• En Moselle, une stèle nazie érigée sur un terrain privé

    Nous connaissons les héritiers de l’OAS et des putschistes du 21 avril 1961 concernant la guerre d’Algérie mais il y a encore des héritiers des soldats SS de la seconde guerre mondiale.

     

    En Moselle, une stèle nazie érigée

     sur un terrain privé

    Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte par le parquet de Sarreguemines, en Moselle, après la découverte de cette stèle.

    C'est une initiative qui soulève l'indignation. Une stèle en l'honneur de soldats nazis a été érigée dans le petit village de Lengelsheim situé en Moselle, rapporte l'Est Républicain. Elle a été découverte sur une parcelle privée, qui appartient à une famille allemande.

    "Le monument vient sans doute d’être installé. Le ciment est encore frais. Les fleurs ne sont pas fanées, les rubans noir et rouge encore bien colorés", explique un habitant au quotidien.

    En Moselle, une stèle nazie érigée sur un terrain privé

    Héritiers de soldats SS

    Les propriétaires de la parcelle sont des héritiers de la 17e SS Panzergrenadier Division, qui est notamment soupçonnée par la justice allemande d'être à l'origine du massacre de Maillé, au cours duquel 124 personnes ont été assassinées le 25 août 1944. La devise de cette division "Drauf, dran und durch", qui signifie "On y va, en avant, à travers", est inscrite en évidence sur la stèle.

    "Par respect pour ceux qui ont été massacrés à Maillé, cette stèle est intolérable", s'est insurgé un habitant d'un village voisin interrogé par l'Est Républicain. Avant d'ajouter qu'il envisageait de porter plainte. Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi par le parquet de Sarreguemines.

    SOURCE : http://www.bfmtv.com/police-justice/en-moselle-une-stele-nazie-erigee-sur-un-terrain-prive-1341746.html 

    En Moselle, une stèle nazie érigée sur un terrain privé

    Stèle nazie au Pays de Bitche : enquête ouverte pour apologie de crimes contre l’humanité 

    En Moselle, une stèle nazie érigée sur un terrain privé

    Photo HD La stèle a été saisie par les gendarmes de la compagnie

     de Sarreguemines. Photo RL

    Au-delà du Pays de Bitche, l’émoi est grand, après la découverte, sur un terrain privé, près d’un chemin emprunté par des marcheurs, d’une stèle qui célèbre la 17e SS Panzergrenadier Division, dont une unité est suspectée d’avoir massacré 124 habitants du village de Maillé (Indre-et-Loire) le 25 août 1944.

    Dans un communiqué, le secrétaire départemental du Parti communiste de Moselle, Jacques Maréchal, a exprimé sa « profonde colère et (son) indignation ». Il écrit : « Ces faits sont d’une extrême gravité et appellent une réponse à la hauteur du scandale et de l’insulte à la République, à ses idéaux et à toutes les victimes de la guerre et du nazisme. Cette stèle doit être démontée dans les meilleurs délais, chaque jour qui passe est un affront supplémentaire. Le trouble manifeste de l’ordre public existe. Les auteurs et complices doivent être poursuivis par la justice. »

    Cet après-midi, une enquête pour apologie de crimes contre l’humanité a été ouverte par le parquet du tribunal de Sarreguemines. La plaque « est située dans un champ, propriété privée d’un Allemand qui vit en Allemagne, affirme le procureur de Sarreguemines, Jean-Luc Jaeg, que nous venons de contacter. Elle est visible des promeneurs. Il s’agit donc d’un trouble manifeste à l’ordre public. »

    L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Sarreguemines, ainsi qu’à l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et crimes de guerre. La stèle, dont on ignore quand elle a été posée, a été saisie cet après-midi par les gendarmes pour les besoins de l’enquête. « Il s’agit d’une pièce à conviction », précise le procureur de la République. La découverte d’un tel monument « n’est pas commune, mais il y a déjà eu par le passé des rassemblements de néo-nazis et de sympathisants du IIIe Reich au Pays de Bitche ».

    J. Br. (avec AFP)

    SOURCE : http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2018/01/04/stele-nazie-au-pays-de-bitche-enquete-ouverte-pour-apologie-de-crimes-contre-l-humanite 

    « Alençon, 5 janvier 2018 : hommage à Alfred Locussol et message de vœux de l'ANPROMEVOD'un 7 janvier à l'autre : manipuler l'Histoire pour vendre une guerre civile... mais n’en déplaise à la fachosphère Une nouvelle guerre d’Algérie n’aura pas lieu »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter