• Ecoutez particulièrement le deuxième témoignage de cette vidéo qui donne plusieurs raisons des victimes militaires françaises dans l'Algérie Algérienne... Mensonges : ce n'était pas que le FLN

    Ecoutez particulièrement le deuxième témoignage de cette vidéo qui donne plusieurs raisons des victimes militaires françaises dans l'Algérie Algérienne... Mensonges : ce n'était pas que le FLN

    J’ai  reçu ce commentaire, ce matin, vendredi 12 septembre 2014 c’est la raison pour laquelle je remet en ligne cet article : 

    « Je suis le "Yvon Cuzon" cité dans cette page.
    Je suis tombé tout-à-fait par hasard (en tapant mon nom sur Google) sur ton blog.
    Je voulais simplement te dire que j'ai pu en prendre connaissance en confirmant bien sûr ce que je dis dans cette vidéo faite par les journalistes de France 3 Iroise. C'est la prise de vue initiale, brute de décoffrage, faite sans aucune préparation. Il en est ressorti une bonne dizaine de secondes dans le sujet diffusé sur FR3.
    Pour compléter mon témoignage, j'ai souvent dit autour de moi (mais ce n'est qu'une estimation personnelle) qu'il y a eu de l'ordre de 200 morts passés par l'hôpital militaire Baudens à Oran dans la période juillet 1962- janvier 1963. Mais je n'ai aucun document pour le prouver ».

    Interviews en longueur de Laurent Laot, Yvon Cuzon et Jean Miossec. Ils témoignent sur l'importance de "libérer la parole" des appelés de la guerre d'Algérie. 

    A partir de 11'51'' jusqu'à 21'21'' Yvon Cuzon qui est arrivé dans l'Algérie indépendante, après le 5 juillet 1962, dans un hôpital d'Oran a vu passer de nombreux morts d'appelés français victimes principalement d'accidents suite à des "beuveries du samedi soir" des camions qui tombaient dans les ravins (pire qu'à Palestro, dit-il) à des problèmes psychologiques qui ont conduit certains appelés au suicide, d'autres refusaient de se soigner et en sont morts... Yvon Cuzon a donc vu des cadavres "sans raison" mais officiellement "Morts pour la France". 

    A ceux qui nous parlent sans arrêts des 534 victimes d'appelés d'après le 19 mars, accusant, sans preuves, le FLN, voilà quelques éléments de réponses. 

     

    « Sur la route des 8000 lieux et liens du 19 Mars 1962 *** Aujourd'hui à Meyrueis (Lozère)INFOS LOCALES DE LA FNACA Chalon-sur-Saône : Congrès et assemblées pour terminer l’année »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :