• Guernica aux couleurs palestiniennes

     

    Guernica aux couleurs palestiniennes 

    Tout le monde connaît cette œuvre de Pablo Picasso commandée par le gouvernement de la République espagnole pour commémorer le bombardement atroce de cette ville basque par la Légion Condor le 26 avril 1937. J’ai eu l’opportunité de la voir au musée de la Reina Sofia à Madrid où elle est exposée.

    Circule sur Facebook une version de la célèbre toile aux couleurs de la Palestine. Je l’ai récupérée et c’est elle qui illustre mon propos. Oui, les bombardements sur Gaza sont aussi effroyables que ceux subis par Guernica. Et malgré les manifestations nombreuses réclamant un cessez-le-feu ils continuent.

    Les couleurs, si elles reprennent celles du drapeau palestinien, sont dispersées, à l’image de ce qu’est devenue la Palestine réduite à des lambeaux de territoires et certains, comme ceux de Cisjordanie inspirant un appétit d’ogre à Israël. C’est une forme de colonialisme semblable à ce que j’ai vécu en Algérie où j’ai participé pendant vingt-six mois à une guerre anachronique qui avait pour objectif de perpétuer un tel système social.

    Je n’ai fort heureusement pas été trop témoin de violences, sauf en deux occasions, le 19 mars 1962 à Géryville où l’armée a tiré sur la foule des manifestants et le 21 avril 1962 à Oran où la ville était aux mains de l’OAS. Par contre j’ai été confronté à l’injustice et à la misère que subissait la population autochtone.

    Injustice et misère, accompagnées de racisme, de spoliations, de domination militaire, telles que le colonialisme était capable d’en générer. Pendant cette guerre on ne se faisait pas de cadeaux. La France utilisait son potentiel militaire et en face ce qui était à la disposition des combattants qui luttaient pour la fin de l’occupation de leur pays par une puissance étrangère.

    Il y a certainement eu du terrorisme mais les résistants sont qualifiés systématiquement de terroristes. En tout cas on peut aussi qualifier de terroriste la puissance coloniale avec ses camps de regroupement, la pratique de la torture, ses corvées de bois, l’utilisation du napalm et de gaz toxique, bref la panoplie des moyens qu’elle mettait en œuvre.

    On a une situation analogue avec Israël et plutôt que de se limiter à la question des crimes de guerre il nous faut considérer que c’est la guerre en elle-même qui est un crime et d’abord toute la politique qui y conduit. En un mot c’est le colonialisme et l’apartheid qui sont en cause et on n’empêchera pas des gens conscients et courageux de se dresser contre leurs oppresseurs.

    C’est bien le fond du problème et en Algérie on a fini la guerre en accordant l’indépendance à un pays que nous occupions illégalement. Israël doit respecter les résolutions de la communauté internationale et justice doit être rendue aux Palestiniens en acceptant son existence sur la base de ce qu’elle était en 1967. Il faut en finir avec le colonialisme pratiqué dans les territoires occupés en Cisjordanie et avec l’apartheid décidé à l’intérieur d’Israël.

    On serait inspiré de s’en tenir à cette position plutôt qu’à prendre des précautions oratoires contre ceux qui refusent d’être les éternelles victimes. Cela clarifierait le travail de mémoire sur le colonialisme et la guerre menée en Algérie auquel nous sommes conviés.

    SOURCE : Guernica aux couleurs palestiniennes 

     

    Guernica aux couleurs palestiniennes

    Jacques Cros *** Je suis solidaire 

    Guernica aux couleurs palestiniennes

     

     

    « Une victoire contre la criminalisation de tout soutien au peuple palestinienParis s’est souvenu du 17 octobre 1961 »

  • Commentaires

    5
    Djams
    Dimanche 26 Novembre 2023 à 08:29
    Bonjour Monsieur Je voulais bien avoir une affiche Guernica aux couleurs palestinien Je tiens beaucoup Cordialement
      • Dimanche 26 Novembre 2023 à 11:20

        Je n'ai pas d'affiche de Guernica aux couleurs de la Palestine. J'ai simplement récupéré la photo qui illustre mon article sur la Toile.

    4
    Danièle Ponsot
    Dimanche 22 Octobre 2023 à 10:28

    Belle initiative!

    3
    Camberlin
    Dimanche 22 Octobre 2023 à 07:39

    Picasso aurait sans doute apprécié l'actualisation de son "Guernica". Quoiqu'il en serait été j'apprécie avec le commentaire qui accompagne Merci et salut fraternel à Michel Dandelot

    2
    Camberlin
    Dimanche 22 Octobre 2023 à 07:28

    Concernant les débats franco-français, qui ne voit que le drame palestinien sert de couverture et de prétexte à des règlements de compte de basse politique ? L’ignominie est à la manœuvre comme elle le fut jadis.

     

    Jadis…Bien des "consciences démocratiques", complices pour une part de l'arrivée et du maintien d'Hitler au pouvoir, firent ensuite preuve « d’aveuglement », d’abord sur l’antisémitisme, plus tard sur les camps d'extermination. L’accueil des migrants étant dérisoire, les juifs furent massivement abandonnés à leurs bourreaux, aux pires moments. Sous tutelle britannique la Palestine ne devint pas davantage « terre d’accueil ».

    L’appréciation des intérêts géopolitiques évoluant, non sans mal fut promue une sorte de "réparation" qui devait aboutir à la proclamation d’un état : au détriment des populations palestiniennes. Justice était rendue (!) dont celles-ci payaient le prix fort pour des crimes qu'elles n'avaient pas commis. Un voile pudique couvrit les exactions à l’œuvre dans la création d’un espace national, à charge pour les pays limitrophes de prendre en charge le problème ingérable des réfugiés.

     

    Dans ce Proche-Orient se sont exercés continument les charcutages de toutes natures. Pour le malheur des populations cette région d’intérêt stratégique est de surcroit riche en ressources convoitées.

    Une chose est certaine, les solutions ne viendront pas de conflits armés dans un espace devenue une poudrière

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :