• Expulsion des Algériens radicalisés de France : Voici la position de l’Algérie

     

     

     

    Expulsion des Algériens radicalisés

    de France : Voici la position de l’Algérie

     

    Expulsion des Algériens radicalisés  de France : Voici la position de l’Algérie

     

    L’Algérie a rejeté la liste des « Français d’origine algérienne fichés pour radicalisme » que la France désire expulser vers leur pays d’origine. Lors de sa visite de travail en Algérie, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a présenté une liste de personnes radicalisées, que l’Algérie refuse catégoriquement d’accueillir.

    En effet, l’Algérie a refusé la liste présentée par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, lors de sa visite de travail de deux jours. L’Algérie a argué que cette liste contenait des noms d’Algériens nés en France. Il ne s’agit nullement de migrants clandestins ou de Harraga. Ce sont des individus impliqués dans des actes de violence ou de terrorisme nés en France, mais dont les parents sont d’origine algérienne.

    La France ne considère pas les Algériens nés en France comme Français ?

    La France ne semble toujours pas considérer les Algériens nés en France et détenteurs de la nationalité française comme des Français à part entière. Les Français d’origine algérienne ou maghrébine sont souvent renvoyés à leurs origines ou carrément perçus comme des « immigrés et non des Français à part entière ». D’ailleurs, la ministre Marlène Schiappa a qualifié Zinedine Zidane d’immigré en pleine Assemblée nationale, alors que c’est un Français né en France de parents natifs d’Algérie.

    En effet, lors d’une allocution, Marlène Schiappa a fait référence à de nombreux artistes dont les origines ne sont pas françaises, pour mettre en exergue l’apport positif de l’immigration à la France. « De Marie Curie à Nicolas Sarkozy, de Zinedine Zidane à Gambetta, d’Oma Sy à Yannick Noah, les immigrés ont enrichi la France », a-t-elle déclaré.

    SOURCE : https://www.observalgerie.com/expulsion-des-algeriens-radicalises-de-france-voici-la-position-de-lalgerie/2020/amp/

     

    Ceci nous rappelle le temps de l'Algérie française et les indigènes de la République

    Une synthèse d’après l’ouvrage de Patrick Weil, « Qu’est-ce qu’un Français? » - Grasset 2002.

    « Depuis 1848, les musulmans d’Algérie étaient français - formellement. Pratiquement, ils étaient soumis au code de l’Indigénat et avaient une nationalité dégradée, dénaturée. Pour devenir pleinement français, ils devaient d’ailleurs en passer par une naturalisation : entre 1865 et 1962, seuls 7 000 d’entre eux sont devenus ainsi français ! Et pourtant on leur tenait le discours sur la République, l’égalité et la fraternité.

    « Jamais ailleurs qu’en Algérie la distance n’a été aussi grande entre les mots du discours républicain et sa pratique. »

    Patrick Weil 

     

    « Polémique en France après la visite de Darmanin en AlgérieFrance-Algérie : Alger écarte les harkis des discussions mémorielles »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :