• Essais nucléaires : 25 vétérans irradiés obtiennent le droit d'être indemnisés

     

    Essais nucléaires : 25 vétérans irradiés obtiennent le droit d'être indemnisés

    © AFP La1ère (avec AFP)

    Essais nucléaires : 25 vétérans irradiés obtiennent

    le droit d'être indemnisés

    Vingt-cinq vétérans irradiés lors des essais nucléaires français dans le Sahara algérien et en Polynésie dans les années 1960-90 ont obtenu vendredi auprès de la cour administrative d'appel de Nantes le droit d'être indemnisés par l'État. 

    Dans quinze cas, les juges nantais ont confirmé les jugements rendus par le tribunal administratif de Rennes, contre lesquels le ministère de la Défense avait interjeté appel. Dans dix autres cas, la cour a annulé les décisions de première instance des tribunaux de  Nantes, Rennes ou Caen et enjoint l'Etat d'indemniser les victimes.

     

    Un contentieux long et pesant

    "Pour toutes les demandes, on a une obligation de l'Etat d'indemniser des préjudices résultant des cancers dont les vétérans sont atteints", s'est réjouie l'avocate des vétérans, Cécile Labrunie, tout en déplorant un "contentieux long et pesant" pour les victimes et leurs familles.

    L'un de ses clients aujourd'hui âgé de 73 ans, ancien officier de la Marine nationale ayant séjourné à quatre reprises en Polynésie entre 1968 et 1992 lors de tirs d'essais nucléaires, atteint d'une leucémie diagnostiquée quand il avait 51 ans, avait ainsi formulé une demande d'indemnisation devant le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN) il y a plus de six ans, mais celle-ci avait été refusée.


    Le combat est loin d'être terminé

    La cour lui a donné raison, en enjoignant le CIVEN de réexaminer sa demande d'indemnisation des préjudices subis, estimés à plus de 554.000 euros, selon l'arrêt dont l'AFP a obtenu copie. Malgré la loi Morin de 2010 sur l'indemnisation des vétérans irradiés, quantité de dossiers ont été rejetés ces dernières années, notamment au motif que le risque attribuable aux essais nucléaires dans la survenue de maladies était "négligeable",
    une notion qui a depuis été supprimée par le Parlement. Une disposition destinée à favoriser l'indemnisation des victimes d'essais nucléaires a en effet été adoptée à la mi-février et publiée le 1er mars au Journal officiel.

    Depuis, les juridictions administratives saisies de demandes d'indemnisation de vétérans "annulent systématiquement les décisions de rejet" du CIVEN et du ministère de la Défense, affirme Me Labrunie, pour qui "le combat est loin d'être terminé".

    Entre 1960 et 1996, 210 essais nucléaires ont été menés au Sahara et en Polynésie, impliquant quelque 150.000 personnes.
     

     

    SOURCE : https://la1ere.francetvinfo.fr/essais-nucleaires-25-veterans-irradies-obtiennent-droit-etre-indemnises-540521.html#xtor=CS1-746

     

    C’était aussi cela le colonialisme

     

    Essais nucléaires français en Algérie :

    Graves répercussions 

    In Ekker, Algérie, mai 1962. La France doit faire vite. Car à Evian en Savoie, les responsables du FLN impriment aux négociations pour l'octroi de l'indépendance un rythme à tambour battant. La déflagration atomique devait rester confinée dans un périmètre prévu à cet effet, enfoui dans les entrailles souterraines nichées au coeur de la montagne. Du moins, ainsi affirmaient les experts français. Péremptoires du haut de leur suffisance professorale ou peut-être bien pour se rassurer tant l'entreprise était hasardeuse et méprisante pour l'environnement, les hommes et les bêtes. Mauvaise pioche pour les Algériens. Au lieu de cela les parois du Djebel se fissurèrent en plusieurs pans laissant apparaître sur ses flancs un panache noir qui éructa brutalement son magma de lave radioactive et son souffle de particules toxiques dans l'atmosphère. Ce fut la fin. Les immenses, majestueuses et outrageusement belles étendues autour d'In Ekker, furent polluées pour les 24.000 années à venir, laissant place à la mort rayonnante qui sema dévastations et maladies parmi les êtres humains, la flore et la faune dans un univers vitrifié désormais incompatible avec toute forme de vie. Pour l'éternité.

     


    « En un mot, anéantir ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens…AC FNACA "Ils sentent la fin du voyage approcher, lentement mais sûrement, alors ils tentent des regroupements avec l'UNC"... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Décembre 2017 à 11:42

    Qu'on indemnise les victimes des essais nucléaires d'accord ! Au passage notons que ça ne leur rendra pas la santé.

    Mais finissons-en avec la course à l' armement atomique et souscrivons au Traité adopté à l'ONU le 7 juillet 2017 déclarant les armes nucléaires illégales dans leur emploi et leur fabrication.

    Les bombes thermonucléaires ne nous protègent pas du terrorisme ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter