• Jean-Marie Le Pen donne son avis sur le rap français !

     

    Trop fort le Jean-Marie lorsqu’il fait l’amalgame entre le rap français et la théorie du grand remplacement…

    Jean-Marie Le Pen donne son avis

     sur le rap français !

    Pourquoi pas... 

    Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front National et président d’honneur, a été de nombreuses fois pris pour cible dans les textes des rappeurs français. Mais cette fois, dans le premier tome de ses mémoires « Fils de la Nation », JMLP a tenu à avoir son droit de réponse en donnant son avis sur l’un des styles musicaux les plus populaires en France.

    Bien entendu, il ne fallait pas s’attendre à ce que l’ancien leader du FN fasse des éloges sur le rap français puisqu’il le définit comme une attaque barbare envers la poésie populaire. Néanmoins Jean-Marie Le Pen n’a pas pu s’empêcher d’établir un lien entre le rap français et l’un de ses thèmes de prédilection : le grand remplacement.

    En effet, JMLP a dit que le rap français était le grand remplacement du chant de la France, et en cela, il a raison puisque des artistes tels que Maître Gims, Stromae ou Jul font partie des plus gros vendeurs de disques français. Cependant, il aurait été plus adéquat de parler d’évolution car tout courant musical devient dépasser à un moment donné.

    Toutefois, il y a fort à parier qu’en évoquant ce thème de grand remplacement, JMLP fait directement allusion à la théorie du grand remplacement, initiée par l’écrivain Renaud Camus, et popularisée par Robert Ménard, le maire de Béziers, en 2016. Ce fameux grand remplacement évoque l’idée que la population française soit remplacée par une population d’origine non-européenne. Précisons que cette population d’origine non-européenne est désormais française depuis au moins deux générations.  

    Le rap français et Jean-Marie Le Pen, une longue histoire d’amour (ou plutôt de désamour) semblant se perpétuer.

    SOURCE : http://generations.fr/news/coulisse/43973/jean-marie-le-pen-donne-son-avis-sur-le-rap-franais 

    « De nos frères blessés, une adaptation directe et sans concessions du sort d’un condamné à mort pendant la guerre d’AlgérieBientôt le 19 mars... souvenez-vous du Mémorial falsifié, dénaturé, faussé... En 2018 rien n'a changé... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Mars à 21:46

    Mais c’est lui, le barbare !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter