• France-Algérie : à Paris l'avenue Bugeaud pourrait changer de nom

     

    France-Algérie : à Paris l'avenue Bugeaud pourrait changer de nom

    France-Algérie : à Paris l'avenue Bugeaud pourrait changer de nom

    Photos par My B.

    À Paris, les noms de rues et statues les plus controversées font débat. Parmi elles, l'avenue Bugeaud située dans le XVIème arrondissement pourrait bien se voir débaptisée. Derrière ce nom se trouve une figure controversée de la colonisation de l'Algérie.

    L'affaire George Floyd aux États-Unis a eu l'effet d'un séisme : suscitant l'indignation, elle aura entrainé de nombreuses manifestations contre les violences policières et les actes de racisme. En France, elle aura aussi eu pour effet de relancer le débat autour des figures controversées faisant l'objet d'un hommage que ce soit à travers des monuments où des rues baptisées en leur nom. Des statues ont ainsi été déboulonnées et des associations réclament le retrait de ces figures souvent tirées du passé colonial. La démarche aura soulevé beaucoup de questions. Faut-il effacer ces traces ou vaut-il mieux les expliquer ? 

    À Paris, une voie du XVI arrondissement pourrait ainsi se voir débaptisée : l'avenue Bugeaud. Celle-ci fait écho à un pan sombre de l'histoire des relations franco-algériennes. Ce maréchal était une figure de la conquête coloniale et a été nommé gouverneur général de l'Algérie en 1840. Afin de soumettre ce territoire, il aura ainsi engendré un massacre de plusieurs milliers d'Algériens. Le nom de cette rue aura par ailleurs été décrié dans les médias maghrébins.

    "Si une rue devait être débaptisée, ce serait elle. La dimension symbolique est importante." C'est ce qu'indique Laurence Patrice, adjointe à la maire de Paris en charge de la mémoire et du monde combattant, auprès du Monde Afrique. Elle se montree ainsi " favorable à l’idée d’étudier précisément le cas du maréchal Bugeaud". 

    SOURCE : https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/articles/243591-france-algerie-a-paris-l-avenue-bugeaud-pourrait-changer-de-nom

    France-Algérie : l’avenue Bugeaud à Paris

    va-t-elle être débaptisée ?

    Laurence Patrice, adjointe à la maire de Paris en charge de la mémoire et du monde combattant, se dit « favorable à étudier le cas du maréchal », conquérant controversé de l’Algérie.

    France-Algérie : à Paris l'avenue Bugeaud pourrait changer de nom

    La plaque de l’avenue Bugeaud, dans le XVIe arrondissement de Paris. DR

    Et si l’avenue Bugeaud était effacée des cartes parisiennes ? Laurence Patrice, adjointe à la maire de Paris en charge de la mémoire et du monde combattant (PC), a confié au Monde Afrique être « favorable à l’idée d’étudier précisément le cas du maréchal Bugeaud » et éventuellement débaptiser l’artère du XVIarrondissement qui porte son nom. Général lors de la conquête coloniale, le militaire est tenu pour responsable du massacre de milliers d’Algériens.

    Depuis la mort de George Floyd – un Afro-Américain étouffé par un policier blanc aux Etats-Unis le 25 mai 2020 à Minneapolis –, l’avenue parisienne est devenue un symbole pour les partisans d’une décolonisation de l’espace public. Sur les réseaux sociaux ou les plateaux de télévision, historiens, membres de la diaspora algérienne et journalistes – comme Jean-Michel Apathie – ont été nombreux à rappeler que le maréchal était à leurs yeux un « assassin » et un « boucher ».

    Partisan d’« une guerre acharnée » contre la rébellion menée par l’émir Abd El-Kader, Thomas Robert Bugeaud s’efforça de soumettre « les Arabes » en affamant les villageois, en brûlant leurs récoltes ou en les enfumant « comme des renards » dans des grottes… Il fut nommé gouverneur général de l’Algérie en 1840.

    « Près de 500 adresses sur cette voie »

    Pour en finir avec ce qu’ils considèrent comme une « honte », ses détracteurs ont demandé à la maire de Paris, Anne Hidalgo, que ce « bourreau » ne soit plus honoré par la ville. « Ces réactions ont permis de faire connaître ce personnage et cette période, souligne Laurence Patrice. Si une rue devait être débaptisée, ce serait elle. La dimension symbolique est importante. »

    Surtout en cette période où Emmanuel Macron cherche à apaiser les mémoires avec l’Algérie. Le président français s’est dit, en juin 2020, opposé aux déboulonnages de statues, mais l’ancienne porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, avait reconnu des exceptions comme l’avenue Bugeaud pour laquelle il était permis de se « poser la question ».

    SOURCE : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/02/12/france-algerie-l-avenue-bugeaud-a-paris-va-t-elle-etre-debaptisee_6069781_3212.html

     

    « Mise au point de Benjamin StoraTrappes : les fantasmes d’un professeur *** Par Henri POUILLOT »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Février à 08:02
    Et le bon peuple chantait inconsciemment "As-tu vu, la casquette, la casquette, As-tu vu la casquette au Père Bugeaud ?"
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :