• Gilles Manceron : Guerre d’Algérie : «Il n’y a pas eu véritablement de travail de mémoire»

     

     

    Gilles Manceron

     

    Gilles Manceron : Guerre d’Algérie : «Il n’y a pas eu véritablement de travail de mémoire»

    Historien, Gilles Manceron a travaillé en particulier sur l'histoire coloniale 

     

    Guerre d’Algérie : «Il n’y a pas eu véritablement

    de travail de mémoire»


     

    « S'il existe en France trois lieux de mémoire en hommage aux victimes de l'OAS, il en existe un aussi en Algérie, à OranLettre ouverte à Michel Sabourdy rédacteur en chef de L’Ancien d’Algérie suite à son article paru dans L'Ancien d'Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Décembre 2020 à 07:40

    En France la vision de ce qu'ont été le colonialisme et la guerre menée pour tenter de le perpétuer n'est pas la même pour tous. Elle dépend en fait de la place que chacun a occupé sur l'échiquier. Je crois que Benjamin Stora a eu le souci de chercher ce que les différents acteurs ou témoins ont à dire. Nous verrons bien ce qu'il en sera sorti. Mon souci est que la parole des appelés du contingent soit prise en compte. Leur nombre est plus important que celui des Pieds Noirs et des harkis. Il faut accepter de leur rendre des comptes sur ce qu'on a fait de leur jeunesse avec cette guerre anachronique, injuste et sans autre issue prévisible que l'indépendance de l'Algérie. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :