• Je vais répondre au pire discours d'un ancien "con battu" que je n'ai jamais lu auparavant... Il s'appelle Chagny je l'appellerai "Charognerie"

     

    Je vais répondre au pire discours d'un ancien "con battu" que je n'ai jamais lu auparavent... Il s'appelle Chagny je l'appellerai "Charognerie"

    17/12/2018 : Une cérémonie du 5 décembre

    au discours très percutant... 

    Je vais répondre au pire discours d'un ancien "con battu" que je n'ai jamais entendu auparavent


    Une cérémonie à la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, qui restera dans les mémoires, mercredi 5 décembre 2018 à 11h30. L'auditoire constitué de nombreux élus y compris de l'opposition, et de quelques civils s'est vu interpellé par Maurice Chagny président des anciens combattants et veuves de guerre de Trets, qui a livré un discours très personnel. Des mots très forts sur sa vision des choses, au risque de voir s'en étrangler certains, mais la plupart acquiesceront.

    " Notre souvenir ira, en premier lieu, vers les morts au champ d'honneur en Algérie (...) dont certains sont malheureusement tombés sous des balles véhiculées par des français traitres à leur patrie, et en second lieu (...) vers ceux qui ont disparu dans des attentats civils "Pieds Noirs" victimes innocentes de ces combats. Un de ces ignobles "porteur de valises" Maurice Audin, vient d'être récemment encensé par la plus haute autorité de l'état, alors que le destin de ce militant doit être inscrit dans le soutien qu'il apportait aux terroristes poseurs de bombes du FLN, qui tuaient estropiaient chaque jour des civils innocents à la sortie des écoles ou dans les bars fréquentés par de nombreux jeunes.

    Monsieur le Président de la République, c'est la seconde fois en peu de temps que vous portez atteinte à l'honneur des anciens combattants. Vous les aviez déjà traité de "criminels contre l'humanité", et vous leur infligez maintenant beaucoup plus qu'un affront, vous insultez la mémoire de ceux qui ne sont jamais revenus, et vous salissez les survivants qui ont fait leur devoir de soldat. Cette attitude de repentance consistant à taire et détourner les réalités (...) est dévastatrice, car semant le doute dans les esprits de nos soldats sur le bien fondé de leurs engagements opérationnels aujourd'hui".

    Il lira ensuite un message de Jean-Baptiste Falzon secrétaire général de l'UFAC 13 à propos des exactions commises pour l'heure dans notre pays, conséquences "du laxisme de nos politiciens de tous bords" et en appellera les Anciens Combattants à "être confiants en l'avenir, tout en continuant à œuvrer en direction de la jeunesse encore saine, pour lui apprendre les valeurs de la république". Dont acte.

    I.Lo , LA PROVENCE / Photo : I LO
     

    SOURCE : http://trets.free.fr/actu/lesbrevesdactuSEULE.php?id=4555&idgoogl=4555


     

    Il s'appelle Chagny je l'appellerai "Charognerie"

    Monsieur "Charognerie" écrit : 

    Notre souvenir ira, en premier lieu, vers les morts au champ d'honneur en Algérie.

    "Ce n'était pas un champ d'honneur mais un champ d'horreur... Il a bien fait le président de la République de demander pardon, au nom de la France, à Josette Audin pour l'assassinat de son fils Maurice Audin...

    Je vais répondre au pire discours d'un ancien "con battu" que je n'ai jamais lu auparavent... Il s'appelle Chagny je l'appellerai "Charognerie"

    Je m’adresse aux falsificateurs de l’Histoire... dont fait partie le dénommé "Charognerie"... Les menteurs ce sont vous les nostalgériques extrémistes : je ne mettrai pas sur le même pied d’égalité le colonisateur et le colonisé, oui il y a eu des victimes après le 19 mars 1962, victimes  de l’OAS (L’Organisation des Animaux Sauvages) et aussi des éléments incontrôlés du FLN… Mais oui après 132 ans de crimes, de tortures, de viols, de privation de nourriture, d’asphyxies dans des grottes, de corps brûlés dans des fours à chaux à la manière des nazis, de corps, les pieds liés et enfoncés dans des cuvettes de ciment prompt balancés dans la mer depuis des hélicoptères (les honteuses crevettes Bigeard), les 600 à 800 villages brûlés au napalm (les Oradour algériens), les millions de victimes, voilà qu’après le 19 mars 1962 les Animaux Sauvages mettent à feu et sang ce qui reste de ce pauvre pays, alors ne soyons pas surpris que la cocotte minute a explosé et que des éléments incontrôlés algériens se soient vengés… Bientôt, les jeunes générations ne parleront plus de toutes ces horreurs, car tous les témoins auront disparu… Y compris les falsificateurs menteurs… Qu’ils aillent se faire réadapter ailleurs, mais je crains qu’ils soient irrécupérables...

    Michel Dandelot

    Aux dernières nouvelles : « touché-coulé l’animal sauvage » 

     

    Les 25 et 26 juin 1962, dans la ville recouverte par la fumée des incendies, les commandos de l’OAS attaquent et dévalisent six banques. En fait, il s’agit de préparer la fuite, après l’annonce du colonel Dufour, ancien chef du 1er REP et responsable de l’organisation pour l’Oranie, de déposer les armes. Sur des chalutiers lourdement chargés d’armes (et d’argent), les derniers commandos de l’OAS prennent le chemin de l’exil... Courage fuyons... les pieds-noirs qui restent se débrouillerons sans nous... En effet les pieds-noirs qui sont restés ont vécu la tragédie du 5 juillet 1962 pendant que les terroristes et criminels s'enfuyaient... Signés : LES HYPOCRITES FASCISTES !!! 

    « Béziers : l'Etat attaque en justice l'installation de la crèche mobile de Noël. Une fois de plus l'âne Ménard a perdu...Gestion des “gilets jaunes” : la France s’est-elle inspirée de l’Algérie ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Décembre 2018 à 09:15

    Eh bien ça en est ce Maurice Chagny ! Il a tout compris de la nature de la guerre d'Algérie ! Il faudra finir par admettre qu'il y a des non-conceptuels auxquels l'évidence n'est pas accessible !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter