• Incroyable mais vrai voilà que l'on parle de l'OAS dans cet article : L'étrange terroriste venu d'Ukraine

     

    Par Christophe Giltay 

    Les autorités ukrainiennes ont arrêtés un Français de 25 ans soupçonné de vouloir commettre un attentat en France au cours de l’Euro 2016. L’homme a été arrêté fin mai, il est originaire d’une petite commune de la Meuse près de la frontière belge. Dans sa voiture on a trouvé des explosifs et des armes de guerre, un véritable arsenal qu’il aurait acheté auprès des rebelles pro-Russes de l’est de l’Ukraine. Comment décrypter cet événement ?

    arrestation

     

    C’est une affaire bizarre et complexe, et comme toujours dans ce genre de cas, il y a néanmoins une part de plausible.

    La part de plausible c’est que depuis les attentats de Paris et de Bruxelles il existe un vrai risque de contre-terrorisme, d’extrême droite visant les populations Arabo-musulmanes d’Europe. Ca fait d’ailleurs partie du plan de Daesh de provoquer un tel dérapage, voire un début de guerre civile. D’autant qu’il y a un précédent dans l’histoire de la France que les théoriciens du prétendu Etat islamique n’ignorent pas.

    Un passé colonial

    C’est un aspect de choses qu’on appréhende mal en Belgique, mais dans ces attentats anti-français, il y a comme des relents de guerre d’Algérie. Le père des Abdeslam est né à Oran, dans l’Algérie Française en 1949. Les terroristes du 13 Novembre  ont frappé la rue Charonne, endroit symbolique d’une grand manifestation qu’avait fait 9 morts en 1962… certains spécialistes vous expliquent  que parmi les motivations de ces jeunes djihadistes il existe la frustration d'une décolonisation mal vécue, qui se répercute dans les générations qui n’ont pas connu cette colonisation.

    OAS

     

    L’OAS veille

    Or en Algérie il a existé à la fin de la guerre, quand l’indépendance paraissait inéluctable, un contre-terrorisme pro « Algérie française », menée par une organisation appelée l’OAS, l’organisation armée secrète qui commettait des attentats à la fois contre les indépendantistes algérien et contre le pouvoir gaulliste. (Y compris en Belgique contre des soutiens locaux du FLN)

    Ce sont eux notamment qui ont tenté de tuer le général de Gaulle en mitraillant sa DS au Petit Clamart le 22 Aout 1962. Ainsi pour l’opinion publique française l’apparition d’une sorte de néo OAS qui combattrait à la fois le pouvoir et Daesh ne relève pas que du pur fantasme…

    Terrorisme ou trafic ?

    D’après les autorités Ukrainiennes le jeune homme arrêté entendait viser une quinzaine d‘objectifs dont des mosquées, des synagogues, des centres de prélèvement de l’impôt et des autoroutes. C’est un scénario intéressant sur le plan de la fiction…

    Les services secrets Ukrainiens sont tout à fait capables d’avoir manipulé un garçon que le maire de son village qualifie de « gamin très agréable avec ses voisins, intelligent et sympathique, qui était prêt à rendre service». D’ailleurs les services de police français restent très prudents, pour eux les faits de terrorismes ne sont pas avérés. Pour l’heure, une enquête préliminaire a été ouverte par la juridiction interrégionale spécialisée de Nancy, non pas pour terrorisme mais pour trafic d’armes.

    Un coup monté ?

    Les Ukrainiens l’ont arrêté le 21 mai, après disent-il l’avoir suivi depuis décembre 2015, soit près de 6 mois de filature ! Ça me fait penser un peu à ces opération antidrogue montées le FBI, où l’on fait tout pour qu’un type tombe dans le panneau propose de la drogue à un intermédiaire dans une chambre d’hôtel sous le regard de caméra cachée. C’était même arrivé à John de Lorean, le fondateur de la célèbre marque de voiture utilisée dans retour vers le futur. Il fut accusé d’avoir organisé un trafic de drogue pour renflouer sa boite. Il avait finalement été acquitté. Vous me direz quel intérêt pour les Ukrainiens ?

    Les intérêts de l’Ukraine.

    J’en vois au moins deux :

    Le premier se mettre bien avec la France et l’Europe au moment où le gouvernement de Kiev cherche notamment à assouplir la politique de visas avec l’union. Le second accuser les rebelles pro-russes et donc la Russie et donc Poutine de vouloir déstabiliser l’Europe…

    Bref cette histoire, un peu trop belle pour être vraie, requiert la plus grande prudence !

    SOURCE : http://blogs.rtl.be/champselysees/2016/06/07/letrange-terroriste-venu-dukraine/

    « On nous l'avait caché : Du temps de Valéry Giscard d'Estaing "La France projetait d'expulser 35 000 Algériens et de dénoncer les accords d’Evian"Perpignan, 7 juin 2016 : interdiction de célébration du terrorisme (Jean-François Gavoury nous informe) Merci. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter