• FRANCE : ERIC ZEMMOUR S'EN PREND VIOLEMMENT À L'ALGÉRIE ET AU FLN

    FRANCE : ERIC ZEMMOUR S'EN PREND VIOLEMMENT À L'ALGÉRIE ET AU FLN


    Le président français Emmanuel Macron s’est rendu au domicile de Mme Audin le 13 septembre 2018, pour lui remettre une lettre dans laquelle il reconnaît que le mathématicien et militant Maurice Audin est « mort sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France ».

     

    En pleine tempête concernant les grèves et les manifestations contre la réforme des retraites voici qu’un journal algérien rappelle l’une des rares décisions positives qu’a prise Emmanuel Macron en reconnaissant la responsabilité de la France sur la mort de Maurice Audin c’était en 2018. Ce journal rappelle aussi que lors d’une émission sur RTL Eric Zemmour s’en était pris violemment à l’Algérie et au FLN.

    Je voudrais rappeler aussi que la guerre d’Algérie, pour les uns ou la guerre d’indépendance pour les autres a eu pour conséquence la mort de 450000 à 1 million 500000 Algériens (selon les sources) et à 30000 Français.

    Enfin je tiens à souligner qu’Eric Zemmour est attendu à la barre le 22 janvier prochain, quatre mois pile après son discours, qui avait été retransmis en direct sur LCI. Par le passé, Eric Zemmour a déjà été condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale.

    Guerre d’Algérie : « on n’a rien fait de mal »

    dit Eric Zemmour

     

    FRANCE : ERIC ZEMMOUR S'EN PREND VIOLEMMENT À L'ALGÉRIE ET AU FLN

     

    Le journaliste et écrivain français controversé Eric Zemmour s'en est une nouvelle fois pris à l'Algérie, suite à la reconnaissance du président français Emmanuel Macron de la responsabilité de son pays dans la mort de Maurice Audin, disparu en 1957 pendant la guerre de libération nationale. 

    Intervenant sur les ondes de la Radio RTL, Eric Zemmour a ainsi estimé qu'« il n'y avait pas de responsabilité de la France » dans la mort de Maurice Audin. « En décembre 1956 il y avait eu 122 attentats (...) chaque jour des femmes et des enfants mouraient dans la rue (...) sans parler des centaines, des milliers de musulmans qui étaient torturés et égorgés » a dit d'emblée le journaliste controversé. « Nous étions dans une guerre, une guérilla contre des terroristes » a-t-il ajouté.

    « On n'a rien fait de mal, c'était légal, il fallait arrêter ce terrorisme inouï » a encore dit Eric Zemmour en évoquant les opérations du FLN pendant la bataille d'Alger, au cours de laquelle Maurice Audin, fervent militant engagé pour la lutte d'indépendance fut porté disparu. « En parlant de ce monsieur Audin (...) qui est mort dans des conditions horribles, j'ai envie de dire que tous ces gens qui étaient alliés au FLN étaient alliés à des terroristes, à des gens qui tuaient des français [et] qui ont porté les armes contre la France » a encore déclaré le journaliste controversé.

    À rappeler que la reconnaissance officielle de la part d'Emmanuel Macron de la responsabilité de la France dans la mort de Maurice Audin a suscité des réactions mitigées. 

    SOURCES : https://archives.observalgerie.com/politique/france-eric-zemmour-sen-prend-violemment-a-lalgerie-et-au-fln-video/

    « En attendant les grèves de fin d’année détendons-nous avec ce groupe venu de BretagneEncore Zemmour !!! me direz-vous… Désolé ce raciste islamophobe, ce repris de Justice déjà condamné 2 fois pour provocation à la haine raciale et qui passe de nouveau en jugement le 22 janvier »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 14:42

    Tiens Zemmour considère que les députés communistes qui ont voté les pouvoirs spéciaux le 12 mars 1956 ont une part de responsabilité dans l'histoire ? Eh bien sur ce point précis je suis d'accord avec lui !

    Mais que diable faisais-je à plus 1 000 km de chez moi alors que je n'avais guère plus de 20 ans ? Je défendais quoi exactement ? La France ? Allons donc ! Je défendais, arme à la main, le colonialisme. 

    Et nous n'avions aucune chance de gagner cette guerre tant je manquais de motivation pour ce qui m'était assigné. A vrai dire on avait brouillé les cartes et on nous avait pas précisé qu'il s'agissait de maintenir cette forme aggravée de l'exploitation capitaliste !

    Une conception des choses qui ne s'embarrassait pas de scrupules. C'était beau, c'était grand, c'était généreux la France avait dit en ce temps-là un homme politique. Je n'en étais pas convaincu et ne le suis toujours pas. Je regrette encore aujourd'hui les longs mois de ma jeunesse qui m'ont ainsi été volés ! 

    Quant aux Algériens ils étaient dans le même registre qu'en France les Résistants sous l'Occupation, ils avaient le droit avec eux.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :