• ILS L’ONT TUÉ !!!

     

     

    Ils ont chargé.

    Ils l’ont tué.

    Ils ont gazé.

    Ils l’ont tué.

    Ils ont violenté 

    Ils l’ont tué.

    ILS L’ONT TUÉ !!!

     

    ILS L’ONT TUÉ !!!

    Il faisait la fête, rien n’indiquait que cette soirée serait la dernière. Rien n’indiquait qu’un jeune homme de 24 ans allait mourir.
    Rien jusqu’à ce que la Police s’en mêle, assoiffée de violence, une vie arrachée pour une chanson... Châtiment plus que disproportionné.

    Ils ont pris une vie ce soir là, la vie de Steve, animateur scolaire, qui faisait la fête avec ses amis.

    Ils ont mis plus d’un mois avant de commencer des recherches effectives, alors que partout on lisait « Où est Steve ? »
    Un mois c’est long pour la victime au fond de la Loire seule, un mois c’est long pour la famille, un mois c’est interminable... 
    C’est aussi du temps gagné pour les coupables... C’est aussi un corps qui n’est plus identifiable. Pourquoi les recherches n’ont pas été effectuées dès le lendemain ? Steve c’était une vie humaine et une vie n’a pas de prix.

    Nous l’affirmons donc avec certitude : Steve a été assassiné par la Police celle qui a chargé sans aucune raison ce soir là, qui a gazé en connaissant le danger que cela représentait, qui a provoqué 15 chutes dans la Loire, qui a tué quelqu’un.

    Honte à chaque visage des forces de l’ordre que l’on peut voir dans les vidéos tous coupables de la mort de Steve.
    Honte au préfet qui a validé cette barbarie. 
    Honte à tous ceux qui n’ont pas activé les recherches en temps voulu, qui ont fait planer le doute.
    Honte à ceux qui n’assument pas la responsabilité de leurs actes ce soir là.
    Honte au gouvernement qui ne fait que violenter le peuple.

    Que Justice soit faite.

    Que Steve repose en paix, une pensée à sa famille, et ses proches, il n’y a pas de mot pour écrire ce que la mort provoque, nous leur souhaitons beaucoup de courage pour affronter cette épreuve et pour les combats qui suivront pour que Justice soit rendue pour Steve.

    Quant à nous, témoins de près ou de loin des meurtres de Steve, Adama, Zineb, Lamine et tous les autres, il est de notre devoir de réagir.
    Informons, sortons dans la rue, indignons nous... RÉSISTONS.

    Shanti et Marie Laure.

    Crédit photo : Nantes Révoltée 

    https://www.rtl.fr/…/nantes-le-corps-retrouve-dans-la-loire… 

    ok.com/Nantes.Revoltee/photos/rpp.294803323889181/2344423835593776/?type=3&theater

     

    ILS L’ONT TUÉ !!!

     

    La question lancinante est dans toutes les têtes, sur tous les murs, dans tous les rassemblements depuis plus d'un mois : « où est Steve ? ». Où est le jeune nantais, animateur, adoré par tous ceux qui le connaissaient ? Où est Steve, depuis la terrible soirée du 21 juin ? 

    Le soir de la fête de la musique, alors qu'une soirée techno était organisée, comme tous les ans, au bord de la Loire, la police nantaise avait lancé une charge d'une violence inouïe. Sans aucune raison légitime, un déluge de grenades, de coups de matraques et de balles en caoutchouc s'était abattu sur les centaines de jeunes qui dansaient. Par sa violence, la police a jeté 14 personnes dans l'eau noire et tourbillonnante du fleuve. Steve n'était jamais remonté. Les autres sont des miraculés.
    A Nantes, tout le monde a un ami, un petit frère, une sœur ou un enfant qui était présent, sur ce quai, ce soir là. Des centaines de familles pourraient être en deuil aujourd'hui.
    Même si le pire était redouté, personne ne parvenait vraiment à l'imaginer. Personne ne soupçonnait qu'on puisse mourir à 24 ans, pour avoir fait la fête un 21 juin. Depuis un mois, les rassemblements répètent sans cesse, dans le recueillement et la dignité, cette seule et même question : « où est Steve ».
    Ce lundi 29 juillet, un corps a été retrouvé dans la Loire. Au bord de l'île de Nantes. Devant la grande grue jaune. A quelques centaines de mètres seulement de la charge policière du 21 juin. Notre équipe a vu sur place les gyrophares, les rubalises, les journalistes. Un juge d'instruction. Et puis, plus rien. C'est dans la presse que les informations sont distillées.
    « Après les premières constatations, il s'agit bien du corps de l'animateur scolaire de 24 ans, porté disparu depuis la Fête de la musique, le 21 juin dernier », publie le site de RTL, en donnant des détails macabres.
    « Selon nos informations, après les premières constatations, il s'agit bien du corps de l'animateur scolaire de 24 ans, porté disparu depuis la Fête de la musique, le 21 juin dernier » écrit Ouest-France.
    Voici les mots tendres que publiait Anne Claire, une collègue de Steve; qui était animateur périscolaire, après sa disparition :
    « Steve nous manque. A l’école tous les enfants l’adorent. Oui aujourd’hui c’est très dur pour ces petits gamins. Comment leur expliquer l’incompréhensible ? Le mien m’a dit ce matin qu’avec son super pouvoir il allait le faire revenir pour le revoir vivant. Puis il a réfléchi ... Et m’a dit « je crois qu’il est mort » et ne comprend pas. Pour lui la police est là pour protéger. Un autre ce matin devant la grille de l’école : « c’est Steve d’habitude qui est là » « Pourquoi maman ? Pourquoi ? » Silence, le gamin baisse la tête. Nous retenons nos larmes.Steve a fait du théâtre. Bonne humeur, plus que serviable, adorable. On a joué devant les anciens, dans des maisons de retraite. Bref, le profil type du monstre casseur quoi... La dernière fois qu’on a joué ensemble, il interprétait un gendarme. Ironie du sort. Mon petit pote. »
    Une autopsie sera pratiquée ce matin.
    Si la tragédie est confirmée, ce serait le troisième décès provoqué par la police à Nantes en moins de 2 ans. Après Aboubakar, jeune homme abattu au Breil le 3 juillet 2018 par un CRS, et Abou, père de famille tué lors d'une interpellation en novembre 2017.
    Un bilan indicible. Et impuni.

     

     

    Toutes mes condoléances à la famille ! M. Castaner a donné une médaille au préfet de police qui a donné l'ordre de charger ces jeunes qui faisaient la fête le jour de la fête de la musique ! Médaille de la honte ! M. Castaner doit répondre de ce crime ainsi que tous ceux qui ont participé à cet assassinat (car comment dire autrement, une police qui charge et gaze et matraque en pleine nuit sur des jeunes qui écoutent de la musique au bord d'un fleuve dangereux en pleine nuit)... et il doit expliquer pourquoi il a voulu étouffer l'affaire et pourquoi aucune recherche n'a été faite avant ce jour !...

    Michel Dandelot 

     

     

     

    « Palestine, le cri de Gisèle Halimi "Je ne veux pas me taire"Un homme est mort »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Juillet à 10:09

    Eh oui, on pouvait s'attendre à cette issue ! Un drame qui renvoie à une réflexion sur ce que nous vivons en France en ce moment. Une réflexion qui nous amène à une condamnation sans appel d'un système social incapable de rien résoudre et qui n'a d'autre recours qu'une violence aveugle.

    Nos condoléances à tous ceux que ce deuil afflige plus personnellement même si nos sommes tous affectés.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter