• Hommage à Derkaoui Mériem , Franco-Algérienne, élue maire d’une grande ville française

     

    Une Franco-Algérienne élue maire  d’une grande ville française

    Avec la formidable révolution engagée par le digne peuple algérien en lutte pour envoyer aux oubliettes de l’Histoire la caste au Pouvoir et obtenir une deuxième et « vraie » République je tiens à mettre à l’honneur Derkaoui Mériem, franco-algérienne maire d’Aubervillers depuis le 30 mars 2014.

     

    Manifester est une conquête des peuples

     et non une faveur du pouvoir!

    Manifester est une liberté fondamentale. Parce que c’est une conquête des peuples, et non une faveur du pouvoir, elle doit s’exercer sans interdiction. Il faut un grain de folie autoritaire pour l’oublier et, comme Emmanuel Macron, prétendre rappeler à la « sagesse » une manifestante retraitée, blessée par les forces de l’ordre.

    Le même ignore la mort d’une autre retraitée à Marseille, touchée par une grenade lacrymogène alors qu’elle était sur son balcon, en prétendant qu’aucun décès n’était dû à l’action des forces de l’ordre.

    A ce déni de justice dénoncé par les victimes et leurs familles et de démocratie avec le projet de loi « anti casseur », s’ajoute la violence institutionnalisée par le gouvernement.

    Comment interpréter la révocation du préfet de police de Paris au motif qu’il n’aurait pas suffisamment invité ses troupes à faire usage des « lanceurs de balles de défense » ? Des armes qui ont éborgné des concitoyen.ne.s et que le défenseur des droits, Jacques Toubon, recommande de ne plus utiliser.

    Comment ne pas s’inquiéter face au choix du président de mobiliser l’armée pour dissuader les rassemblements et mobilisations ?

    Les raisons de la colère sont nombreuses. Alors que les revendications de la rue mettent l’accent sur l’égalité, la démocratisation de nos institutions et la répartition des richesses, le gouvernement tente de faire diversion avec le « grand débat ».

    Pendant ce temps, il refuse de rétablir l’impôt sur la fortune, d’annuler la baisse des APL ou d’en finir avec les exonérations de cotisations sociales qui gonflent les profits et assèchent nos hôpitaux.
    Pire, il continue dans ses projets de casse sociale et veut, par exemple, privatiser les très rentables Aéroports de Paris. De nombreuses et nombreux habitantes et habitants de la Seine-Saint-Denis, dont Aubervilliers, y travaillent et la richesse qu’elles et ils produisent devrait être accaparée par des actionnaires privés au lieu d’alimenter le budget de l’Etat et nos services publics ?

    Aujourd’hui, notre responsabilité à toutes et tous est de répondre présentes et présents pour opposer à cet exécutif le futur que nous désirons.

    C’est pourquoi nous serons nombreuses et nombreux à manifester, à nouveau, le 1er mai prochain.

    Je serai aux côtés des organisations syndicales, des militantes et militants associative•if•s, avec les parlementaires, les autres maires et les élu.e.s qui ne peuvent se résoudre à l’austérité et à la dégradation continue des services publics. 

     

    Rappelons-nous c'était en 2014

    Une Franco-Algérienne élue maire

    d’une grande ville française

    Félicitations Madame pour votre élection, vous méritez autant d’être maire d’une grande ville française que tous ces anti musulmans, donc racistes qui veulent une guerre civile pour vous mettre à la porte de la France… Mais ils ne gagneront jamais… Car ils ont toujours perdu ces nostalgiques de la France coloniale. La grande majorité des Français ne les laisseront pas faire et les enverront eux aussi aux oubliettes de l’Histoire.

    Michel Dandelot

    Une Franco-Algérienne élue maire d’une grande ville française

     

    Meriem Derkaoui, franco-algérienne, a été élue jeudi soir maire d’Aubervilliers, une ville de 78000 habitants située dans la banlieue proche de Paris. Mme Derkouaoui a obtenu 41 voix sur 49. À 60 ans, elle devient ainsi l’une des trois femmes à diriger une ville de plus de 75 000 habitants en Île-de-France.

    Cette élection intervient dans un contexte de débat en France et en Algérie sur la double nationalité.

    En plein débat sur la double nationalité en Algérie et en France, c’est tout un symbole. Meriem Derkaoui, une Franco-Algérienne de 60 ans, a donc été élue, jeudi soir, maire d’Aubervilliers, une ville de 78 000 habitants située aux portes de Paris. Elle devient ainsi l’une des trois femmes à diriger une ville de plus de 75 000 habitants en Île-de-France, souligne le journal Le Parisien.

    Selon Le Parisien, Mme Derkaoui a été proposée par le maire communiste démissionnaire Pascal Beaudet pour lui succéder. « Après quelques échos dissonants (…) la majorité semble s’être rangée derrière le nom de Meriem Derkaoui », souligne le journal français. « Jeudi soir, les élus ont voté comme un seul homme pour cette femme de 60 ans, titulaire d’une double nationalité algérienne et française », poursuit le journal.

    Hommage à Derkaoui Mériem , Franco-Algérienne, élue maire d’une grande ville française

    Ecoutez Meriem Derkaoui s’en prendre

     à Marine Le Pen, c’était le 15 mars 2019

    « Madame Le Pen, vous ne comprenez rien au peuple, à la banlieue » - Meriem Derkaoui 

     

    « Le 2 avril 2019, ce Blog personnel qui doit être aussi le vôtre a eu 9 ans d’existence !« Trop longtemps loin des yeux » : quand les Français redécouvrent l’Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Avril à 00:24
    Dans la lignée de Jack Ralite...Félicitations à cette maire dont le parcours est un gage de succès dans l’administration de la ville.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :