• Face à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers : plus aucunes communes sans son lieu du 19-Mars-1962

    Face à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers : plus aucunes communes sans son lieu et lien du 19-Mars-196

    Face à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers

    Sur la route des 8000 lieux et liens : plus aucunes communes sans son lieu et lien

    du 19-Mars-1962

    Aujourd’hui à Bujaleuf

    (Haute-Vienne)

    Face à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers : plus aucunes communes sans son lieu et lien du 19-Mars-196

     

    Bujaleuf 

    Le square du 19-Mars-1962 officialisé

    Face à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers : plus aucunes communes sans son lieu et lien du 19-Mars-196

    L’inauguration de la plaque du square du 19-Mars-1962

     marque le Cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. - JANDAUD Danielle

    http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/haute-vienne-local/2014/11/27/le-square-du-19-mars-1962-officialise_11236635.html 

    Dès la fin de l'assemblée générale du 21 novembre 2014, les membres du comité FNACA local (regroupant Cheissoux, Saint-Julien-le-Petit et Bujaleuf), rejoints par le maire, Alain Dolley, le conseil municipal et les élus des trois communes se sont rendus sur place afin de découvrir la plaque officialisant le square du 19-Mars-1962, Cessez le feu de la guerre d'Algérie.

    Une plaque commémorative dévoilée

    Des membres et porte-drapeaux des comités voisins s'étaient joints à cette inauguration ainsi que le président départemental de la FNACA, Maurice Degot et le vice-président, Albert Cruveilher.

    Pour Alain Dolley : « La guerre d'Algérie est un moment difficile de notre histoire. "Les événements d'Algérie" disait-on à l'époque sont à l'origine de la mort de plus de 500.000 personnes où plusieurs populations étaient concernées… Les Algériens partisans de l'indépendance ou autodétermination, les Harkis qui avaient choisi la collaboration avec la France, les colons arrivés par wagons successifs depuis 1830 vivent sur le sol algérien depuis plusieurs générations et sont coupés au quotidien de la métropole, les combattants du maintien de l'ordre, de la purification composé des cadres de l'armée bien sûr, mais aussi et surtout des appelés du contingent. Les combats, les accrochages ont duré 8 ans. Tout cela pour enfin comprendre au pays des droits de l'homme que chaque peuple est libre de son destin : c'était donc ça le 19 mars 1962, la fin inéluctable de la politique coloniale hégémonique, un gâchis humain… » Aujourd'hui, la commune de Bujaleuf, en accord avec les responsables de la FNACA honore cet engagement et se souvient de ses deux fils morts au combat. Après ses mots et en présence des habitants, une plaque commémorative a été dévoilée.

     

    « Le révisionniste Ménard l’a décidé : la rue du 19-Mars-1962 à Béziers sera renommée rue du Commandant-Helie-de-Saint-MarcFace à Ménard le fils d’un membre de l’OAS qui veut supprimer la rue du 19-Mars-1962 à Béziers : plus aucunes communes sans son lieu du 19-Mars-1962 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :