• Jeudi 29 novembre 2018 à 21 h sur France 2 : "France-Algérie : une affaire de famille *** A 23 h 05 Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française"

     

     

    Ne manquez pas ce soir

     cette grande émission sur FR2

    comportant deux documentaires 

    Jeudi 29 novembre 2018 à 21 h sur France 2 : "France-Algérie : une affaire de famille *** A 23 h 05 Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française"

     

     

    Avec la participation de :

     

    Jeudi 29 novembre 2018 à 21 h sur France 2 : "France-Algérie : une affaire de famille *** A 23 h 05 Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française"

    *** Jean-Philippe Ould Aoudia, Président de l’Association des Amis de Max Marchand et Mouloud Feraoun et de leurs compagnons.

     

    Jeudi 29 novembre 2018 à 21 h sur France 2 : "France-Algérie : une affaire de famille *** A 23 h 05 Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française"

    *** Jacques Pradel président de l’Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis. 

     Jeudi 29 novembre 2018 à 21 h sur France 2 : "France-Algérie : une affaire de famille *** A 23 h 05 Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française"

    *** Bernard Zimermann pied-noir progressiste, non nostalgique du colonialisme et surtout de l'OAS... Et proclame qu'il rejette l’extrême droite. 

    Qui apporteront, à partir de 23 heures des voix différentes et contraires à celles des pieds-noirs nostalgiques extrémistes.

     

    « DECRYPTAGE Algérie-France : l’impact de l’Histoire commune (I)Soirée consacrée à l'histoire franco-algérienne France 2 joue l’apaisement des mémoires »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Jeudi 29 Novembre à 11:47

    Les rapports entre les appelés du contingent métropolitains et les Pieds Noirs n'étaient pas simples. C'est qu'on avait justifié la guerre pour laquelle on les avait enrôlés au nom de la défense des intérêts des Européens d'Algérie..

    Il a fallu se débarrasser de préjugés empreints d'une forme de racisme à l'égard des "rapatriés". - 

    La blague qui se racontait alors c'est un dialogue entre un enfant et son père : "C'est loin la France ?  - Tais-toi, nage "

    Bien sûr les Pieds Noirs n'étaient pas tous dans la situation sociale des gros colons. Toutefois la majorité était conditionnée par le système colonial. Sur la jetée du port d'Oran était écrit "ICI LA FRANCE"

    Ceci étant la situation aujourd'hui est encore contrastée. Certes ceux qui ont dû quitter l'Algérie ont souffert de ce déracinement. Mais ceux qui ont été contraints de participer à cette guerre n'ont pas été à la fête non plus. Avec des degrés divers les appelés du contingent ont vécu de longs mois de leur jeunesse qui auraient mérité un meilleur emploi !

    Quant aux Algériens ce fut encore pire !

    Tirons les enseignements de cette période de notre histoire.

    1
    Mercredi 21 Novembre à 09:25

    Merci de cet article, Michel, nul doute que je serai devant mon téléviseur le 29 novembre!

    Bien amicalement!

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter