• Edith Piaf aurait 100 ans aujourd'hui « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

    Edith Piaf aurait 100 ans aujourd'hui

    Samedi 19 décembre 2015

    « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson

    *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue

    l’hymne des partisans de l’Algérie française

     

    Edith Piaf aurait 100 ans aujourd'hui « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française


     Il y a 52 ans, Edith Piaf nous quittait. Elle n'a que 48 ans et en paraît soixante-dix lorsque le 10 octobre 1963, son coeur s'arrête de battre. Elle aurait eu 100 ans aujourd'hui.

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

    Grâce à sa voix étonnante et somptueuse, Edith Piaf est repérée par un certain Louis Leplée qui la fait se produire dans son cabaret des Champs-Elysées. Pour la première fois de sa vie, Piaf gagne quelque argent sans devoir tendre la main.

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

    En 1935, elle enregistre ses premières chansons, dont "Les mômes de la cloche", "La java de Cézigue", "L'étranger".

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

    C'est le début d'une longue carrière. Elle se fait connaître d'un plus large public grâce à la chanson intitulée "Mon légionnaire" écrite par Marie Dubas.

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

     

    En 1944, Edith Piaf tombe amoureuse d'Yves Montand et écrit "La vie en rose". Cette histoire d'amour ne dure pas et prend fin deux ans plus tard. Il est vrai qu'il n'est pas évident de coupler vie d'artiste et vie sentimentale... Piaf passe souvent à la radio et entame de nombreuses tournées en Amérique.

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

     

    Elle rencontre alors Marcel Cerdan, boxeur français. Le coup de foudre est instantané. Malheureusement, Cerdan meurt le 27 octobre 1949 dans un accident d'avion. C'est le drame pour la môme Piaf. Elle ne s'en remettra jamais et écrit alors l'une de ses plus belles chansons intitulée "L'hymne à l'amour".

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

     

    Malgré le chagrin, elle continue à chanter et à séduire un public toujours plus nombreux. Les chansons à succès sont légion : "Milord", "Non, je ne regrette rien", "Mon manège à moi", "La foule".

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française

     

    En 1961, Edith Piaf rencontre Théo Sarapo, jeune coiffeur grec. Une nouvelle fois, elle tombe amoureuse et se marie. Edith et Théo décident de chanter en duo "A quoi ça sert l'amour", mais Edith Piaf est malade, le cancer la ronge. Elle n'a que 48 ans et en paraît soixante-dix. Le 11 octobre 1963, son coeur s'arrête de battre.

     

     

    "NON JE NE REGRETTE RIEN"

    Piaf a dédié son enregistrement à la Légion étrangère. En effet à l'époque de l'enregistrement, la France était engagée dans la guerre d'Algérie (1954–1962). La Légion qui suivit le putsch des Généraux du 23 avril 1961 contre le général de Gaulle a adopté la chanson à cette époque. La chanson reste populaire à la légion. Elle a également été reprise comme hymne par les partisans de l’Algérie française. Le titre fut numéro un du hit-parade français durant une semaine à partir du 27 février 1961, puis est revenu en tête du hit-parade à partir du 12 juin 1961 durant trois semaines.

    Dédiée à la Légion étrangère, cette chanson représente l'état d'esprit de Piaf trois ans avant la fin de sa vie tumultueuse, mais aussi son engagement pour les soldats, pour qui elle a chanté tout au long de la guerre. Cependant les paroles ont été écrites par Michel Vaucaire et la musique est de Charles Dumont... Donc nous pardonnons cette immense chanteuse qui n'a été que l'interprète magistrale de "Non je ne regrette rien".

     HELAS !!! HELAS !!! HELAS !!!

    LES PUTSCHISTES

    DU 1ER REP

    ONT CHANGE

    LES PAROLES

    Hommage à Edith Piaf « Nous pouvons regretter toutefois que sa chanson *** Non, je ne regrette rien *** (1960) est devenue l’hymne des partisans de l’Algérie française


    Version du 1er REP, chantée au Fort de Nogent par les officiers du 1er Régiment Étranger de Parachutistes placés en détention suite à leur participation au Putsch des Généraux d'avril 1961 :

     

    Non rien de rien

    Non, je ne regrette rien

    Ni le mal qu’on m'a fait

    Ni la prise du Corps d’Armée d’Alger

    Non rien de rien

    Non je ne regrette rien

    Au REP les officiers

    Sont tous fiers du passé

     

    Le 18 janvier

    Résignés à en baver

    Mise au trou de Gouraud

    Charles les a à zéro.

    Le 31 janvier

    Postés près du QG

    La prise de la radio

    Je repars à zéro

     

    Refrain

     

    À minuit l’régiment

    Démarrait pour Oran

    Kerville terrorisé

    De Poully affolé.

    Contingent loyaliste

    Patrons antigaullistes

    Bouillantaient contre nous

    On se retrouve au trou

     

    Non rien de rien

    Non, je ne regrette rien

    Ni la folle équipée

    Ni [?]

    Non rien de rien

    Non je ne regrette rien

    Et tous les officiers

    Sont prêts à recommencer

     

    « C’est pas Noël pour tout le monde... Désolé mais cet article n'occulte pas l'hypocrisie...Ces femmes kurdes qui se battent contre l'Etat Islamique… Elles se battent sur le terrain… Elles n’ont pas d’avions pour lâcher des bombes »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter