• Essais nucléaires : équipe algéro-française pour la décontamination

     

    Essais nucléaires : équipe algéro-française

    pour la décontamination

    Essais nucléaires : équipe algéro-française pour la décontamination

    Un porte-parole de ministère français des Affaires étrangères a révélé qu’une réunion franco-algérienne s’était tenue à paris les 19 et 20 mai derniers, consacrée au lancement de processus de décontamination d’anciens sites d’essais nucléaires français notamment dans le sud de l’Algérie.

    Le porte-parole a profité d’une question concernant les exigences du gouvernement algérien sur la repentance mémorielle et sur la nécessité que la France admette la gravité des conséquences de l’explosion totale de 17 bombes nucléaires dans le désert algérien en l’espace de six ans d’essais (de 1960 à 1966).

    Les irradiations causées par les explosions ont contaminé et tué une bonne partie des habitants et des terres aux alentours dont l’état algérien réclame l’indemnisation. Le fonctionnaire a déclaré que la formation d’un groupe de professionnels algériens et français allait prochainement s’atteler à l’application de cette opération notamment à Regan.

    Le porte-parole a également indiqué que les autorités des deux pays qui ont participé à cette réunion la semaine dernière étaient également constituées d’un groupe de travail algéro-français mis en place en 2008 afin d’établir un état les lieux sur le degré de dangerosité et de contamination des sols causés par ces essais nucléaires. Il a déclaré que la tâche de l’équipe, qui est composée d’experts, est d’étudier conjointement la question de la décontamination d’anciens sites d’essais nucléaires dans le désert de Sahara, en veillent prioritaire à la sécurité des habitants de la région et de l’environnement.

    Rappelons que le  ministre de la communication et porte-parole de gouvernement, Amar Belhimer, a confirmé au début de ce mois de mai la position de l’Algérie concernant la demande d’un règlement global du sujet de le mémoire, basée sur « la reconnaissance définitive et globale par la France de ses crimes », que le président Macron lui-même a décrit comme étant des « crimes contre l’humanité », ainsi que la présentation d’excuses est nécessaire pour ces crimes contre le peuple algérien pendant la colonisation et durant le guerre d’Algérie.

    SOURCE : https://www.algerie360.com/essais-nucleaires-equipe-algero-francaise-pour-la-decontamination/ 

     

    « Emmanuel Macron, le Président sans héritage ?Le détournement scandaleux d’un vol international par la Biélorussie a connu un précédent du fait de la France »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Mai à 11:04

    Cette affaire des essais nucléaires effectués par la France en Algérie pose des questions qui ne se réduisent pas au seul aspect de l'indemnisation des victimes même si bien sûr cela doit être pris en compte.

    Cela renvoie à la nocivité des armes nucléaires qui a commencé avec des essais et qui se poursuit avec les risques que nous encourons. Il est nécessaire de signer et ratifier le TIAN. Et pour l'heure de décontaminer les zones irradiées.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :