• Guy Bedos est décédé le 28 mai 2020 à l'âge de 85 ans et lorsque je l'ai appris j'ai écrit ce qui suit

     

    Guy Bedos est décédé le 28 mai 2020

    à l'âge de 85 ans et lorsque je l'ai appris j'ai écrit

    ce qui suit :

     

    Guy Bedos est décédé le 28 mai 2020 à l'âge de 85 ans

    « Ce soir je suis triste Guy, tu viens de nous quitter il y a quelques heures, tu étais pieds-noirs, mais un pieds-noirs comme je les aime, anti racistes, tout le contraire de ces nostalgériques extrémistes qui crachent leur haine islamophobe sur les chaines TV plusieurs jours chaque semaine.

    Tu es né à Alger est arrivé en France à l’adolescence, tu étais célèbre sur les deux rives de la Méditerranée et tu es connu pour ton amour indéfectible de l’Algérie. Un jour lorsqu’on t’a posé cette question : Une date mémorielle comme le 19 mars 1962 permet-elle d'apaiser les «souffrances» et rassembler les divers protagonistes de l'histoire partagée ? Tu as répondu : Les actes sont plus importants que les dates. Or, il y a de nombreuses choses qui me choquent en France, notamment en ce qui concerne l'immigration. Beaucoup d'Algériens veulent venir en France et sont très mal accueillis voire même pas du tout. Ce n'est pas à l'honneur de la France. Ces êtres humains n'ont commis d'autres crimes que de naitre là où ils sont nés et ils sont bien plus importants que des dates mémorielles.

    J'ai la guerre en horreur, et celle-ci en particulier. Je la porte comme une sorte de culpabilité parce que je suis né Français d'origine douteuse mais Français, et je trimbale une double honte, vis-à-vis de mes jeunes copains qui ont été enrôlés dans l'armée française, qui y ont laissé la peau ou ont participé à des saloperies, et vis-à-vis des milliers de morts dans les deux camps. Je suis sensible à la souffrance des jeunes combattants enrôlés de force, à celle des Pieds-Noirs qui n'avaient pas mérité de choisir entre la valise et le cercueil, à celles des Algériens, tous maltraités par l'Histoire… qui était il faut le reconnaître une histoire coloniale. A cette autre question : Pensez-vous que la France soit plus touchée que ne l'est l'Algérie par ces questions mémorielles ?
    Tu as répondu : J'ai le sentiment, chez les Algériens que j'ai rencontrés, d'une envie d'effacer les cicatrices, envie d'une réconciliation, ce qui n'empêche pas les douleurs intimes de s'exprimer. J'ai ressenti également, de façon très forte, une mémoire encore vive de la langue française dont les Algériens sont orphelins. Quant à la France, je constate la montée du racisme et le gouvernement français a un rôle à jouer pour y mettre un frein et améliorer la relation franco-algérienne. »

    Ce soir je suis triste Guy et je présente à toute ta famille mes plus sincères condoléances. »

    Michel Dandelot

    Guy Bedos est décédé le 28 mai 2020 à l'âge de 85 ans

     

    Et ce matin je vois cette vidéo sur le site de mes amis des Pieds-Noirs Progressistes « Guy Bedos et L'Algérie, un grand monsieur, un grand artiste qu'il repose en paix  »

     

     

     

     

    « Gilles Manceron : Guerre d’Algérie : «Il n’y a pas eu véritablement de travail de mémoire»Une plongée dans les termes péjoratifs encore usités qui remontent à la période coloniale *** Insultes racistes *** La persistance de l’impensé colonial »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    baya chel
    Lundi 28 Décembre 2020 à 11:52
    Émouvant Guy Bedos, une conscience, vu une fois dans un spectacle, salle comble, demande à le voir après le spectacle, très ému, pudique, un souvenir. Paix à son âme.
    1
    Lundi 28 Décembre 2020 à 08:20
    Le colonialisme et la guerre menée par la France pour tenter de le perpétuer ne furent pas ces choses simples, faciles à assimiler. Et l'Ecole,y compris l'Ecole laïque avait conditionné les esprits pour leur faire admettre que la puissance coloniale était dans son droit. Q=Sauf que les dégâts occasionnés ont fini par inverser ce qui était dans les consciences. Et dans ces dégâts je n'oublie pas de recenser les souffrances parfaitement inutiles des appelés du contingent !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :