• Kader Arif a rassuré les anciens d'Afrique du nord… c’est la Presse qui l’affirme… en fait pas vraiment…

    Kader Arif a rassuré les anciens d'Afrique du nord… c’est la Presse qui l’affirme… en fait pas vraiment…

    Le secrétaire d'État s'est rendu au parc Claude-Decaen pour déposer une gerbe de fleurs à la mémoire des soldats morts en Algérie, Maroc et Tunisie. | 

    http://www.ouest-france.fr/kader-arif-rassure-les-anciens-dafrique-du-nord-2919177

    Le secrétaire d'État aux anciens combattants était au Parc-expo dimanche. Il a tenu à rassurer les anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie sur les restrictions budgétaires.

    Kader Arif, secrétaire d'État aux anciens combattants, était à Caen hier. Il est arrivé vers 9 h 30 au Parc des expositions où se tenait le 31e congrès de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie qui a débuté vendredi. Dans la salle : 1 500 congressistes, et des élus.

    À la tribune, Kader Arif a rappelé ce qu'il avait mis en place depuis son arrivée au gouvernement en mai 2012, notamment que la date du 19 mars soit reconnue pour commémorer la mémoire des soldats morts au combat en Afrique du nord. Mais aussi la mise en place de la carte du combattant. Elle est désormais attribuée à ceux qui étaient présents 120 jours en Afrique du Nord, avant le 2 juillet 1962.

    Il a ensuite abordé son budget 2015, où il est prévu de revaloriser l'aide de solidarité pour les veuves de guerre : « Elle va passer de 977 € à 984 € ».

    La pension des femmes de grands invalides de guerre sera également revalorisée. Il a également rassuré les anciens combattants, inquiets de voir les aides allouées par l'État diminuer après le rapport Marigny « qui recommande de revenir sur des nouveaux avantages fiscaux afin de réduire la dépense publique. Je veux préserver l'ensemble des acquis sociaux et fiscaux qui vous sont alloués, malgré un budget 2015 contraint », a rassuré le secrétaire d'État.

    Encore des revendications

    Les anciens de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (Fnaca) se sont aussi interrogés sur le maintien des Onac (Office national des anciens combattants), dont les antennes locales ont tendance à disparaître. « Dans le budget 2015, l'Onac sera maintenu, dans ses capacités nationales et départementales. Avec une toute petite perte de personnel », a affirmé Kader Arif.

    Quant aux demandes de médailles militaires, avec 2 300 dossiers de la Fnaca en attente, Kader Arif a souhaité « qu'une commission soit constituée avec la Fnaca et l'Onac, afin d'examiner les dossiers que vous avez repérés pour me faire des propositions le plus rapidement possible ».

    Sur la question du nom des civils morts pendant la guerre d'Algérie, inscrits au Mémorial national, le secrétaire d'État a expliqué qu'il était difficile « de revenir en arrière ». Il a proposé au contraire d'y inscrire aussi les noms de toutes les victimes civiles de l'Organisation de l'armée secrète (OAS), et pas seulement celles tuées pendant les manifestations organisées par l'OAS. « Afin d'en faire un mémorial global de la guerre d'Algérie ». Une partie de la salle s'est indignée.

    Si Michel Surville, président départemental du Calvados se dit globalement satisfait après l'intervention de Kader Arif, il rappelle qu'il reste encore des revendications à satisfaire. « Nous aimerions voir nos retraites augmenter. Et que la mention « Mort pour la France » soit accordée à tous les soldats décédés accidentellement en Afrique du Nord. »

     

    « Le 22 octobre 1941 Guy Môquet était fusillé par les Nazis, il n'avait que 17 ansNon Monsieur Kader Arif : on ne mélange pas, sur le Mémorial national, les criminels de l'OAS ou leurs sympathisants et les victimes de cette organisation terroriste »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :