• Eric Zemmour, condamné pour incitation à la haine raciale, sera jugé en appel le 14 mars 2018

     

    Eric Zemmour, condamné pour incitation

     à la haine raciale, sera jugé en appel

     le 14 mars 2018

    Quand Éric Zemmour tient devant des millions de téléspectateurs des propos racistes, violemment islamophobes, l’Etat ne le poursuit pas en justice. L’Etat français engage des poursuites pour discrimination et incitation à la haine raciale, seulement quand les officines israéliennes le lui demandent, y compris quand ces accusations sont aberrantes. Mais il y a heureusement des magistrats auxquels on ne fait pas prendre des vessies pour des lanternes. Éric Zemmour, poursuivi en justice par CAPJPO-EuroPalestine, a été condamné le 22 juin 2017. Il a fait appel de cette condamnation et comparaîtra donc devant la Cour d’Appel à Paris, le 14 mars prochain.

    L’écrivain et invité de nombreux plateaux de télévision avait été condamné par la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour provocation à la discrimination et incitation à la haine et à la violence. Il a été condamné à payer 5000 euros d’amende, et à l’euro symbolique de dommages et intérêts que nous avions demandé, outre 2000 euros au titre des frais de justice à rembourser à notre association.

    Ce raciste récidiviste était poursuivi en justice par CAPJPO-EuroPalestine, représentée par Me Bérenger-Tourné, pour des propos scandaleux contre l’ensemble des musulmans sur le plateau de France 5.

    Le 6 septembre 2016 au cours de l’émission C’ à Vous, Eric Zemmour avait notamment déclaré, à propos des musulmans, qu’il fallait « leur donner le choix entre l’Islam et la France ».

    Il comparaîtra le mercredi 14 mars à 13 H 30 devant la Cour d’appel de Paris (Pôle 2 – Chambre 7).

    CAPJPO-EuroPalestine

    C'est dans cette émission qu'Eric Zemmour a tenu des propos islamophobes

    Eric Zemmour, condamné pour incitation   à la haine raciale, sera jugé en appel   le 14 mars 2018

     

     

    « Annonce d’Emmanuel Macron : 62 tonnes d’or à restituer à l’Algérie ?Il y a 56 ans, le 15 mars 1962, un commando de l'OAS a méthodiquement assassiné : Marcel BASSET, Robert EYMARD, Mouloud FERAOUN, Ali HAMMOUTENE, Max MARCHAND, Salah OULD AOUDIA »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mars à 20:15

    Impossible d'écouter cet imposteur jusqu'au bout: arrogance, nuisance, mauvaise foi (c'est le cas de le dire!!) teintée du mépris qui caractérise les racistes...Certainement un agent du CRIF comme BHL...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter