• France, comment en es-tu arrivée là ? Passer des 30 glorieuses aux 30 piteuses et aux 3 douloureuses

     France, comment en es-tu arrivée là ?

    Passer des 30 glorieuses aux 30 piteuses

    et aux 3 douloureuses

    France, comment en es-tu arrivée là ? Passer des 30 glorieuses aux 30 piteuses et aux 3 douloureuses

    La France a connu au long de son histoire des heures sombres, des temps difficiles, des guerres qui l'ont laminée, mais elle a toujours su rebondir et retrouver sa place de grande nation.

    Mais depuis 3 décennies, c'est une lente descente aux enfers, le bateau France tangue dangereusement et va buter d'iceberg et iceberg, sur des problèmes qu'il ne sait plus résoudre qui font que le naufrage est de plus en plus probable.

    Les 30 glorieuses 

    Les 30 glorieuses désignent la période de forte croissance économique et d'augmentation du niveau de vie entre 1945 et 1975.

    En 1945 nous étions dans le fossé mais tout le monde a retroussé ses manches, et si les deux premières années ont été difficiles, la croissance économique a transformé notre société grâce à une forte augmentation de la production industrielle et du revenu qui ont vu le pouvoir d'achat et la consommation augmenter.

    De la fin de la guerre de 1945 au choc pétrolier de 1973 qui a été la première fêlure économique, la France a connu un progrès technique de haut niveau qui a induit un développement économique remarquable

    Une croissance forte de la production industrielle dépassant les 5% annuellement

    Un optimisme général et une confiance dans l'avenir qui ont amené une situation de plein emploi, une croissance démographique (Baby Boom).

    La reconstruction d'un pays dévasté par la guerre avançait au pas de charge.

    Avec une croissance de 5 à 6 %, notre pays ne connaissait ni chômage, ni insécurité. Jamais la France n’avait connu une telle explosion du niveau de vie.

    Difficile de se souvenir qu'en 1975 la France était la deuxième puissance économique mondiale derrière les États-Unis.

    La France était à la pointe de toutes les technologies, avec son nucléaire civil et militaire, son TGV, ses paquebots géants, ses sous-marins nucléaires, Ariane, la Caravelle.

    Nous avions le cinquième niveau de vie au monde derrière les USA et trois petits pays, la Suisse, le Luxembourg et la Suède.

    La croissance moyenne a été de 5 à 6% pendant 30 ans. On pouvait alors intégrer une immigration dans des conditions idéales.

    Bref, la France des Trente Glorieuses était un véritable paradis et l'épisode de mai 68, n'a été qu'un léger accroc et a été effacé en quelques mois. La croissance repartait illico de plus belle.

    Les 30 piteuses 

    Il a suffi de quelques décennies pour balayer l'héritage de ces 30 glorieuses. Des fossoyeurs de la nation, de droite comme de gauche ont participé à cette entreprise de démolition.

    L'âge d'or allait perdre son lustre irrémédiablement.

    De cette époque bénie il ne reste qu’un champ de ruines. Mondialisation, gabegie, désindustrialisation, incompétence, trahisons et lâchetés des uns et des autres, ont tout emporté.

    L'école 

    Qui était un fleuron de notre pays, dont nous étions fiers depuis Jules Ferry est en plein naufrage, nous sommes devenus les mauvais élèves de l'Europe. Chaque année le rapport Pisa nous relègue dans les bas fonds des classements.

    Notre service de santé 

    Glorieux en 1975, s'est dégradé au fil des ans. On se targuait d'avoir le meilleur service de santé du monde ce qui était sûrement vrai.

    On a vu s'accélérer la fermeture des hôpitaux, la suppression de lits par dizaines de milliers, la baisse des effectifs, le raz le bol du personnel mal payé et pressuré.

    Notre industrie 

    Glorieuse aussi en 1975 notre industrie a perdu plus de 3 millions d'emplois. Nous sommes devenus des nains en Europe.

    La mondialisation que nous n'avons pas su gérer a épargné d'autres pays, nous on a vendu ou délocalisé, un suicide économique.

    Notre agriculture 

    Elle faisait à juste raison notre fierté, elle ne vaut guère mieux.

    Sa part dans le PIB est passée de 6 % à 3 % depuis 1980.

    Nos agriculteurs vivent misérablement et leur nombre ne cesse de diminuer.

    En 2023, la France risque de devenir importatrice de produits agricoles !

    Les 3 douloureuses qui risquent d'être mortelles 

    Le peuple a fondé des espoirs sur ce jeune homme éloquent qu’elle a élu par défaut mais élu quand même. Pourtant, depuis 3 ans la dégradation générale s'est accélérée

    Bien sûr, notre président actuel n'est pas le responsable de ces 30 piteuses dont il a hérité, mais les trois ans passés ont été les plus néfastes de notre héritage.

    Le ras le bol est général. Trois ans de mouvements sociaux continuels. Ce président comme ses prédécesseurs n'a pas compris que notre système électoral conduisant à une monarchie et un pouvoir absolu pour 5 ans devenait insupportable.

    Mais le pouvoir est resté sourd.

    Alors on a eu les gilets jaunes, les manifestations hospitalières, celle des enseignants, le système de retraite contesté par tout le monde. On oublie de consulter le peuple, on le méprise parfois et alors la contestation est dans la rue.

    Tous les problèmes se sont aggravés, et le « en même temps » et la "com" continuelle ont lassé le peuple.

    Les mots ne guérissent pas les maux. Les Français attendaient une république exemplaire et un homme d'action et non un homme de discours gorgés d'emphase.

    Et pour aggraver l’ensemble, une pandémie, qui si elle n'est en aucun cas imputable au pouvoir a révélé son incompétence, ses mensonges et sa gestion déplorable. Gestion qui nous condamne à un avenir bien sombre.

    Les responsables auront démontré une incurie totale allant de la détermination du virus jusqu’à la mise en place de la vaccination en passant par la chienlit des masques, tant en valeur intrinsèque qu’en comparaison avec les autres pays

    France, comment en es-tu arrivée là ? Passer des 30 glorieuses aux 30 piteuses et aux 3 douloureuses

    Hausse record de la dette publique française

    La dette publique française a gonflé à 114,1 % du produit intérieur brut (PIB), soit 2.674,3 milliards d'euros, en hausse de 12,7 points par rapport à fin mars, soit la plus forte augmentation trimestrielle depuis que l'Insee publie cet indicateur.

    Le déficit public devrait atteindre 11,4 %. Du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Les Français décideront à nouveau de leur avenir en 2022.

    Ils ne doivent plus rechercher un homme providentiel, le moule est cassé, mais il faut un peuple providentiel donc modifier nos institutions afin que la représentation nationale ne soit plus un leurre, et que sur les sujets importants le peuple soit consulté par référendum.

    Référendums respectés contrairement à celui de 2005…

    C'est la seule voie si l'on pense que « la démocratie c'est le pouvoir au peuple par le peuple pour le peuple. » La seule alternative si l'on veut éviter le chaos de notre pays. 

     

     

    « France-Algérie: Le rapport sur la guerre d’Algérie attendu pour mercredi 20 janvier 2021France-Algérie : ce rapport Stora sur la mémoire »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Janvier à 10:00
    La période des "Trente glorieuses" n'était pas idyllique,il fallait se battre pour la satisfaction des revendications.D'ailleurs Mai 68 est un épisode de ces luttes. Il reste qu'il y avait encore une marge de manoeubre dans le capitalisme. Depuis les limites du système ont été atteintes et la pérennité du capitalisme est bien responsable de la situation sociale que nous subissons. Au demeurant la crise est mondiale et n'épargne aucun des pays de la planète.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :