• En plein délire ! Un article de Jacques CROS

    En plein délire ! l’article d'un habitant de Béziers Jacques CROS

     Photo extraite de la vidéo

    Nous avons reçu une vidéo grâce à laquelle nous avons pu entendre le discours de Ménard prononcé le 5 décembre 2014 devant le Monument aux Morts de Béziers. C’est édifiant, les nostalgériques de l’OAS, les élus du Front National peuvent exprimer leur satisfecit.

    Ah, le bon vieux temps du colonialisme ! Oui selon le maire de la ville les guerres coloniales étaient justes. Quoique peu branché sur la laïcité Ménard est dans le registre de Jules Ferry. Nous avions le devoir d’apporter la civilisation aux peuples à qui elle faisait défaut !

    Il a des accents grandioses notre élu en parlant de notre Empire ! Et de ceux qui se sont couverts de gloire dans sa défense. Parmi eux on compte Hélie Denoix de Saint-Marc qui a on le sait mis son régiment aux ordres des généraux félons qui avaient tenté de trahir la république en avril 1961.

    Je n’ai aucune chance d’être encensé par Ménard moi ! C’est que j’étais pour la paix et l’indépendance de l’Algérie. Aussi je n’ai fait preuve d’aucun zèle pendant les opérations de maintien de l’ordre (l’ordre colonial cela s’entend !) auxquelles contre mon gré j’ai participé de mars 1960 à avril 1962 ! C’est long vingt-six mois quand vous avez entre 20 et 22 ans !

    Le 19 mars 1962 jour du cessez-le-feu j’ai exprimé ma joie. Je suis attaché à cette date qui marque la fin d’une guerre que nous n’avions aucune chance de gagner tant je manquais d’enthousiasme ! Et d’ailleurs je suis militant pacifiste et je n’approuve pas plus la guerre de 14 que celle d’Indochine ! Les actions de la Résistance c’est autre chose ! Je ne mélange pas.

    Ah, j’étais sur le terrain en avril 1961 et je me suis opposé au putsch des factieux. Eh oui, j’ai même pris des risques ! J’ai redressé la tête mais je n’ai pas bombé le torse, cela ne me ressemble pas, quand les généraux félons ont dû renoncer.

    Aussi je considère que Ménard qui projette de rebaptiser une rue actuellement du 19 mars 1962 pour lui donner le nom du Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc devrait, comme pour sa crèche, reconsidérer sa position. Mais je n’ai aucun espoir si les démocrates ne se rassemblent pas et n’agissent pas pour qu’il arrête ses délires ringards et illégaux.

    Jacques CROS

     

    « Le nouveau scandale de Ménard qui veut débaptiser la rue du 19-Mars-1962 célébrant le Cessez-le-Feu de la guerre d'AlgérieÀ Béziers, Robert Ménard ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :