RESPONSABLES DE CE SCANDALE HONTEUX !!!

    La maternité de l’association Medina

    à Alep

    à nouveau sous les bombes

     

    Samedi 20 août 2016par 4ACG

    A l’heure où nous apprenons que plusieurs hôpitaux MSF (Médecins sans frontières), viennent d’être détruits par les frappes de la coalition internationale au Yemen, obligeant l’ONG à quitter ce pays, Jean Delorme nous informe que pour la seconde fois en quelques mois, la maternité créée par Medina à Alep, a été bombardée. La nuit du 11 au 12 août 2016, des frappes aériennes ont d’abord touché la partie pédiatrique, avant de bombarder, quelques minutes plus tard, la zone obstétrique. Le bilan est lourd : trois morts et treize blessés (voir le Berry Républicain du dimanche 14 août). 

    Informé dans la nuit par le coordinateur local de l’association, le docteur Franck Carrey explique que « rien ne pouvait laisser présager une telle catastrophe. La veille, la situation était plutôt calme dans la banlieue d’Alep, c’était donc tout à fait imprévisible ». Une patiente, un médecin et un infirmier volontaire sont décédés. Leurs corps ont été déchiquetés. La femme de l’infirmier, réfugiée en Turquie, devait accoucher quelques heures après le drame. Les treize personnes blessées sont des patientes, des enfants et du personnel soignant. Selon le docteur Carrey, président de Medina, les frappes aériennes ont été ciblées, puisque seules la maternité et les maisons voisines ont été détruites. « C’est le désarroi, avoue Franck Carrey. On construit une structure destinée à voir naître les enfants, et c’est précisément cette structure que les avions décident volontairement de bombarder. Nous dénonçons fortement le fait que les infrastructures humanitaires soient délibérément visées ».

    Cette situation ne décourage pourtant pas les responsables, décidés à poursuivre leur travail. Les effets du choc devraient se faire sentir un certain temps, mais la douleur passée, l’activité devrait reprendre progressivement. Un convoi de petits pots, de couches et de vêtements pour nourrissons était en instance de départ. L’envoi sera reporté de quelques semaines.
    L’association envisage également de prépositionner des stocks alimentaires à l’est d’Alep, zone assiégée par les forces gouvernementales depuis trois semaines et totalement coupée de l’aide humanitaire.

    Pour le docteur Carrey, « la proposition de la Russie visant à suspendre quotidiennement les frappes pendant trois heures pour laisser entrer les camions de ravitaillement est insuffisante, notamment parce que les routes sont impraticables. C’est insignifiant, il faut un cessez-le-feu total ». Et il l’affirme : « nous irons jusqu’au bout, on ne lâchera pas. Nous avons un devoir envers ces populations, donc on maintiendra notre activité coûte que coûte ». 


    MSF contrainte d’évacuer son personnel de six hôpitaux dans le nord du Yémen » Paris/Sanaa, 18 Août 2016

    http://www.msf.fr/presse/communiques/msf-contrainte-evacuer-son-personnel-six-hopitaux-nord-yemen

    Maternité de Medina bombardée près d’Alep : le devoir de tenir

    http://www.leberry.fr/cher/actualite/2016/08/14/maternite-de-medina-bombardee-pres-dalep-le-devoir-de-tenir_12034492-7477.html

    Association Medina

    https://www.facebook.com/AssociationMedina/

    Stop la guerre ! Stop les violences : marches pour la Paix le 24 septembre dans plusieurs villes de France

    Le 21 septembre 2016, un peu partout dans le monde, on célébrera la « Journée internationale de la Paix ». En France, douze rassemblements sont prévus dans les plus grandes villes. Cette année, selon le souhait de son Président, la 4acg a décidé, en compagnie de nombreuses autres associations, de rejoindre le collectif « En marche pour la paix », et de co-signer l’appel dont nous vous proposons partiellement le texte :

    L’aspiration des peuples à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.
    Nous sommes persuadés qu’aucune de nos différences de convictions, d’appartenance ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l’expression de cette aspiration commune.

    Nous sommes conscients que la guerre est toujours un échec. Elle conduit au chaos et enfante des monstruosités dont sont victimes les populations civiles jetées sur le chemin de l’exil.

    C’est pourquoi nous appelons à participer le samedi 24 septembre 2016 aux Marches pour la paix organisées dans plusieurs villes de France par le Collectif « En marche pour la paix ».

     
    « « L’Algérie coloniale est un paysage dévasté de la mémoire » *** Les enfants de pieds-noirs renouent avec leurs racinesMichel ROCARD et la guerre d'Algérie *** MISE A JOUR 23/08/2016 *** »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter