• Il me semble que cette association vous habille pour l'hiver M. le Président de la République...

    Il me semble que cette association vous habille pour l'hiver M. le Président de la République...

     

    Qu’est-ce que le plateau des Glières

     où se rendent Macron et Sarkozy ?

    Il me semble que cette association vous habille pour l'hiver M. le Président de la République...

    Le monument de la résistance sur le Plateau des Glières, en mai 2017 AFP/JEAN-PIERRE CLATOT

    Le chef de l’Etat se déplace ce dimanche sur ce lieu emblématique de la Résistance, en compagnie notamment de son prédécesseur.

    Il y a 75 ans presque jour pour jour, plus d’une centaine de maquisards y perdirent la vie. Pour commémorer cet événement, Emmanuel Macron se rend ce dimanche sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie, haut lieu de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale.

    Le chef de l’Etat sera rejoint sur place par l’un de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy, habitué des lieux. L’ex-président s’était en effet rendu sur place chaque année durant son mandat (2007-2012), conformément à l’une de ses promesses.

    Un lieu difficile d’accès

    Ce plateau des Glières, situé à 1 450 m d’altitude dans le massif alpin, a notamment servi à recevoir des parachutages d’armes de la part des alliés à partir de 1943. Lieu assez isolé, il bénéficiait à la fois d’un accès rendu compliqué par l’absence de véritable route, ainsi que d’une proximité avec le lac d'Annecy, ce qui le rendait bien visible pour les avions ravitailleurs.

    La situation bascule début 1944. Alors que les préparatifs du débarquement allié s’accélèrent, le gouvernement de Vichy et les forces allemandes décident d’attaquer les 465 maquisards présents aux Glières. Près de 300 d’entre eux parviendront à échapper à l’offensive fatale du 26 mars 1944, mais environ 150 sont tués sur place ou déportés, tandis que les 10 restants sont faits prisonniers.

    La médiatisation de la tragédie, notamment via la radio libre basée à Londres, rendra compte de son ampleur. Sur Radio Londres, quelques jours après le massacre, le grand résistant Maurice Schumann racontera : « À Glières, 500 Français ont résisté à 12 000 Allemands pendant 14 jours ».

    Controverse historique

    De quoi héroïser ces maquisards, mais cette affirmation semble un brin exagérée aux yeux de certains historiens. L’un d’eux, Claude Barbier, soutient depuis qu’il a écrit une thèse sur le sujet en 2011 qu' « il n’y a pas eu de bataille à Glières ». D’après lui, la grande majorité des résistants avaient facilement fui avant l’arrivée des Allemands et des troupes vichystes. Et ces derniers auraient facilement et brutalement réprimé les résistants en piètre état de santé et qui n’avaient pas pu quitter les lieux à temps.

    Cette légère controverse n’enlève rien au caractère historique du lieu, qui a eu droit en 2018 à un premier passage du Tour de France.

    Des Gilets jaunes ont aussi appelé à s'y rendre ce dimanche, pour manifester à l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron. Ce dernier et Nicolas Sarkozy, qui ont échangé à plusieurs reprises depuis l'élection de 2017, auront ainsi une nouvelle occasion de se voir. Au début de la crise des Gilets jaunes, l'actuel président avait consulté son prédécesseur, qui prédisait alors le pire devant un élu : « Avec ce que fait Macron, on va avoir une crise nationale et il faudra des moyens exceptionnels. »

    SOURCE : http://www.leparisien.fr/politique/qu-est-ce-que-le-plateau-des-glieres-ou-se-rendent-macron-et-sarkozy-31-03-2019-8043279.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]---${_id_connect_hash}@1 

       

    Vous êtes habillé pour l'hiver M. le Président de la République...

     

    Communiqué


    Venue d’Emmanuel Macron

    dimanche 31 mars 2019 au cimetière de Morette

    et au plateau des Glières

    Le Président de la République va se rendre au cimetière de Morette et au plateau des Glières ce dimanche 31 mars à l’occasion de la commémoration des combats des Glières. Il répond ainsi à l’invitation conjointe de l’association des Glières et du président du Conseil Départemental Christian Monteil.

    Au moment où Emmanuel Macron s’apprête à remettre en cause une nouvelle fois le système des retraites par répartition, après s’être attaqué au code du travail, à la sécurité sociale, à l’hôpital public et aux services publics en général, toutes ces mesures en grande partie issues du Conseil National de la Résistance, cela nous paraît particulièrement mal venu.

    Pour l’occasion, il sera accompagné de Nicolas Sarkozy… Ce déplacement se transforme en une « association de malfaiteurs » vis-à-vis des fondements de notre République sociale.

    Emmanuel Macron vient à Morette au moment où son attitude méprisante à l’égard des plus faibles est à son paroxysme, au moment où la France est mise à l’indexe par l’ONU quant à la démesure des violences policières à l’égard des Gilets Jaunes, au moment où les inégalités dans le pays n’ont jamais été aussi importantes. Des attitudes et des faits aux antipodes de ceux souhaités et mis en place à la Libération.

    Face à son choix de venir honorer tout de même les résistants des Glières ce dimanche, nous émettons deux hypothèses :

    Soit il s’agit de la part de Monsieur Macron d’une méconnaissance de la pensée politique de la Résistance en souhaitant mettre en avant seulement les faits d’armes, auquel cas nous l’invitons à lire au plus vite le programme du CNR.

    Soit il s’agit d’un mea culpa quant à sa politique tournée seulement en faveur des plus riches et qu’il souhaite désormais remettre l’intérêt général au centre de ses préoccupations, à l’instar de ce que souhaitaient les résistants.

    Dans le second cas, il aura tout le soutien de notre association « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui ».

    Thorens-Glières le 27 mars 2019.

    Il me semble que cette association vous habille pour l'hiver M. le Président de la République...

     

    Il me semble que cette association vous habille pour l'hiver M. le Président de la République...

    Au cimetière de Morette, en Haute-Savoie, est gravée

     la devise des maquisards…

     Vous ne le savez peut-être pas le donneur de leçons vous qui n’avez même pas effectué

    de service militaire ?

     

    « Trois femmes, trois résistantes, trois héroïnes de la guerre d’AlgérieEn Algérie, les manifestants disent “stop à l’ingérence de la France” »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mars à 23:49
    De toute façon on l’aurait blâmé encore plus s’il avait refusé l’invitdu président du conseil départemental. Alors, puisque c’est dans ses obligations, c’est heureux qu’il ait rendu hommage à ces résistants..qui ont lutté pour notre LIBERTÉ
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter