• Face à Chirac, Lubrizol à Rouen passe à la trappe dans la presse nationale

     

     

    Face à Chirac, Lubrizol à Rouen passe

    à la trappe dans la presse nationale

    Elle était la plus grosse information de la matinée, ce jeudi 26 septembre. Mais Jacques Chirac est mort. Les médias se sont rués sur cette actualité en oubliant qu'à Rouen, les habitants et surtout les 200 pompiers mobilisés faisaient face à une explosion à l'usine Lubrizol. Le lendemain, les Rouennais ne se remettent toujours pas du manque d'information dans les médias nationaux.

    Face à Chirac, Lubrizol à Rouen passe à la trappe dans la presse nationale

    Une explosion a eu lieu à l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) ce jeudi 26 septembre 2019 vers 2 heures du matin. © SDIS 76

    "Ça pue, t'as un ciel gris non stop, ça ressemble assez à une ville fantôme mais surtout on n'a pas d'info. Grâce à Chirac...", " Je tousse, j'ai des maux de tête, les yeux qui piquent et pourtant je suis cloîtrée chez moi.", "Impossible de rester dans mon appartement. C'est irrespirable. J'ai des maux de tête. Ça sent horriblement mauvais.", "J'ai l'impression d'habiter dans une station essence.", " Tu pourras m'interviewer dans quelques années quand on devra me retirer un poumon parce que mon patron nous a dit de venir bosser alors que le bureau est à deux kilomètres de l'usine", me rapportent mes amis habitant à Rouen. 

    Ce jeudi 26 septembre, très tôt dans la matinée, les habitants de Rouen (Seine-Maritime) sont sous le choc. La fumée qui se dégage de l'usine Lubrizol, située sur le Quai de France impressionne et inquiète. "On se croirait à Tchernobyl", poste sur Instagram une consœur de Paris-Normandie. A ce moment, les médias locaux et nationaux sont sur le qui-vive. Paris-Normandie, France Info, LCI, Ouest-France, BFM TV, l'Internaute... Bref, tous en parlent. On voit des images impressionnantes à la télé. 

    Sur RTL, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner déclare avant même d'être sur les lieux : "Il n’y a pas d’élément qui permette de penser qu’il y a un risque lié aux fumées.” Des paroles qui ne rassurent pas les Rouennais qui au fil de la journée voient de la suie sur les voitures, dans les parcs de jeux, sur les bâtiments. "Avec le mélange de la pluie, les routes sont glissantes", rapporte un internaute sur Twitter. "N'écoute pas Castaner, il dit des conneries. La fumée est toxique. N'ouvre pas les fenêtres", envoie un pompier mobilisé sur les lieux à sa fille. 

    Chirac la vedette 

    Mais un peu avant midi, l'information tombe : Jacques Chirac est mort. Les rédactions changent alors leur fusil d'épaule. Les télévisions et les radios oublient Rouen et sortent leur nécrologie, préparée depuis des années. Les chaînes d'infos lancent leur édition spéciale. La presse nationale plonge dans ses archives pour déterrer les photos de l'ancien président de la République. Les journalistes à Paris et partout dans l'Hexagone enchaînent les coups de téléphone pour récolter des témoignages... 

    Tous s'activent en oubliant qu'à Rouen, les gens attendent des réponses à leurs questions. En plaisantant, j'envoie même un message à mes parents : "Vous allez bouffer du Chirac dans la baie de Somme ce midi", en référence au journal télévisé de Jean-Pierre Pernault sur TF1. Leur réponse : " Pour nous, le plus important c'est l'incendie qui s'est déclaré à Rouen."  

    Eh oui, pour les Rouennais mais aussi pour l'ensemble des habitants de la Seine-Maritime, la mort de Jacques Chirac, aussi marquante soit-elle, n'est pas aussi importante que l'explosion de l'usine Lubrizol.  

    S'informer avec la presse locale 

    Il faudra attendre le lendemain pour que Rouen fasse de nouveau parler d'elle sur internet, à la radio, à la télévision. Sur Twitter, les internautes se lâchent et accablent la presse nationale pour son manque de traitement. 

    Les Une des journaux du vendredi 27 septembre se ressemblent toutes. Jacques Chirac est en première page. Toutes sauf celle de Paris-Normandie. Le quotidien régional normand dont son siège est basé à Rouen, est le seul à ouvrir sur l'incendie de Lubrizol, avec une photo impressionnante, qu'on ne peut que saluer. En même temps, l'inverse aurait été surprenant. 

    Face à Chirac, Lubrizol à Rouen passe à la trappe dans la presse nationale

    La Une de Paris-Normandie du vendredi 27 septembre © Twitter

    Les Seino-marins regrettent un manque d'information dans la presse nationale sur cette actualité. "Chirac a monopolisé l'info hier. Ils auraient bien pu alterner, parler de Chirac et de l'incendie. Les deux infos étaient tout autant importantes l'une que l'autre ", confie une amieCar il ne faut pas oublier que 80 % des Français s'informent grâce aux JT et 52 % grâce aux chaînes d'info en continu, selon un rapport de Médiamétrie datant de 2016.

    Il faut cependant souligner le travail effectué par les journalistes locaux. Durant toute la journée, ils ont suivi et ont fait un énorme travail sur place pour informer la population : Paris-Normandie, France Bleu Normandie, Actu 76... Surtout lorsqu'on sait que lors d'un tel événement, il n'est pas toujours facile, pour les journalistes d'obtenir des informations car les institutionnels verrouillent leur communication. 

    Alors un conseil, amis, famille, camarades, citoyens, oubliez la presse nationale pour vous informer sur votre commune ou votre région et orientez-vous vers la presse locale. Elle est d'autant voire davantage compétente. Elle l'a encore démontrée sur cet événement. 

    SOURCE : https://blogs.mediapart.fr/lucy-embark/blog/270919/face-chirac-lubrizol-rouen-passe-la-trappe-dans-la-presse-nationale/commentaires

     

    Tous les commentaires

    C'est vrai que c'est rageant !!! Débat avec une LMP éteinte, personne devant lui pour lui barrer la route, incendie de ND, et mort de Chirac le jour d'une catastrophe écologique (entre autres conséquences...Il a une chance insolente qui lui sert de compétence..." c'est po juste !!!

     

    La palme revient sans conteste à SLATE qui ne consacre pas moins une douzaine d'articles sur une vingtaine à Chirac, passant de ses pantalons jusqu'aux aisselles (sic) à la recette de la tête de veau, plat préféré de Chirac et j'en passe et des meilleurs !

    Pardon, j'oubliais, sans jamais aborder bien sûr la catastrophe écologique de Rouen, faut être sérieux.

    Finalement, deux évènements de cette ampleur à la suite, ce n'est plus de la coïncidence... On pourrait croire à l'acte délibéré tongue-out !

    Non, je ne suis pas spécialement adepte de la théorie du complot, pourquoi ?

    Chirac était peut-être tenu en état de vie végétative et on attendait le bon moment pour annoncer sa mort, pas impossible.

    Tous. CEs commentaires sont d une  stupidité magistrale

    ne pas voir l'importance de la mort de Chirac ,  faut être dune mauvaise foi totale. 

    C'est la fin des "frais de bouche extraordinaires" ou le refus de se coucher face aux US qui disparaît selon vous ?

     

    La honte du journalisme.

    Tchernobyl carrément. 

    C'est du délire 

    Je ne me souviens pas en avoir entendu parler !!!!

    Je vous rassure (ou pas....), moi non plus lorsque c'est arrivé... D'autant plus inquiétant. L'omerta a été totale.

    Ces gens sont d’une toxicité aigüe grâce  à leurs communicants. 

     "N'écoute pas Castaner, il dit des conneries. La fumée est toxique. N'ouvre pas les fenêtres", envoie un pompier mobilisé sur les lieux à sa fille. "

    Que dire d'autre ?

    Bonjour Lucy. Un véritable hold-up effectivement et une population désarmée,ça je veux bien le croire !!! L'indécence de nos politiques et médias confondus est véritablement à interroger...en même temps, depuis fort longtemps, on sait à quoi s'en tenir pour peu que l'on soit curieux,iconoclaste... Hier,travaillant et principalement en voiture,je me suis maudite de n'avoir aucun CD ou clef USB ne pouvant plus absorber leur pseudo-hommage tandis que... à gerber encore une fois.

    Ne soyez pas jaloux. Quand vous serez morts à cause de cette intoxication ON parlera de vous.........

    Ainsi en va-t-il de la versatilité des médias officiels, plus prompts à s'occuper des morts que des vivants.

    Il est vrai que cette diversion inespérée a du soulager Castaner dont les déclarations empreintes de son habituel amateurisme assumé,  ne généraient qu'inquiétude.

    Cela dit, au-delà de l'hypocrite torrent de larmes médiatique accompagnant la mort d'un président, il faudra une fois "l'affaire Chirac" enterrée revenir aux responsabilités et conséquences de cette catastrophe.

    Allez dévouons nous : je trouve tous ces commentaires déplacés, et ceux complotistes totalement ridicules . Il faut être un peu timbré pour penser que le gouvernement manipule les médias avec la mort de Chirac pour camoufler une explosion à Rouen annoncée partout et pour laquelle le il n’a aucune responsabilité. Libération par exemple a reçu un coup de fil de E Philippe selon vous .??

    Chirac était président, vous vous souvenez quand même  ? 

     

    "Serions nous passé sous ce régime sans que l'on nous le dise ?" Nous n'avons jamais quitté "vraiment" la monarchie...

    Vous avez dormi cent ans ?

    Macron depuis le tout début à une chance sans pareil en matière de "diversion" !!! Et dire qu'il est aidé par un horrible incendie qui va faire un nombre de victimes très important, même si les autorités , sans autorité vont tenter de nous faire croire que, une grande bolée, de fumée âcre et poison, des particules a foison sur des périmètres dont "on" limitera l'importance sont excellentes pour la santé !!!


    Un peu d'eau... et ça repart ! D'aucuns disent que c'est comme ça qu'il faut enlever la suie… RV dans 10 ans... ou plus rapidement dans 2 mois, juste le temps d'intoxiquer quelques enfants… GRRRR !!!!!

    Merci Lucy, et  Rouen c'est la province

    Et même à Mediapart, Lubrizol à Rouen ne fait pas la une.

    Oui je me suis dit la même chose...

    Dire que l'on peut accepter une catastrophe de ce genre ou deux si elle est masquée par la disparition d'un pourri à chaque fois, cela risque de conduire à une manifestation d'Alliance devant chez soi ou pas ?

    Entièrement d’accord avec le titre de ce billet si intelligent ! Merci, Silvy
    La presse régionale ne fait pas forcément mieux: en une du Progrès version numérique (presse locale de Lyon) il y a moins de 3 heures la condamnation de l'Etat par le tribunal de Lyon pour la pollution. 3 heures après l'article à tout simplement disparu....

    L'auteur

    Journaliste
    Rouen - France
     
     
     
     
    « Jacques Chirac est mortLorsque Salan et l'extrême droite ont appelé à voter Mitterrand en 1981... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :